Qu’elles soient doudou ou au contraire effrayantes, certaines séries sont idéales pour cette saison propice aux chocolats chauds et aux recettes à base de citrouilles. Voici 6 d’entre elles, à voir sur les plateformes de streaming : Gilmore Girls, La Chute de la maison Usher et Anne with an E sur Netflix, This is Us sur Prime Video, Only Murders in the Building sur Disney+ ainsi que Mare of Easttown, sur OCS, Prime Video et Canal+.

Sortez les citrouilles, dégainez les plaids et préparez vos meilleurs chocolats chauds : l’automne est enfin là. Après un été à la douceur tardive, la saison d’Halloween pointe finalement le bout de son nez. Et quoi de mieux, après une journée dans le froid, que de se blottir dans son canapé, face à des séries dénichées sur les plateformes de SVOD ?

Anne with an E // Source : Netflix
Anne with an E. // Source : Netflix

Vous avez ainsi le choix entre l’évidence automnale de Gilmore Girls sur Netflix, les morts mystérieuses de La Chute de la maison Usher également sur Netflix, le cocon familial réconfortant de This is Us sur Prime Video, le thriller mené par Kate Winslet, Mare of Easttown, sur OCS, Prime Video et Canal+, l’insouciance lumineuse d’Anne with an E sur Netflix ou les enquêtes façon Cluedo d’Only Murders in the Building sur Disney+.

Gilmore Girls sur Netflix, l’incontournable doudou automnal

Si l’on ne devait choisir qu’une seule série liée à l’automne, ce serait évidemment Gilmore Girls. Championne toutes catégories des marathons annuels, parfaits pour nous envelopper d’une ambiance cocooning, la série n’a jamais cessé de se retrouver dans tous les tops des meilleures comédies romantiques du petit écran. Diffusée au début des années 2000, Gilmore Girls explore ainsi la relation fusionnelle de Lorelai et de sa fille adolescente Rory, qu’elle a eu à seulement 16 ans. Ensemble, elles vont connaître les joies et les peines amoureuses, des complications familiales inévitables, mais aussi la difficulté de devenir adulte.

La série nous emmène ainsi dans les rues de Stars Hollow, à grands renforts de scénarios gnangnan mais aussi de thématiques plus novatrices pour l’époque comme la lutte des classes ou la maternité. Gilmore Girls est une œuvre majeure en 7 saisons, qui a également connu une suite en 4 épisodes en 2016. Clairement, dans le genre doudou, qui célèbre le pouvoir de la famille et de l’amitié, on ne fait pas mieux. Et si vous avez déjà vu Gilmore Girls au moins un million de fois (sans exagération), vous pouvez toujours vous reposer sur Virgin River, également sur Netflix, dont les paysages se prêteront parfaitement à une session automnale.

La Chute de la maison Usher sur Netflix, les frissons à l’approche d’Halloween

Chaque automne, les fans de séries d’horreur attendent avec impatience leur cadeau annuel : une nouvelle frayeur du créateur prolifique Mike Flanagan, qui a notamment livré les magnifiques The Haunting of Hill House et Midnight Mass. Mais en 2023, le réalisateur a délaissé ses penchants émotionnels et lorgne plutôt du côté de la satire politique, en nous dévoilant La Chute de la maison Usher.

Conçue comme un hommage ultra-référencé aux romans et nouvelles d’Edgar Allan Poe, la série se concentre sur une famille de riches déconnectés de la réalité, qui a fondé son empire sur les opioïdes, qui causent tant de dégâts, aux États-Unis comme ailleurs. Mais cette main mise pourrait bien prendre fin, alors que les héritiers de la dynastie meurent, chacun leur tour, dans d’étranges circonstances…

Idéale pour se procurer quelques frissons sans trop faire de cauchemars en attendant Halloween, La Chute de la maison Usher n’est, pour autant, pas la meilleure création de Flanagan. Si ses aspects queers, féministes et anticapitalistes sont jouissifs, il manque surtout de l’épouvante convaincante pour placer la série au Panthéon des séries qui hantent nos nuits. Mais cette dernière œuvre pour Netflix, avant le départ du réalisateur pour Prime Video, offre tout de même un ballet macabre qui procure une grande satisfaction, dans sa manière de tuer ses personnages jusque-là impunis.

D’autant que le casting donne tout pour nous faire passer un excellent moment. Vous reconnaîtrez des habitués de l’univers de Flanagan, mais aussi des petits nouveaux comme Mark Hamill, alias Luke Skywalker, rien que ça. La Chute de la maison Usher est ainsi un petit bonbon satirique, qui conviendra parfaitement aux plus peureux d’entre nous.

  • À voir si vous avez aimé : les livres d’Edgar Allan Poe ; The Haunting of Hill House ; The Haunting of Bly Manor ; Midnight Mass ; The Midnight Club ; Succession ; Empire ; Fight Club ; The White Lotus
  • À voir si vous cherchez : série horrifique ; frissons ; casting en or ; humour ; satire des riches ; des morts à tous les coins de rue ; épisodes longs ; fantômes et magie ; à voir dans le noir, éclairé de quelques bougies ; épouvante ; se préparer pour Halloween tranquillement ; alimenter votre stock de punchlines féministes et anticapitalistes ; découvrir la suite de Succession au coin du feu.

This is Us sur Prime Video, la thérapie automnale, nécessaire mais adorable

Qui dit automne, dit aussi températures glaçantes, et donc davantage de temps sur son canapé, pour rattraper des bijoux mis de côté. La saison est donc idéale pour vous lancer dans une série au long cours, qui vous offrira un cocon bienveillant à chaque retour chez vous : This is Us. On y suit Jack et Rebecca, un couple qui s’apprête à avoir des enfants, Kate, une jeune femme grosse qui peine à construire sa vie, Kevin, un célèbre acteur en plein burn-out et Randall, qui vient tout juste de rencontrer son père biologique. Autant vous prévenir qu’il vous faudra un stock de mouchoirs assez conséquents pour dévorer les 6 saisons de This is Us, tant ces personnages deviennent attachants.

Épisode après épisode, les twists s’enchaînent, promettant des rebondissements à n’en plus finir dans cette saga familiale au scénario finalement classique. Mais ce qui a fait tout le succès de This is Us, c’est justement sa capacité à mettre en scène un cadre mignon et larmoyant, tout en abordant des thématiques aussi difficiles qu’essentielles comme le racisme, la grossophobie, l’avortement, la santé mentale ou les classes sociales. La série américaine fait ainsi partie de ces rares œuvres qui nous touchent en plein cœur et nous suivent pour le reste de notre vie, en nous offrant la guérison dont on avait besoin sans le savoir. Aussi réparatrice que drôle, This is Us deviendra votre nouveau petit plaisir automnal, qui vous fera l’effet d’un bon chocolat chaud : gourmand, régressif et tellement agréable.

  • À voir si vous avez aimé : Je te promets ; Six Feet Under ; Ted Lasso ; A Million Little Things ; À l’ombre des magnolias
  • À voir si vous cherchez : drame ; comédie ; le pouvoir de la famille, de l’amour et de l’amitié ; crise de la quarantaine ; humour ; personnages attachants ; pour aller mieux ; à voir en famille ; épisodes longs ; casting en or ; santé mentale ; sentiments ; importance de la représentation ; anti-discriminations ; pleurer toutes les larmes de votre corps ; avoir des idées de discours pour votre prochain événement familial ; ne plus jamais voir une cocotte minute de la même façon.

Mare of Easttown sur OCS, Canal+ et Prime Video, le thriller court pour enchaîner les épisodes

Si vous aimez les séries policières débordant de mystères et d’enquêteurs à la vie personnelle compliquée, ne cherchez pas plus loin : cette création de HBO est tout simplement l’une des meilleures productions du genre de ces dernières années. Restée méconnue malgré un casting en or, Mare of Easttown met en scène Mare, une flic désabusée et abîmée par la vie, désormais confrontée à la disparition et au meurtre de deux adolescentes. Elle enquête ainsi à Easttown, cette petite ville américaine qu’elle connaît si bien, où tout le monde cultive son petit secret… Proche de Twin Peaks ou de Broadchurch pour sa capacité à traiter une énième investigation policière sous l’angle de l’intime, Mare of Easttown parvient à nous accrocher avec seulement une saison de 7 petits épisodes.

À vrai dire, il n’y a pas vraiment besoin de plus pour s’identifier aux personnages de la série, incarnés par Julianne Nicholson (Masters of Sex), Jean Smart (Legion) ou encore Evan Peters (WandaVision, Dahmer). Mais c’est surtout Kate Winslet, dans le rôle principal, qui nous captive du début à la fin. L’actrice de Titanic offre ici l’une des meilleures interprétations de sa carrière, avec cette quarantenaire ordinaire, sans aucun filtre, qui mange de la pizza froide dans sa voiture. Blasée mais pas insensible, Kate Winslet offre à cette accidentée de la vie toute la complexité qu’elle mérite dans ce polar bien ficelé, qui nous surprend autant qu’il nous émeut.

  • À voir si vous avez aimé : Twin Peaks ; Broadchurch ; True Detective ; Sharp Objects ; Sur ordre de Dieu ; The Sinner
  • À voir si vous cherchez : série policière ; enquête bien ficelée ; twists ; action ; casting en or ; petite ville, mais grands secrets ; sursauter devant la résolution ; épisodes longs ; relations familiales ; accidentés de la vie ; drame ; Kate Winslet (littéralement) sans fard ; pleurer à chaudes larmes.

Anne with an E sur Netflix, la série historique d’une tendresse infinie

Si l’on devait choisir un personnage pour incarner l’automne, ce serait assurément l’héroïne d’Anne with an E. Avec ses cheveux roux tressés, son charme rêveur et son insouciance lumineuse, cette orpheline a su conquérir nos cœurs en seulement 3 saisons sur Netflix. Alors qu’elle se retrouve adoptée par erreur par une sœur et un frère, propriétaires d’une ferme dans un petit village canadien, elle va bouleverser son entourage grâce à sa personnalité brillante et intense. Située à la fin du 19e siècle, Anne with an E fait partie de ces petites merveilles historiques qui parviennent à nous entraîner avec légèreté dans le quotidien de personnages un brin excentriques.

Mais c’est tout ce qui fait le charme de cette pépite canadienne, qui nous fait passer du rire aux larmes en un instant, en suivant les aventures d’Anne, Gilbert ou Diana. Idéale pour les amateurs de séries en costumes qui sentent bon l’air de la campagne et les courses poursuites dans les champs de blé, Anne with an E propose une narration féministe intelligente, mais aussi d’une tendresse infinie. Une série positive, forcément un peu niaise, mais qui pourrait bien séduire même les plus réfractaires à ce genre de productions pleines de bons sentiments.

  • À voir si vous avez aimé : Fifi Brindacier ; La Petite maison dans la prairie ; Les Filles du Docteur March ; Dickinson ; Orgueil et Préjugés
  • À voir si vous cherchez : série historique ; vie quotidienne ; humour ; tendresse ; amour et amitié ; fin du 19e siècle ; costumes ; cadre bucolique ; drame ; émotions ; adaptation de livre ; pour ados mais pas que ; épisodes longs ; relations familiales ; pour aller mieux ; petite ville canadienne ; féminisme ; personnages LGBTQIA+ ; à voir en famille ; avoir envie de courir dans des champs de blé, les cheveux au vent ; croire au pouvoir des mots.

Only Murders in the Building sur Disney+, le jeu de piste absurde digne du meilleur Cluedo

Le genre du « cosy mystery » a doucement fait sa place dans la littérature actuelle, dans le sillage des chefs-d’œuvre d’Agatha Christie, avec des personnages souvent britanniques, un humour coloré et des puzzles intrigants à résoudre. Ces romans, à dévorer au coin du feu, ont évidemment inspiré les créateurs de séries et clairement, Only Murders in the Building semble être la candidate parfaite à recommander en cette saison automnale. On y suit trois inconnus new-yorkais que tout oppose, qui vont progressivement sortir de leur tanière et lâcher leurs podcasts de « true crime » pour enquêter sur… la mort de leur propre voisin.

Avec ses trois saisons, cette série nous emmène dans des sortes de Cluedos géants, aux côtés d’un trio savoureux. Only Murders in the Building carbure clairement à l’humour absurde, mais ne manque pas de nous prendre au dépourvu grâce à des twists savamment dosés. Embarquez alors aux côtés de Charles, Olivier et Mabel pour résoudre des enquêtes à l’écriture aussi fun qu’intelligente, le tout dans des épisodes de seulement 30 minutes. Et cerise sur le gâteau : Meryl Streep se joint à la fête dans la saison 3. Que demander de plus ?

  • À voir si vous avez aimé : The Afterparty ; À Couteaux Tirés ; Comptine Mortelle ; La Femme qui habitait en face de la fille à la fenêtre ; Desperate Housewives ; les podcasts « true crime » ; les parties de Cluedo ; les romans d’Agatha Christie et les « cosy mysteries »
  • À voir si vous cherchez : policier ; humour ; enquête ; suspense ; parodie ; rebondissements inattendus ; feel-good ; trio inséparable ; enquêteurs du dimanche ; cérébral ; pas de violence ; épisodes courts ; décalé ; le retour de Selena Gomez.
8/10
Only Murders in the Building Lire la critique
Il n’y a pas d’offres pour le moment
Source : Montage Numerama

Vous avez lu 0 articles sur Numerama ce mois-ci

Il y a une bonne raison de ne pas s'abonner à

Tout le monde n'a pas les moyens de payer pour l'information.
C'est pourquoi nous maintenons notre journalisme ouvert à tous.

Mais si vous le pouvez,
voici trois bonnes raisons de soutenir notre travail :

  • 1 Numerama+ contribue à offrir une expérience gratuite à tous les lecteurs de Numerama.
  • 2 Vous profiterez d'une lecture sans publicité, de nombreuses fonctions avancées de lecture et des contenus exclusifs.
  • 3 Aider Numerama dans sa mission : comprendre le présent pour anticiper l'avenir.

Si vous croyez en un web gratuit et à une information de qualité accessible au plus grand nombre, rejoignez Numerama+.

S'abonner à Numerama+

Vous voulez tout savoir sur la mobilité de demain, des voitures électriques aux VAE ? Abonnez-vous dès maintenant à notre newsletter Watt Else !