Steve Martin, Martin Short et Selena Gomez sont les stars de la série policière comique Only Murder in the Building. Leurs trois personnages mènent un podcast « de crime réel », mais l’enquête leur échappe. Il y a déjà deux saisons à déguster sur Disney+.

Quand une mort étrange a lieu dans votre immeuble, la plupart des gens ne s’en mêlent pas et se tiennent tout simplement à disposition de la police comme témoins. Mais il n’en est rien pour Charles, Oliver et Mabel qui, eux, sont persuadés qu’il s’agit d’un meurtre, sur lequel ils enquêtent par leurs propres moyens… narrant toutes leurs découvertes dans un podcast « de crime réel ».

Only Murders in the Building n’existe que depuis deux saisons sur Disney+, mais fait déjà partie des séries incontournables. D’autant que la saison 2, qui vient tout juste de s’achever mercredi 24 août, est encore bien meilleure que la première.

Steve Martin, Martin Short et Selena Gomez : le trio hilarant d’Only Murders in the Building

Il faut dire que cette production originale Hulu/Disney+ a su rassembler un trio de choix pour porter sa série policière : Steve Martin (aussi cocréateur), Martin Short et Selena Gomez. L’alchimie est parfaite entre ces personnages qui, au début de la série, ne se connaissent pas. Ils nouent pourtant, assez rapidement, une amitié aussi hilarante que touchante. La différence d’âge entre Charles, Oliver et Mabel ajoute encore plus de piquant en nous livrant une équipe vraiment pas banale de bras cassés.

oblymurdersinthebuilding_serie
Charles-Haden Savage, Oliver Putnam et Mabel Mora, le trio qui porte la série // Source : Hulu/Disney+

Clairement, l’humour cimente le trio. Les scènes cocasses s’enchaînent en misant bien souvent sur le comique de l’absurde, même dans les pires moments, grâce à l’allégresse d’Oliver, la timidité de Charles et l’exaspération de Mabel. Only Murders in the Building est terriblement agréable à regarder, une série bonbon qu’on lance chaque mercredi avec la certitude de passer un bon moment. Le format très court (30 minutes environ par épisode) accentue la fraîcheur des deux saisons, dont le visionnage passe vite.

Des twists à tire-larigot à chaque saison

La série de Disney+ est aussi une série policière. Il est certain que si la mise en scène n’était pas au niveau pour le genre, tout tomberait à plat. Or, l’enquête est menée avec une écriture suffisamment fine pour nous surprendre. La dimension comique n’écrase pas la logique méticuleuse du récit policier.

Il y a presque autant de gags que de twists. Chaque épisode se termine par un rebondissement. Si quelques-uns sont inévitablement prévisibles, beaucoup d’entre eux nous prennent de court. Et, plus important encore, la plupart ne sont pas de twists à cliffhanger artificiel, mais portent réellement à conséquences. En somme, la résolution des meurtres est rondement menée.

C’est un Cluedo sur Disney+

Mais même en tant que série policière, Only Murders in the Building parvient à se distinguer dans sa construction narrative. Chaque épisode est aussi un nouvel épisode du podcast (éponyme de la série) mené par le trio de personnages. Ce, à la manière d’un pastiche — tout à la fois du genre policier et des podcasts.

onlymurdersinthebuilding
Le podcast mené par le trio a des fans, il y a donc un mersch avec des vêtements, des mugs, etc. // Source : Hulu/Disney+

La série en viendrait quasiment à briser le quatrième mur. La narration parodique, en poupées russes, démultiplie notre implication et la complicité que l’on ressent avec ces trois comparses. Ne se prenant jamais vraiment au sérieux, mais loin d’être insipide pour autant, Only Murders in the Building est un jeu auquel on participe, un Cluedo sous le feu des caméras.

Nul doute qu’avec le rebondissement que nous a réservé la fin de saison 2, ce jeu hilarant va se poursuivre dans la saison 3 avec un mystère cette fois bien différent — et cela nous rassure quant à la capacité du format à nous surprendre à nouveau.

Les saisons 1 et 2 d’Only Murders in the Building sont sur Disney+. La troisième saison est confirmée, avec l’arrivée de Paul Rudd au casting.

Le verdict

Only Murders in the Building // Source : Hulu/disney+
8/10

Only Murders in the Building

Voir la fiche

Only Murders in the Building a tout de la série bonbon : les scènes cocasses s’enchaînent, les twists nous prennent de cours et l’enquête nous donne la sensation d’être impliqués dans un grand jeu de piste façon Cluedo. Grâce à un trio à l’alchimie parfaite, tout se tient bien dans cette série policière pastiche, déjà incontournable ne serait-ce que pour le bon moment qu’elle nous fait passer.

Certains liens de cet article sont affiliés. On vous explique tout ici.