Disney+, le service de vidéo la demande par abonnement de Disney, qui arrive en novembre outre Atlantique. Il ne sera accessible en France que le 31 mars 2020.

C’est officiel, Disney a présenté son service de vidéo à la demande par abonnement Disney+, le 11 avril 2019, lors d’une conférence avec ses actionnaires. Comme prévu, la multinationale américaine a confirmé son statut de concurrent sérieux de Netflix, Amazon Prime Video et les autres plateformes actuelles.

Tarif, date, contenus, interface : voici tout ce que l’on sait sur le futur service de SVOD de Disney.

L’interface de Disney+ // Source : Disney

Quand ?

Disney+ sera disponible dès le 12 novembre 2019 aux États-Unis, au Canada, en Nouvelle-Zélande et aux Pays-Bas. Pour le reste de l’Europe, il faudra se montrer patients. Le programme de déploiement montré par Disney fait mention d’une très large période : entre le  premier et le deuxième trimestres de l’année fiscale 2020, soit entre février et mai 2020.

Le 7 novembre, Disney a annoncé que Disney+ serait disponible en France le 31 mars 2020, tout comme au Royaume-Uni, en Espagne, Allemagne et Italie.

Sur la version française du site Disney+, il est déjà possible d’envoyer son adresse mail pour « se tenir informé » (mais il semble obligatoire d’accepter de recevoir des newsletters « à propos de Disney+ et des autres produits et services du groupe d’entreprises Walt Disney », ce qui semble très engageant au vu de la diversité des entreprises de Walt Disney).

Disney projette d’avoir entre 60 et 90 millions d’abonnés d’ici 2024. En 2019, Netflix dispose de 139 millions d’abonnés dans le monde.

Prix

Les tarifs annoncés par Disney sont très concurrentiels : 6,99 dollars par mois ou 69,99 dollars par an (soit 5,75 dollars par mois). On ne connaît pas encore les montants qui seront appliqués en Europe, mais s’ils sont similaires à ce qu’il se fait traditionnellement, cela devrait être équivalent à 6,99 euros par mois.

Il sera possible de créer jusqu’à 7 profils différents pour une utilisation jusqu’à 4 écrans simultanés.

Il est possible qu’aux États-Unis, Disney propose un abonnement groupé avec ses trois services de SVOD : Disney+, Hulu et ESPN+ (pour le sport). «  Il est probable qu’il y aura une réduction », a expliqué Kevin Mayer, directeur des relations avec les consommateurs.

Plateforme

Disney+ sera accessible sur :

  • Site desktop
  • Tablette
  • Mobile
  • Consoles
  • Télévisions connectées

D’après Kevin Mayer, il sera possible de télécharger « tous les contenus » — mais il n’a pas précisé si ce serait le cas sur toutes les plateformes. Rappelons que Netflix, par exemple, ne permet de télécharger que certaines vidéos, et uniquement sur mobile.

Disney

Quels contenus ?

C’est la force de Disney : la multinationale est un ogre qui dispose d’un très grand nombre de marques (Pixar, Marvel, FOX). C’est pour cette raison que Disney a pu annoncer qu’il y aura, en exclusivité sur Disney+, les 30 saisons de la série culte Les Simpson (soit environ 242 heures de la célèbre famille jaune mises à la disposition des abonnés).

Il y aura également, au fur et à mesure :

Sur une image promotionnelle mise en ligne, on peut voir des films comme Coco (Pixar), Captain Marvel (Marvel), Star Wars (Disney) et Blanche-Neige (Disney).

Disney+ aura également des contenus exclusifs qui sont en cours de production, dont plusieurs séries sur des super-héros (Loki, la Sorcière Rouge, Falcon, Hawkeyee, Winter Soldier) mais aussi des séries sur Star Wars comme The Mandalorian, qui sortira le 12 novembre. « Disney sera lancé en novembre avec plus de 25 séries originales et 10 films originaux et des documentaires  », souligne l’entreprise dans un communiqué.  Le catalogue annoncé est de plus de 7 500 épisodes de séries et 500 films.

L’interface

Bob Iger, le CEO de l’entreprise, a partagé une première image de l’interface du service de SVOD, qui ressemble aux plateformes de ce type. On voit un film mis en avant sur la bannière principale en haut de l’écran, ainsi qu’une catégorie « recommandé pour vous » et « reprendre le visionnage ».

Twitter/Bob Iger

Sur une autre vidéo, on voit également le menu déroulant qui permet de faire des recherches, d’avoir accès à des films, séries, les contenus originaux, la liste des contenus « à regarder », et les paramètres.

L’interface de Disney+ // Source : Disney

Disney+ proposera des contenus en 4K, ce qui est un énorme plus pour les amateurs de vidéo de bonne qualité.

À lire sur Numerama : Disney+, la plateforme concurrente de Netflix qui a tout pour cartonner

Article publié initialement le 12 avril 2019

Partager sur les réseaux sociaux