Oui, on le sait, la série est finie depuis un moment. Mais cette audacieuse mise en abîme des telenovelas mérite toujours d’être visionnée, trois ans plus tard. Préparez vos vieux cours d’espagnol et replongez dans cette merveilleuse série doudou, disponible sur Netflix.

« Welcome back, friends.» Dans Jane the Virgin, même les savoureux récaps de début d’épisode méritent votre attention. Cette série américaine, à l’origine diffusée entre 2014 et 2019, pourrait bien (re)devenir votre pêché mignon de la rentrée. Et en parlant de pêché, c’est justement le point de départ improbable de cette pépite du catalogue Netflix : Jane a 23 ans et tombe enceinte alors qu’elle est… encore vierge. Très croyante, la jeune femme souhaite attendre le mariage avec son fiancé, Michael, jusqu’à ce qu’une insémination artificielle par erreur ne s’en mêle.

Jane the Virgin est aussi loufoque qu'intelligente // Source : The CW
Jane the Virgin est aussi loufoque qu’intelligente // Source : The CW

On vous aura prévenu : Jane the Virgin est complètement loufoque, mais c’est pour ça qu’elle est géniale. Largement inspirée des telenovelas à l’eau de rose d’Amérique latine, la série s’amuse à en détourner tous les codes. Criminels en cavale, triangles amoureux, famille cachée et meurtres sordides sont au programme de cette semi-parodie, plus intelligente qu’elle n’y paraît.

Une série unique et étonnante

À première vue, on pourrait croire que Jane the Virgin est une simple série romantique gnangnan comme une autre. C’était d’ailleurs exactement mon ressenti avant de finalement la visionner, poussée par des mois d’insistance de la part d’une amie. Pourtant, grâce à son humour piquant et surtout grâce à son narrateur ironique en voix off, la comédie dramatique développe un ton unique tout au long de ses cinq saisons. On oscille constamment entre réalité et caricature dans un ballet de révélations étonnantes aussi original qu’intelligent, dont tout le monde parlait lors de sa diffusion originale.

Britney Spears a même fait une apparition dans Jane the Virgin // Source : The CW
Britney Spears a même fait une apparition dans Jane the Virgin // Source : The CW

Les intrigues les plus sombres sont ainsi toujours désamorcées par une blague bien placée ou un clin d’œil aux telenovelas classiques. On vous conseille bien évidemment de regarder la série en VO, pour profiter des quelques dialogues en espagnols, remplis de blagues savoureuses. D’autant que Jane the Virgin aborde avec finesse de nombreux sujets de société importants : l’immigration illégale, la sororité, le harcèlement, la sexualité… Pour une série des années 2010, la comédie étonne encore par sa capacité à être en avance sur son temps. Tout un épisode est notamment consacré à la vasectomie, un sujet encore largement tabou en 2022.

Jane the Virgin est progressiste et fière de l’être

Mais l’atout majeur de Jane the Virgin, c’est surtout sa galerie de personnages hauts en couleur et son casting incroyablement talentueux pour les incarner. Entre Jane, une jeune femme pieuse qui va se découvrir petit à petit, Xiomara, sa mère indépendante et spontanée, Alba, sa grand-mère hyper croyante, Michael et Rafael, ses deux coups de foudre amoureux, Petra, l’ambitieuse manipulatrice, ou Rogelio, un acteur de telenovela narcissique, vous trouverez forcément votre petit chouchou. Ici, on est forcément team Michael pour l’aspect romantique et team Rogelio, pour ses exagérations toujours hilarantes.

Michael et Rogelio, meilleur duo // Source : The CW

Évidemment, tous les arcs narratifs ne sont pas passionnants et la série se perd régulièrement dans des récits alambiqués. Mais vous devriez tout de même (re-)jeter un œil à cette formidable odyssée féminine sans prise de tête, aux personnages inoubliables. Jane the Virgin est une série féministe, progressiste, qui ne se cache pas de l’être et ça fait un bien fou. D’ailleurs, après notre propre visionnage, elle nous manque déjà.

Source : Montage Numerama

Quel est le service de SVOD fait pour vous ?

Découvrez notre comparateur