Amazon Prime Video propose aujourd'hui du choix en matière de films et de séries. Quels sont les incontournables de la plateforme de diffusion ? Voici nos recommandations, classées par catégorie.

Chaque mois, la plateforme Amazon Prime Video accueille de nouveaux contenus. Aujourd’hui, malgré une interface toujours aussi poussiéreuse, le rival de Netflix, qui pèse 150 millions d’abonnés, a des milliers d’heures de divertissement à proposer. Mais comment faire le tri entre ce qu’il faut absolument voir et ce qui pourrait constituer une perte de temps ? On vous aide à y voir plus clair.

Nous avons éclaté notre sélection en plusieurs genres qui nous paraissent pertinents. Pour chacun, nous avons choisi une série et un film afin de contenter toutes vos envies de soirées canap’. Ces recommandations sont amenées à évoluer au gré des changements au sein du catalogue Amazon Prime Video (certains programmes finissent par disparaître).

Amazon Prime Video

Feel Good

Série : This is Us

Centrée sur les membres d’une même famille ayant la particularité d’être nés le même jour, la série This is Us surprend par la simplicité émouvante des intrigues qu’elle partage. C’est ce qui fait son succès : plutôt que de forcer les traits, elle s’efforce de raccrocher les spectateurs à des situations qui pourraient arriver à tout le monde. Entre joies et malheurs. Entre rires et larmes. On se laisse alors porter.

Film : Top Gun

Plaisir coupable, Top Gun ? Assurément. Mais toujours est-il que le film du regretté Tony Scott — frère de Ridley — a fait naître certaines vocations chez les ado (qui voulaient tous ressembler à Maverick et devenir pilote de chasse). Porté par un Tom Cruise en mode sex symbol, Top Gun a des allures de nanard inoffensif. Il a tout pour être aimé et on attend la suite avec une certaine impatience.

PS : on vous voit chanter Take my Breath Away sous la douche.

Coup de cœur

Série : Transparent 

Les séries qui traitent des sujets liés à la transidentité ne courent pas les rues — et encore moins ceux qui le font avec justesse, humilité et réussite. Transparent est de ceux-là. Il suit une mère de famille transgenre dans son quotidien, avec ses doutes et ses joies. Jill Soloway signe une série sur la famille touchante et magistralement interprétée et réalisée.

Film : J’ai rencontré le diable

Un agent secret assiste, impuissant, au meurtre de sa fiancée — enceinte — par téléphone. Décidé à traquer le tueur, il va peu à peu basculer et devenir le monstre qu’il pourchasse, utilisant des méthodes de torture qui posent question. Sous ces airs de film de vengeance comme on en a vu tant, J’ai rencontré le diable révèle une noirceur mélancolique incarnée à merveille par l’acteur coréen star Lee Byung-hun.

Drame

Série : Friday Night Lights

Produite par Peter Berg, Friday Night Lights suit le quotidien d’une équipe lycéenne de football américain située dans le Texas. Nul besoin de connaître les règles du sport pour apprécier cette série qui s’intéresse bien davantage aux relations compliquées qui rythment la vie d’étudiants trimballés entre leurs rêves et leurs désillusions. Sans compter qu’elle a fait naître de nombreuses stars, comme Taylor Kitsch et Michael B. Jordan. Friday Night Lights, c’est cinq saisons riches en émotions.

Film : American History X

American History X est certainement l’un des films les plus marquants des années 1990, montrant le racisme avec une violence inédite et crue. En 2020, l’humanité est loin d’avoir appris la tolérance et mérite bien une piqûre de rappel.

Comédie

Série : The Office

Vous avez envie de rire à n’en plus finir ? Plongez-vous dans le quotidien de la société Dunder-Mifflin Paper, où l’acteur comique Steve Carrell joue les boss dans un faux documentaire sur la vie de son entreprise. Photographie exagérée de ce que l’on vit au bureau (sauf à Humanoid), nourrie par des personnages attachants, The Office est une vraie bouffée d’air frais.

Film : The Big Lebowski

En 1998, on célébrait la victoire des Bleus à la Coupe du monde. Et on regardait également en boucle The Big Lebowski, sommet d’humour des frères Coen dans lequel un fainéant surnommé le Duc est pris pour un millionnaire par des malfrats. S’en suit une palanquée de situations toutes plus loufoques les unes que les autres centrées sur un loser énervé parce qu’on a uriné sur son tapis. Il y a des combats qui méritent vraiment d’être menés.

Action

Série : The Boys

La série coup de poing d’Amazon. Alors que Disney n’a jamais amassé autant d’argent qu’avec son Marvel Cinematic Universe, la plateforme adapte l’irrévérencieux comics The Boys. En ressort une série acide, sanglante, parfois choquante… Vous détestez les super-héros ? Vous allez aimer The Boys, qui les transforme en ploucs soucieux de leur image, comme de vulgaires produits marketing d’une société malade devenue cynique. Vivement la saison 2.

Film : Heat

Si les gens attendaient avec impatience The Irishman, c’est parce que, quelques années auparavant, on avait déjà eu droit à une réunion entre Robert De Niro et Al Pacino — deux monuments du Septième Art. C’était pour Heat, où Michael Mann confronte un flic — Al Pacino, obsédé — et un malfrat — Robert De Niro, désabusé — dans les rues de Los Angeles. Pendant près de trois heures, on assiste au jeu du chat et de la souris, jusqu’à la rencontre, culte. Jamais vraiment égalé, Heat est par la suite devenu une source d’inspiration.

Science-fiction

Série : The Expanse 

Annulée par SyFy, The Expanse a été sauvée par Amazon Prime Video pour une saison 4 qui fait office de consécration. Une saison 5 est déjà confirmée. Dans ce futur, l’humanité a colonisé l’espace, de Mars à la ceinture d’astéroïdes. Loin d’être une utopie, cette configuration a amené de profondes divisions. Entre enjeux politico-diplomatiques de haut vol, odyssée scientifique solide et effets spéciaux sublimes, The Expanse est tout simplement au panthéon des plus grandes séries de science-fiction.

Film : Minority Report

Adapté d’un roman de Philip K. Dick, considéré comme le père de principes fondateurs de la SF contemporaine, Minority Report anticipe un futur proche où l’on pourrait stopper les crimes avant qu’ils ne soient commis. Tout se passe bien jusqu’à ce qu’un complot impliquant le héros interprété par Tom Cruise soit révélé au grand jour. Un excellent divertissement signé Steven Spielberg.

Les incontournables début 2020

Série : Undone

Raphael Bob-Waksberg et Kate Purdy, respectivement créateur et autrice/productrice de BoJack Horseman, changent totalement d’univers avec Undone. Il s’agit d’une série animée utilisant le principe de la rotoscopie (qui utilise des prises de vue réelle pour les reproduire en animation, ce qui donne un côté BD). Outre cette distinction esthétique déjà vue dans le film A Scanner Darkly, Undone s’avère brillante et captivante dans le fond. Où une jeune femme survivant à un accident développe un nouveau rapport au temps.

Film : Fight Club

Inclassable, Fight Club associe Edward Norton et Brad Pitt dans un sommet d’auto-destruction. Où une personne à la personnalité double sombre peu à peu dans un délire anarchique, au son des Pixies. Véritable trip à la plastique aussi parfaite que les abdominaux de Brad Pitt, Fight Club est un immanquable et il faut absolument le voir pour pouvoir en parler en soirée.

Docu

Super Size Me

Un homme audacieux se lance un défi dangereux : pendant 30 jours, sous la surveillance de trois médecins, il ne se nourrira qu’au sein de l’enseigne McDonald’s pour voir l’impact de ces produits sur la santé. Il mettra plusieurs mois à s’en remettre. Soit de quoi nous dégoûter définitivement des fast-food.

Partager sur les réseaux sociaux