En ce début 2024, le catalogue de la PS5 bénéficie des nombreuses sorties de 2023. Remakes de titres cultes comme Resident Evil 4 et nouveautés attendues comme Diablo IV se sont ajoutés à la liste, diversifiant les genres. Du survival horror au FPS en passant par le RPG, il existe désormais au moins un bon jeu dans chaque catégorie. Numerama a fait le tri pour conserver les meilleurs jeux PS5 pour bien débuter 2024.

Certes, il n’y a rien d’original à offrir un jeu vidéo, mais il en reste pas moins une valeur sûre. Ne vous embêtez pas à chercher un beau cadeau à moins d’une centaine d’euros, ni de tenter de mettre votre proche à la lecture avec les meilleures livres de fantasy de l’année, si ce dernier est résolument fan de gaming. Parce que avant tout offrir un cadeau, c’est faire plaisir à l’autre, soyez sûre de ne décevoir personne en choisissant l’un des meilleurs jeux PS5 de l’année.

Alors que les pénuries de PS5 sont résolument de l’histoire ancienne, la nouvelle PS5 Slim débarque dans les rayons. Cette « petite » console qui a tout d’une grande revendique, elle aussi, un catalogue de jeux bien fourni, enrichi par les sorties de 2023. Cependant, pas moins chère, elle coûte 549 €, soit le même prix que la PS5 classique. Bien que la dernière console de Sony dispose d’un peu plus d’espace de stockage, nous ne pouvons que vous recommander l’ajout d’un SSD compatible PS5 soigneusement sélectionné pour garder précieusement tous vos coups de cœur. Et difficile de ne pas craquer tant il y a de pépites sur la PS5.

Quels jeux acheter sur PS5 ? Notre top des titres incontournables de 2024

Pour vous épargner des heures de navigation, voici notre liste des meilleurs jeux PS5. Et comme on veut vous faire gagner du temps, vous pouvez même cliquer sur les titres pour accéder directement au jeu concerné.

Marvel’s Spider-Man 2 : la dernière nouveauté PS5

Cinq ans après Marvel’s Spider-Man et trois ans après l’épisode avec Miles Morales, le studio Insomniac revient avec Marvel’s Spider-Man 2. Un savant mélange d’action et de récit avec, au cœur de l’intrigue, les deux principaux protagonistes Peter et Miles que vous incarnerez tour à tour dans un blockbuster divertissant digne d’un film Marvel.

Si vous êtes un fan de l’univers Marvel et que vous avez déjà passé des heures à virevolter entre les gratte-ciel de New York dans les précédents opus de Spider-Man, vous serez en terrain connu dans Marvel’s Spider-Man 2. Sans réinventer la roue, ce nouvel opus améliore encore les sensations de voltiges avec des déplacements plus rapides dans une map encore plus grande. Un peu long au démarrage, le jeu s’accélère et gagne en intérêt après l’arrivée de Venom.

Le monde ouvert, bien que visuellement impressionnant, manque d’originalité et peut donner l’impression de « déjà-vu ». Les nouveautés au niveau des pouvoirs ne révolutionnent pas le gameplay du jeu et se révèlent parfois un peu décevantes. Rappelons cependant, que la franchise reste une belle vitrine technique pour la dernière console de Sony avec l’intégration du ray-tracing par défaut avec un affichage pouvant aller jusqu’à 60 FPS.

Malgré ses quelques défauts, Marvel’s Spider-Man 2 fournit l’expérience visuelle et narrative époustouflante à la hauteur de ce qu’on attend d’un Spider-Man, sauf peut-être pour celles et ceux qui attendaient un grand changement. Quelques détails pourraient tout-de-même vous surprendre.

Baldur’s Gate 3 : le meilleur RPG de l’année

Pour ce troisième volet de Baldur’s Gate, sorti plus de vingt ans après le précédent titre, Larian Studios a mis le paquet. Ce n’est pas une exclusivité Sony, mais le titre est un véritable carton et on comprend pourquoi.

Inutile d’avoir joué aux premiers jeux pour comprendre et apprécier Baldur’s Gate 3. Le jeu offre une combinaison de scenarios presque infini. Rien que le choix et la personnalisation de votre personnage peuvent vous occuper un très long moment avant de réellement entamer l’aventure. Le choix entre les 11 races, elles-mêmes découpées en sous-races, et les 12 classes, elles aussi scindées en différentes spécialisations, laisse une palette de possibilités extrêmement larges. Le jeu pousse même la personnalisation à son paroxysme en proposant de choisir l’apparence de ses attributs sexuels.

Les nombreux équipements dans Baldur's Gate 3
Les nombreux équipements dans Baldur’s Gate 3

Côté gameplay, certaines et certains seront agréablement surpris quand d’autres devront faire preuve d’un peu de patience pour s’adapter au style tour par tour, s’ils n’abandonnent pas avant. Calqué sur le célèbre jeu de rôle Donjons et Dragons, Baldur’s Gate 3 se joue par équipe de quatre avec, au cœur de la mécanique de jeu, le lancer de dés. Vous pouvez rejoindre un groupe d’amis ou bien rester en solo et évoluer à votre rythme dans la partie. On aime ou on n’aime pas, le jeu n’en conserve pas moins tout ce que gameuses et gamer attendent d’un RPG : des récits engageants, dans des décors grandioses issus d’un univers fantaisiste réussi qui mêle quêtes et combats.

Final Fantasy XVI : le nouveau volet de Square Enix

Après deux sorties consécutives au succès très mitigées, l’enjeu pour Square Enix était de taille : relancé l’engouement de toute une communauté autour d’un nouvel opus. Pari réussi, malgré ses quelques défaut, Final Fantasy XVI est grandiose.

Il n’est pas nécessaire d’avoir joué aux précédents titres pour suivre l’histoire, bien qu’on puisse y retrouver les emblématiques Chocobos. Ce nouvel opus retrace l’histoire de Clive. Un héros charismatique que l’on va suivre à trois époques distinctes de sa vie. La narration tranche avec ce que l’on a l’habitude de voir et Naoki Yoshida opte pour un scénario à la Game of Throne, riche en conflits géopolitiques et trahisons stratégiques. Des mises en scènes généreuses de monstres épiques dans un décor à couper le souffle, le tout relevé d’une bande son mémorable font de FF16 un spectacle magnifique.

Le gameplay est plus difficile à évaluer. Certains combats sont d’une difficulté toute relative tandis que d’autres affrontements exigent une technicité plus pointue. Sur le curseur de la jouabilité et du plaisir en jeu, il n’est pas évident d’en tirer une moyenne fidèle. Le rythme du jeu est à l’image de son gameplay, parsemé de longues cinématiques aussi magnifiques qu’impromptues.

Diablo IV : le meilleur hack’n’slash

Après un troisième titre pas toujours bien accueilli par la communauté de joueuses et de joueurs, et une descente aux enfers pour Blizzard, Diablo revient avec un quatrième volet qui devrait mettre tout le monde d’accord. Ce nouvel opus marque le retour de Lilith, démone pourtant exilée par son bien-aimé archange Inarius. Sanctuaire s’en retrouve de nouveau bouleversé et un nouveau chapitre dans l’éternelle guerre entre cieux et ténèbres s’écrit.

La franchise, entamée il y a maintenant 25 ans, se poursuit aujourd’hui. S’il n’est pas nécessaire d’avoir joué aux jeux précédents pour se réjouir de killer du monstre en nombre, y adjoindre un contexte rajoute à la beauté du jeu. D’autant plus que l’histoire de Diablo est riche même si elle n’est pas toujours simple à suivre pour les néophytes.

Le lore du jeu est magnifié par une direction artistique à la limite de l’indécence qui nous sert à chaque instant un spectacle visuel sans précédent. On se surprend à se délecter de décors aussi lugubres que putrides tant les détails sont précis. Les prouesses graphiques ne se font pas au détriment du gameplay rendu plus efficace et technique sans pour autant réinventer le genre. Diaboliquement réussi, Diablo IV ne laissera personne indifférent.

Resident Evil 4 : le meilleur des remake sorti en 2023

Après un remake décevant du 3e volet de Resident Evil sorti en 2020, Capcom se devait de réussir le remake de l’épisode le plus culte de sa saga. Le 4 eme opus de Resident Evil est considéré comme le meilleur de la série et le remake était très attendu. C’est un pari réussi pour l’éditeur qui a su tirer parti des avancées technologiques offertes par la dernière console de Sony tout en restant fidèle à ce qui a fait le succès de Resident Evil 4 lors de sa sortie initiale en 2003.

À peine remis de ses émotions lors de sa précédente mission, Leon S.Kennedy reprend du service. Il est envoyé cette fois en plein cœur d’un village espagnol pour sauver Ashley, la fille du président des États-Unis. Rien que ça. Évidemment, sa mission sera parsemée de découvertes toutes aussi macabres et horrifiques les unes que les autres.

Le jeu est très bien rythmé et les joueuses et les joueurs n’ont pas le temps de s’ennuyer sans pour autant se laisser submerger par l’action. On prend plaisir à arpenter des décors époustouflants de réalisme et l’ambiance lugubre est omniprésente. Comme dans beaucoup de survival horror, vous devrez prendre gare à la gestion de votre inventaire et faire un usage parcimonieux de vos munitions. Et si vraiment cherchez à frissonner davantage après Resident Evil 4, consultez notre sélection des meilleurs jeux d’horreur sur PS5.

Dead Space : le survival horror toujours aussi angoissant

On retrouve de nouveau un remake, celui de Dead Space. Initialement sorti en 2008, Dead Space nous fait embarquer à bord de l’USC Ishimura, un vaisseau sous l’emprise de Nécromorphes. Isaac Clarke, l’ingénieur que l’on incarne, est envoyé sur ce vaisseau afin de comprendre ce qu’il s’est passé. Après un troisième volet qui n’a pas su convaincre, Motive offre, en 2023, une véritable renaissance au premier opus.

Le récit narratif original est bien respecté et le remake intègre avec brio les dernières technologies comme le ray tracing. Les jeux d’ombre et de lumière ainsi que l’environnement sonore parviennent à constituer une ambiance sinistre et pesante, laissant la personne aux commandes sur le qui-vive en permanence. Dans le genre survival-horor, Dead Space est une véritable réussite.

Pour les fans de la première version, quelques nouveautés sont à prévoir, comme l’ajout de quêtes secondaires et un nouveau gameplay lors des phases de jeu en apesanteur. Celles et ceux qui découvrent la licence ne seront pas déçus. La comparaison avec The Callisto Protocol est tentante. Cependant, si The Callisto Protocol nous sert du gore sur un plateau, Dead Space accorde plus d’importance au scénario qu’il peaufine, ainsi qu’au gameplay qui se révèle plus abouti. Il peut être difficile de choisir entre ces deux licences.

God of War Ragnarök : la meilleure exclusivité PS5

On passe à une exclusivité Sony avec ce RPG grandiose. D’après la mythologie nordique, le Ragnarök annonce la fin du monde. Avec ce titre, le ton est donné. Retrouvez Kratos, emblématique personnage de la marque Sony, dans son rôle de père tentant de défier la mort et les divinités à chaque instant. God of War Ragnarök offre une suite magistrale au premier opus. Santa Monica Studio relève avec brio le défi de produire un jeu en plan séquence de la première à la dernière scène. Les développeurs n’ont pas manqué d’imagination pour fluidifier le passage des cinématiques aux phases de jeu. L’histoire, qui prend place au sein des Neuf Royaumes, est la parfaite occasion pour nous en mettre plein la vue. Malgré son approche cinématographique très marquée, le gameplay reste riche grâce à toute une série de scènes d’action avec des boss redoutables, mais aussi avec des mini boss qui ne cesseront de vous surprendre.

God of War Ragnarök // Source : Capture PS5
God of War Ragnarök // Source : Capture PS5

Elden Ring : le meilleur jeu solo PS5

Disponible depuis fin février 2022, Elden Ring est l’un des jeux les mieux notés de l’histoire (un impressionnant 96 sur 100 affiché sur l’agrégateur Metacritic). Après la flamboyante trilogie Dark Souls, le studio FromSoftware parvient, étonnamment bien, à intégrer son exigeante formule dans un monde ouvert. En résultent un sentiment de liberté inouï et un moyen intelligent de mieux dompter la difficulté. Vous bloquez face à un boss ? Rebroussez chemin : Elden Ring a mille et une autres choses à vous faire découvrir. Elden Ring a d’ailleurs fêté son anniversaire le 25 février dernier et l’émotion reste toujours intacte.

Elden Ring // Source : Capture PS5
Elden Ring // Source : Capture PS5

Ratchet & Clank: Rift Apart : la claque visuelle de la PS5

Vous ne jouerez probablement à rien de plus beau sur PS5. Ratchet & Clank: Rift Apart fait partie des premières vraies exclusivités de la console. En effet, le jeu n’est pas disponible sur PS4. Ce statut garantit que la puissance de la console est bien exploitée afin d’offrir des graphismes flamboyants. C’est simple, Ratchet & Clank: Rift Apart est aussi époustouflant qu’un film d’animation d’aujourd’hui. C’est dire. Derrière la belle plastique se cache une expérience de jeu incroyable. Ratchet & Clank: Rift Apart va à un rythme d’enfer et propose une aventure efficace, avec un gameplay maîtrisé. Seul le récit est quelque peu en retrait.

Ratchet & Clank: Rift Apart // Source : Capture PS5
Ratchet & Clank: Rift Apart // Source : Capture PS5

Returnal : Un jeu de tir exigeant exclusif à la PS5

Les vraies exclusivités de la PS5 se comptent sur les doigts de la main. Le jeu de tir Returnal fait partie de cette catégorie prisée. Attention néanmoins, c’est un titre exigeant qui constitue un véritable défi pour celles et ceux qui s’y aventurent. Une fois qu’on a surmonté les premiers obstacles, Returnal livre tout son potentiel, articulé autour d’un gameplay grisant qui rappelle les meilleures expériences arcade. En prime, il exploite à merveille les possibilités offertes par la manette DualSense.

Returnal // Source : Capture PS5
Returnal // Source : Capture PS5

Horizon Forbidden West : de beaux graphismes dans un univers futuriste

Horizon Forbidden West est la suite d’Horizon Zero Dawn. On retrouve toujours la très charismatique Aloy, qui prend part à une épopée SF. L’univers reste la principale force de cette suite, avec un gros travail sur la reproduction d’un monde futuriste très crédible. Elle bénéficie en prime de la puissance de la PlayStation 5 pour repousser les limites graphiques. De quoi vous mettre une jolie claque visuelle. Le studio Guerrilla Games a récemment mis à jour le jeu pour que le mode Performance constitue la meilleure expérience possible.

Horizon Forbidden West, mode Performance // Source : Capture PS5
Horizon Forbidden West, mode Performance // Source : Capture PS5

Cult of the Lamb : le jeu de gestion PS5 cruellement addictif

Dans ce jeu, pour le moins original, vous incarnez un petit agneau tout mignon venant tout juste d’échapper à la mort lors d’un sacrifice rituel. Votre sauveur ? Une créature démoniaque qui, en échange de votre vie, vous demande d’ériger et de guider une secte. Cult of the Lamb parvient brillamment à mêler jeu de gestion et d’action/roguelike dans un univers complètement décalé. Le jeu est fluide, et à aucun moment, vous aurez l’impression de vous ennuyer. Les graphismes sont époustouflants et la bande son vient parfaire ce tableau qu’on pourrait qualifier d’horriblement attachant. Découvrez dans notre test pourquoi ce jeu est si addictif.

Cult of the Lamb // Source : capture d'écran
Cult of the Lamb // Source : capture d’écran

Kena: Bridge of Spirits : un jeu d’aventure comme on n’en fait plus

L’histoire est simple, mais parfaitement exécutée avec une direction artistique incroyable. Dans ce jeu d’aventure à la troisième personne, vous incarnez Kena, une jeune guerrière qui s’est donnée pour mission de libérer un village hanté par des fantômes. Pour y parvenir, notre héroïne, guide d’esprits et armée d’un bâton, doit atteindre une montagne. Sur son chemin, elle croise d’attachantes petites créatures : les Rots. Le test de Kena : Bridge of Spirits nous a laissé un doux parfum de nostalgie des jeux d’aventures d’antan.

Kena: Bridge of Spirits  // Source : Capture PS5
Kena: Bridge of Spirits // Source : Capture PS5

Deathloop : un FPS qui fait réfléchir

Deathloop est davantage un jeu d’enquête qu’un FPS dans lequel vous devrez comprendre l’articulation des évènements pour vous extraire de cette boucle temporelle qui vous fait vivre et re-vivre inlassablement les mêmes journées. L’histoire se déroule sur une île. Colt, le protagoniste, a 24h pour tuer une liste de personnes dans un ordre bien précis (que vous devrez découvrir) pour se libérer de cet endroit maudit. Le décor des années 60 est très bien fait et vous plonge dans l’univers. Au-delà du jeu de tir classique, nous avons découvert lors du test de Deathloop, une brillante enquête qui se perd dans une bouche temporelle très intéressante.

Deathloop // Source : Capture PS5
Deathloop // Source : Capture PS5

Chicory: A Colorful Tale : le jeu de puzzle qui redonne des couleurs à la vie

Le but du jeu est simple. Après avoir choisi votre plat préféré, qui donnera son nom à votre personnage, redonnez des couleurs à la ville de Picnic grâce à un pinceau magique. Derrière l’histoire assez simplette, des graphismes enfantins crayonnés ainsi que des noms articulés autour de la nourriture, on pourrait penser que Chicory : A Colorful Tales est un titre léger sans profondeur. Il n’en est rien. C’est une véritable pépite qui aborde avec justesse des sujets aussi profonds que la confiance en soi, sans jamais tomber dans le mélodrame. On y découvre des mécaniques de jeux intéressants avec des puzzles à résoudre qui vous donneront du fil à retordre en même temps qu’une grande bouffée d’air frais. On ignorait avant notre test, qu’un jeu PS5 pouvait être aussi mignon et profond.

Chicory: A Colorful Tale // Source : Capture PS5
Chicory: A Colorful Tale // Source : Capture PS5

Gran Turismo 7 : que serait la PlayStation sans GT ?

On pourrait dire que Gran Turismo est à Playstation, ce que Mario Kart est à la Switch. Pas une seule console de Sony n’est sortie sans qu’une version de GT soit disponible. Pourtant, Gran Turismo 7, l’un des titres phares de la PS5, a connu des débuts difficiles à sa sortie. En effet, la progression était lente et laborieuse si on ne voulait pas dépenser d’argent dans des crédits. Cependant, Polyphony Digital a su rectifier le tir pour rendre l’expérience de jeu plus juste. Les fans de jeux de courses resteront bluffés par les qualités graphiques ainsi que par les sensations inédites rendues possibles grâce à la manette DualSense. Gran Turismo 7, avec ses différents modes de jeu, saura satisfaire aussi bien les pilotes en mal de vitesse, que les collectionneurs amoureux de voitures

Gran Turismo 7 // Source : Capture PS5
Gran Turismo 7 // Source : Capture PS5

It Takes Two : enfin un vrai jeu en duo sur PS5

Oubliez tout ce que vous connaissiez en termes de jeux coopératifs. It Takes Two bouscule les codes et offre un gameplay innovant et unique s’appuyant sur une réelle collaboration entre les joueurs. Chacun a sa mission et si l’un des deux échoue, le duo formé ne pourra pas avancer. Outre son gameplay d’équipe, la production réussit avec brio à faire d’une histoire de divorce, une épopée drôle et loufoque. Les développeurs n’ont pas manqué d’imagination pour créer des situations originales dans des décors qui ne sont pas sans rappeler les univers de Toy Story. Le test de It Takes Two a été pour nous une véritable leçon

REGARDEZ COMMENT CETTE ARAIGNÉE EST MIGNONNE. // Source : Capture Xbox
REGARDEZ COMMENT CETTE ARAIGNÉE EST MIGNONNE. // Source : Capture Xbox

Astro’s Playroom : le petit jeu bonus de la PlayStation 5

8/10
Astro’s Playroom Lire le test
Il n’y a pas d’offres pour le moment

Astro’s Playroom est le jeu à essayer en premier quand on démarre sa PlayStation 5. Offert avec la console, il rassemble plusieurs niveaux de plateforme pensés pour mettre en avant toutes les fonctionnalités de la manette DualSense (retour haptique, gâchettes adaptatives, microphone, touchpad, gyroscope…). Il sert aussi de loupe sur la riche histoire de PlayStation, démarrée au début des années 90. En prime, c’est mignon et plein de bonnes idées.

Astro's Playroom // Source : Sony
Astro’s Playroom // Source : Sony

Quels sont les prochains jeux qui vont sortir sur PS5 ?

Il va être difficile de concurrencer 2023 en termes de sorties. Prince of Persia The Lost of Crown devrait inaugurer 2024 avec une sortie prochaine prévue le 15 janvier.

Parmi les sorties les plus attendues de l’année 2024, on retrouve Final Fantasy VII Rebirth et un nouvel épisode Star Wars à venir.

Alors que FF 16 est sorti en juin dernier, la suite du remake de l’un des meilleurs épisodes de la série est déjà attendu pour cet hiver. C’était ce qu’il y avait à retenir du Summer Game Fest de cette année. Cloud et ses acolytes repartent à l’aventure, explorer de nouveaux horizons au-delà des zones sous le contrôle de la Shinra.

Square Enix semble avoir mis le paquet, car deux disques seront, à priori, nécessaires pour jouer à Final Fantasy VII Rebirth.

Date de sortie de Final Fantasy VII Rebirth : après être resté dans le flou, la date de sortie est maintenat connue et fixée au 29 février 2024.

Star Wars Outlaws

Star Wars Outlaws
Il n’y a pas d’offres pour le moment

Dévoilé par Ubisoft en juin dernier, le gameplay de Star Wars Outlaws risque de plaire. Pour la première fois de la saga, l’intrigue se déroule dans un monde ouvert et il n’est pas question d’incarner un traditionnel Jedi. Le RPG promet de longues heures de jeux sans pour autant être interminable.

Star Wars Outlaws met en scène une héroïne, Kay Vess, accompagnée d’une adorable créature qui sait aussi se rendre utile. Ensemble, ils orchestrent le plus grand casse du siècle dans l’espoir de se libérer de leurs vies de hors la loi.

Date de sortie de Star Wars Outlaws : initialement prévu pour début 2024, Ubisoft décale la date de sortie de son jeu tant attendue à fin 2024, voire début 2025.

Profiter des meilleurs jeux PS5 dans les bonnes conditions

Quand sort la PS6 ?

À priori, la PS6 devrait sortir en 2028. Bien que rien ne soit encore officialisé, un échange laisserait entendre qu’une sixième version de la PlayStation soit prévue pour 2028. C’est dans un document adressé à l’autorité de la concurrence britannique que Sony a mentionné l’existence possible d’une future console. Rien d’officiel pour le moment. Cependant, la date colle au calendrier habituel des sorties de la marque, qui compte environ 7 ans entre chacune de ses consoles depuis le début.

Comment choisir sa console de jeux Sony : Avec ou sans lecteur de disque ?

La PlayStation 5 est disponible en deux versions : une édition classique et une Digital Edition. La différence entre les deux ? Un lecteur de disque Blu-ray UHD, absente de la deuxième déclinaison vendue 100 € de moins (449 € contre 549 €). Sinon, ce sont exactement les mêmes consoles : même puissance, même catalogue de jeux, mêmes fonctionnalités et presque le même design (la Digital Edition est plus fine, 92 mm contre 104 mm).

La PlayStation 5 Digital Edition s’adresse à celles et ceux qui ont déjà abandonné le format physique. Il faut néanmoins disposer d’une bonne connexion internet pour être en mesure de télécharger rapidement les jeux (qui seront de plus en plus lourds). Acquérir cette version revient aussi à faire une croix sur la lecture de films et/ou séries en Blu-ray UHD.

Quelle télévision pour la PS5 ?

Au regard de sa puissance et de ses promesses graphiques, la PlayStation 5 pousse naturellement vers l’acquisition d’un téléviseur 4K UHD — compatible HDR. Sur un bel écran, les jeux seront d’autant plus appréciables. On conseille plus volontiers un modèle OLED, si possible équipé d’un port HDMI 2.1 (les références commercialisées par LG répondent à ces critères). À noter que Sony dispose d’une gamme de téléviseurs certifiés, mais c’est davantage un macaron marketing.

Comment augmenter la capacité de stockage de la PS5 ?

Sony a attendu plusieurs mois après la sortie de la PlayStation 5 pour permettre aux propriétaires d’augmenter la capacité de stockage. La fonctionnalité implique de faire l’acquisition d’un SSD compatible, à installer soi-même dans la console. Voici notre tutoriel pour tout comprendre à l’installation.

Bien évidemment, augmenter le stockage de la PS5 coûte cher. Par exemple, ce SSD compatible de Western Digital coûte environ 200 € pou 1 To.

Sinon il est toujours possible de brancher un disque dur externe sur un port USB. Mais cette solution permet uniquement de stocker des jeux PS5 pour pallier la faible capacité interne (un peu plus de 650 Go).

Les accessoires indispensables de la PS5

La Manette DualSense

La manette DualSense est tout simplement le meilleur accessoire jamais conçu par Sony. Elle intègre d’ailleurs notre top des meilleures manettes pour PC. Elle gomme plusieurs défauts de la DualShock 4 — ergonomie irréprochable, autonomie à la hausse — et ajoute plusieurs technologies immersives qui ne demandent qu’à être exploitées par les développeurs (retour haptique, gâchettes adaptatives). Il suffit de quelques minutes passées sur Astro’s Playroom pour tomber amoureux de la DualSense. Autre exclusivité PS5, l’exigeant Returnal exploite intelligemment les gâchettes adaptatives.

Au lancement, la DualSense n’était disponible que dans une seule finition — mélangeant le blanc et le noir comme la console. Depuis, elle est proposée en

Manette Sony DualSense Edge // Source : Sony
Manette Sony DualSense Edge // Source : Sony

Le casque audio 3D Pulse

Sony a intégré la technologie Tempest 3D AudioTech à sa PlayStation 5. Elle est censée renforcer l’immersion sonore, avec des effets pouvant venir de toute part. Pour montrer la voie à suivre, la multinationale commercialise le casque 3D Pulse, qui reprend le design de la gamme PS5.

Si le rendu est appréciable dans les jeux qui poussent le concept très loin (exemple : Returnal), on est encore loin de ce que peut offrir le Dolby Atmos. Toujours est-il que, pour moins de 100 euros, il y a une vraie plus-value, d’autant que le 3D Pulse est un produit très confortable.

Vous cherchez une alternative plus luxueuse ? Vous pouvez jeter votre dévolue sur le Master & Dynamic MG20 ou le Bang & Olufsen Beoplay P.

Casque audio PS5 // Source : Sony
Casque audio PS5 // Source : Sony

Faut-il s’abonner au PlayStation Plus ?

Le PlayStation Plus est indispensable pour jouer en ligne sur PlayStation 5, comme c’était déjà le cas pour la PlayStation 4. L’abonnement permet en outre de récupérer des jeux gratuits tous les mois — y compris des jeux PS5. Mieux, Sony a décidé de gâter les joueurs PS5 en mettant au point une Collection réunissant des incontournables de la PS4, avec quelques améliorations (exemple : temps de chargement réduits grâce au SSD).

👉 Tout savoir sur l’abonnement PlayStation Plus

Il est possible de créditer son abonnement avec des cartes en vente chez différents revendeurs. La durée de l’abonnement choisit, détermine le prix de la carte.

Depuis le 23 juin dernier, le PlayStation Plus a changé : il a fusionné avec le PlayStation Now pour devenir un service plus complet, articulé autour de trois formules : Essential, Extra et Premium.

Tableau des différentes formules de l’abonnement PlayStation Plus

EssentialExtraPremium
Jeux offerts chaque mois
Jeu en ligne
Réductions
Stockage cloud
Collection PS Plus
Catalogue de jeux
Catalogue de classiques
Démos
Streaming
Prix mensuel8,99 €13,99 €16,99 €
Prix annuel60 €100 €120 €
Découvrez les bonus

+ rapide, + pratique, + exclusif

Zéro publicité, fonctions avancées de lecture, articles résumés par l'I.A, contenus exclusifs et plus encore.

Découvrez les nombreux avantages de Numerama+.

S'abonner à Numerama+

Vous avez lu 0 articles sur Numerama ce mois-ci

Il y a une bonne raison de ne pas s'abonner à

Tout le monde n'a pas les moyens de payer pour l'information.
C'est pourquoi nous maintenons notre journalisme ouvert à tous.

Mais si vous le pouvez,
voici trois bonnes raisons de soutenir notre travail :

  • 1 Numerama+ contribue à offrir une expérience gratuite à tous les lecteurs de Numerama.
  • 2 Vous profiterez d'une lecture sans publicité, de nombreuses fonctions avancées de lecture et des contenus exclusifs.
  • 3 Aider Numerama dans sa mission : comprendre le présent pour anticiper l'avenir.

Si vous croyez en un web gratuit et à une information de qualité accessible au plus grand nombre, rejoignez Numerama+.

S'abonner à Numerama+

Si vous avez aimé cet article, vous aimerez les suivants : ne les manquez pas en vous abonnant à Numerama sur Google News.

Certains liens de cet article sont affiliés. On vous explique tout ici.