Le hasard du calendrier fait que The Callisto Protocol et le remake de Dead Space sont sortis avec quelques semaines d’intervalle. Voici notre comparaison de ces deux titres très proches.

Les amateurs de jeux d’horreur ont été particulièrement servis ces dernières semaines. En décembre, ils ont pu découvrir The Callisto Protocol et, depuis janvier, ils ont l’opportunité de se (re)plonger dans Dead Space — grâce à un remake flamboyant.

Les deux titres sont proches. En plus de s’inscrire dans le même genre (le survival horror SF), ils ont été imaginés par le même homme. En effet, Glen Schofield a travaillé sur le Dead Space original (sorti en 2008). Par conséquent, difficile de ne pas voir des ressemblances.

The Callisto Protocol // Source : Capture PS5
The Callisto Protocol // Source : Capture PS5

Dead Space contre The Callisto Protocol

Qui est le plus beau ?

The Callisto Protocol a certainement mis une belle claque à tout le monde (si on oublie les problèmes techniques constatés sur PC à la sortie). On sent que Striking Distance Studios a voulu faire de la partie visuelle un véritable argument. Sur PlayStation 5, le jeu d’horreur est vraiment magnifique. En comparaison, le remake de Dead Space est moins beau et moins peaufiné, malgré une vraie évolution depuis le jeu original (qui date de 2008, pour rappel). Le titre de Motive a quand même pour lui ses magnifiques effets d’ambiance, que ce soit les éclairages hallucinants ou la manière dont est gérée la fumée. C’est simple, les technologies d’aujourd’hui permettent à Dead Space d’être encore plus flippant.

Vanqueur : The Callisto Protocol, vraiment très, très beau.

Qui est le plus flippant ?

S’il fallait ne retenir qu’un critère pour juger du caractère horrifique d’une œuvre dans laquelle on est le héros, ce serait le design sonore. Ou concrètement : tous ces bruits qui trompent la vigilance, au milieu de moments de silence qui glacent le sang. Sur ce point, Dead Space est un modèle du genre. L’atmosphère qui règne dans le vaisseau USC Ishimura, théâtre d’atrocités pyschologiquement insoutenables, ne laissera personne indifférent. Les cris des ennemis, les craquements de la carlingue, la ventilation incessante… Avec un casque sur la tête et les lumières éteintes, Dead Space est un bijou de l’horreur.

Vainqueur : l’ambiance de The Callisto Protocol reste à souligner, mais il ne peut que s’incliner face à la perfection atteinte par Dead Space.

Dead Space // Source : Capture PS5
Dead Space // Source : Capture PS5

Qui est le plus gore ?

Dead Space et The Callisto Protocol érigent tous deux le gore au rang d’art. Néanmoins, force est de reconnaître que le deuxième jeu cité va un peu plus loin dans sa représentation de la violence. Les mises à mort en attestent : à chaque game over, le titre nous pousse à assister au massacre du héros, qu’il se fasse arracher le bras ou gober le crâne. Pour beaucoup, ce sera insoutenable. Pour d’autres, cette orientation un peu trop portée sur l’hémoglobine pourra paraître… grotesque.

Attention, Dead Space reste un jeu vidéo incroyablement violent. Son gameplay impose de démembrer les ennemis pour les empêcher de nuire. Et avec le bond en qualité graphique, on peut apprécier la peau s’effilocher, la chair se désintégrer et les os se briser à force de tirer sur la même zone.

Vainqueur : The Callisto Protocol, bien plus violent.

The Callisto Protocol // Source : Capture PS5
The Callisto Protocol // Source : Capture PS5

Qui a la meilleure histoire ?

En toute transparence, après avoir joué à The Callisto Protocol en décembre 2022, Numerama a complètement oublié son histoire. On se rappelle d’un pilote pris au piège dans une prison où les détenus arborent d’étranges mutations, avec pour mission de s’échapper… Et c’est à peu près tout ce qu’il y a à retenir. Les développeurs ont davantage misé sur l’ambiance plutôt que sur la narration.

À l’inverse, Dead Space cherche davantage à étoffer son récit, à partir d’un postulat de départ simpliste : un ingénieur part réparer un vaisseau ayant envoyé un signal de détresse, pour mieux découvrir des phénomènes étranges (et macabres). Le fait est que le jeu d’Electronic Arts joue beaucoup plus sur l’aspect psychologique, avec un héros qui perd peu à peu face à cause d’un Monolithe aux pouvoirs puissants. On rappellera d’ailleurs que Dead Space, avant de renaître sous la forme d’un remake, a été le point de départ d’une trilogie.

Vainqueur : Dead Space, et il n’y a strictement aucune concurrence.

Dead Space // Source : Capture PS5
Dead Space // Source : Capture PS5

Qui a le meilleur gameplay ?

Deux écoles s’affrontent sur le terrain du gameplay. D’un côté, nous avons Dead Space, qui approfondit des bases très solides et jamais vraiment égalées. Il joue la carte de l’efficacité, et le fait avec un savoir-faire difficile à critiquer. Il a pour lui le fait que le Dead Space original était déjà un bijou, qui n’a pas trop vieilli en termes de mécaniques.

De son côté, The Callisto Protocol, comparé à juste titre à Dead Space, s’efforce de se détacher de son aîné avec quelques points de rupture. Ainsi, ses combats sont beaucoup plus orientés vers le corps-à-corps. En résulte une proposition un peu osée, mais loin d’être 100 % irréprochable (les esquives, notamment, ne sont pas très intuitives. Il tombe par ailleurs dans le piège du défi mal équilibré, un défaut matérialisé par des monstres capables de vous tuer d’un seul coup (on a écrit un guide de survie, au besoin).

Vainqueur : Dead Space, car la maîtrise est toujours supérieure à l’audace.


Abonnez-vous à Numerama sur Google News pour ne manquer aucune info !