ADSL, VDSL, Fibre : quelle connexion choisir ?

La première question à se poser est celle du débit que vous souhaitez, car il va conditionner votre choix d’opérateur. Pour profiter au mieux des contenus en streaming 4K, du cloud gaming et pour ne plus penser une seule fois dans votre vie « Tiens, ma connexion est lente », nous aurions tendance à la radicalité : prenez l’opérateur qui vous propose la connexion la plus rapide, à 100 Mb/s minimum en 2020.

Comme rien n’est simple, toutes les connexions très haut débit ne sont pas égales :

  • La fibre grand public au sens strict correspond au sigle FTTH (Fiber To The Home, soit la fibre jusqu’à la maison). Son débit théorique proposé par les opérateurs est en général de 1 Gb/s en download (débit descendant) et de 200 Mbits/s en upload. Notez que vous pouvez être en fibre FTTH et avoir un débit inférieur : les opérateurs peuvent le brider tout en restant sur cette technologie.
  • La « fausse fibre », câble ou autres appellations non contrôlées correspond aujourd’hui à toutes les offres qui sont en dessous des offres citées juste au-dessus : les opérateurs écriront « fibre » sans hésiter, mais les technologies utilisées varient. Le débit théorique généralement proposé dans cette gamme est de 200 Mbits/s en download et de 50 Mbits/s à 100 Mbits/s en upload. Notez que certaines offres FTTH bridées par les opérateurs proposent également ces débits.
  • Le VDSL2 n’est pas à confondre avec la fibre, mais entre dans le très haut débit. Son débit est relatif à votre position par rapport au DSLAM (qui distribue la connexion) : à 500m, vous pouvez être à 100 Mbits/s en download, débit théorique maximal. À 1 500m, vous arrivez à 25 Mbits/s… soit de l’ADSL2+ classique.

Sachez qu’une bonne connexion VDSL2 est aujourd’hui largement suffisante pour tous les usages « en streaming ». Mais encore faut-il qu’elle soit vraiment bonne. L’ADSL, en 2020, sera un vrai problème pour toutes les activités multimédia.

Comment tester sa ligne et son éligibilité ?

Bien souvent, la première étape avant de choisir une connexion Internet fixe est l’analyse de la ligne. Si vous n’avez pas peur des sites qui ressemblent à du scam et qui vont vous rediriger beaucoup trop rapidement vers des partenaires, MaConnexionInternet est la référence en France pour tester sa situation, mais s’il se trompe, le mieux est souvent de passer directement par les plateformes des opérateurs.

Côté ADSL/VDSL, nous préférons très nettement la solution d’OVH qui est très bien mise en page et qui fournit des données précises sur la ligne (état, atténuation, etc.).

Pour les cas plus complexes à résoudre, il faudra passer par un contact avec un conseiller — par exemple s’il vous manque une information comme le numéro fixe de votre appartement (ligne en 01, 02, 03, 04 ou 05) ou sa position dans l’immeuble.

Si vous cherchez à acheter un logement ou à louer, un site comme SeLoger.com commence à donner la caractéristique de la connexion Internet sur les pages des biens. On aimerait clairement que ce soit généralisé.

Je ne veux pas de TV, ai-je le choix ?

Voilà une question épineuse. La France s’est faite championne des offres double, triple et quadruple play qui fournissent des services en pack. Ces offres qui correspondent bien à une pratique de la technologie du siècle dernier apparaissent comme des boursouflures inutiles aujourd’hui. En effet, beaucoup de clients aimeraient pouvoir avoir une offre fibre sans compromis (FTTH 1 Gb/s) qui ne fait que la fibre et qui serait donc moins chère que toutes les offres bardées d’options proposées par les opérateurs.

Cette demande a été entendue par les différents opérateurs qui proposent de plus en plus des solutions en modem seul. De Free (Freebox Delta S) à Sosh, Bouygues ou RED, on trouve chez les opérateurs ou chez leurs marques dérivées des offres sans box TV — et donc sans abonnement TV. Ce qui est une aubaine. Aujourd’hui, vous avez mieux fait d’acheter une Apple TV ou une box Android / Google TV pour piloter vos services multimédias que de vous enfermer dans l’univers numérique, souvent moins bon, de votre opérateur.

Un pack forfait fixe et abonnement mobile est-il une bonne idée ?

Réponse courte : oui. C’est souvent une bonne idée de regrouper ses forfaits chez le même opérateur, pour une raison bien simple : vous aurez le même forfait pour moins cher (ou mieux). Quelle que soit votre situation, n’hésitez pas à appeler votre opérateur pour regrouper vos offres si vous les avez prises à des moments différents. Cela vous permettra généralement d’économiser quelques euros sans changer de forfait. Un geste commercial qui ne se refuse pas.

Si vous souhaitez garder la flexibilité de votre offre mobile grâce à une option sans engagement, cela n’a en revanche pas d’intérêt. Il n’y a pas souvent de remise pour des achats en pack de ce type.

Je n'ai que accès à l'ADSL. Une box 4G est-elle mieux pour moi ?

La couverture fibre ou très haut débit prend du temps (et de la bonne volonté). Si vous êtes aujourd’hui dans une situation où vous n’avez que la possibilité d’avoir l’ADSL, vous pourriez imaginer une autre solution : vivre votre connexion fixe avec une box 4G. Le principe est simple : il s’agit d’un boîtier similaire à une box ou un modem sauf qu’au lieu de le relier à une ligne filaire, vous mettez une SIM 4G à l’intérieur pour profiter des débits nettement supérieurs. Problème : les conditions d’éligibilité des opérateurs sont très strictes et excluent des zones où l’Internet est mauvais.

Vous pouvez vous rabattre sur une solution bricolée en achetant un bon modem 4G et un abonnement avec beaucoup de données.

Est-ce que la box a une importance ?

En France, selon le forfait que vous choisirez, l’opérateur va vous louer une box. Au minimum, il s’agit d’un modem pour recevoir l’accès à Internet. Au maximum, c’est un gros fourre-tout technologique qui peut faire NAS, station de téléchargement de Torrent, routeur, centre VOiP, décodeur pour la télévision, Android TV, enceinte connectée, centrale de sécurité, etc. La Freebox Delta a été critiquée pour son coût prohibitif lié à tous ces services parfois inutiles pour le consommateur.

Difficile de faire entrer en compte le choix d’une box dans les conseils pour choisir un forfait Internet : bien souvent, vous n’aurez pas le choix et d’autres problématiques passeront avant. Par exemple, il serait dommage de choisir une offre ADSL pour sa box quand un autre opérateur propose de la fibre.

Cela dit, on peut découper un jugement sur une box ou un modem en trois parties. La première s’attarde sur la qualité des composants, la fiabilité à moyen et long terme du boîtier. La deuxième englobe tout le multimédia et ce que vous pourrez faire avec votre box. La troisième concerne les options de configuration et donc les utilisateurs les plus avancés.

Comme vous louez votre box, l’opérateur est tenu de vous la remplacer en cas de défaut. Ce sont généralement des opérations qui se passent plutôt bien, mais rares sont les box championnes de la durabilité — ne vous étonnez pas si vous avez à la remplacer. De même, il est admis aujourd’hui que les composants ne sont pas tous excellents et notamment le module qui émet le Wi-Fi. Nous conseillons désormais d’associer à une box un ensemble de routeurs Wi-Fi (Netgear Orbi, Google Wifi) capables de faire le travail bien mieux. La Freebox Pop vient avec un de ces routeurs modulaires : c’est fort appréciable.

Le côté multimédia est facile à régler : bien souvent, c’est archaïque. Les interfaces sont vieillissantes, lentes et mal intégrées. On est au niveau des mauvaises télévisions. C’est d’autant plus dommage que peu de gens sauront qu’un monde de confort les attend sur une Apple TV ou un Nvidia Shield, pour ne citer qu’elles.

Côté technique, pas toutes les box se valent, mais les opérateurs ont tous progressé. L’interface des box Bouygues a changé et les paramètres avancés sont bien plus clairs aujourd’hui. La Livebox 4 réservée à Sosh a été plébiscitée par les nerds de Geekzone. Nous confirmons qu’elle est excellente et surtout, toute petite, ce qui permet de la cacher facilement. Notez qu’il est parfois possible de se passer de la box de votre opérateur pour la remplacer par un routeur de votre choix — la Livebox 4 se remplace par exemple facilement par un routeur Orbi de Netgear.

Récemment, toutes les box ou presque ont été mises à jour : Orange a sorti sa Livebox 5, Free sa gamme Delta et Pop, Bouygues sa Bbox Fibre Wi-Fi 6 et SFR sa Box 8. Bien souvent, les forfaits les moins onéreux viennent avec les box de précédente génération.