The Mandalorian fait ses débuts sur Disney+, avec un premier épisode disponible. Pour la France, il faudra faire preuve d'un peu de patience.

Ça y est : Disney+ vient d’ouvrir ses portes, dans un premier temps aux États-Unis, au Royaume-Uni, aux Pays-Bas et en Nouvelle-Zélande. Pour les internautes de ces pays qui font le pari de cette plateforme de service de vidéo à la demande par abonnement (SVOD), ou qui tentent leur chance par un VPN, le premier épisode de The Mandalorian est d’ores et déjà disponible au visionnage.

L’histoire de la série

L’histoire du Mandalorien se déroule entre les Épisodes VI et VII de Star Wars, avant l’émergence du Premier Ordre — l’organisation militaire qui est née des cendres de l’Empire et qui s’oppose aux héros de la troisième trilogie. Ici, la série télévisée raconte le récit d’un mercenaire solitaire, le Mandalorien, dans les confins de la galaxie, là où l’autorité de la Nouvelle République n’a aucune emprise. Quant à l’identité du Mandalorien, elle est pour le moment un mystère…

The Mandalorian
Les Mandaloriens utilisent des casques dont la visière est caractéristique. // Source : Lucasfilm

Le Mandalorien ?

Le nom de la série a été dévoilé le 4 octobre 2018 par une publication sur Instagram, sur le compte de Jon Favreau. Chez les fans de Star Wars, ce nom a une certaine épaisseur : le « Mandalorien » fait en effet référence à un ancien clan de guerriers que l’on identifie sans peine par leur casque à la forme si caractéristique — notamment une visière sombre en forme de T.

Deux d’entre eux sont particulièrement célèbres dans Star Wars : Boba Fett et Jango Fett, qui apparaissent à quelques reprises dans plusieurs des films de la saga. Être Mandalorien, comme nous l’expliquons plus en détail dans un sujet dédié, c’est appartenir de naissance ou adhérer par les actes à une culture originaire d’une très vieille planète — Mandalore –, et embrasser une vide de nomadisme et de mercenariat.

Un extrait de la série. Belle ambiance ! // Source : Disney+

Qui au casting ?

La confirmation est survenue le 12 décembre 2018 : c’est l’acteur chilio-américain Pedro Pascal qui récupère le rôle principal.

Pedro Pascal a percé auprès du grand public en interprétant Oberyn Martell dans la série Game of Thrones. Depuis, sa carrière se déploie davantage sur grand écran, comme dans Kingsman : Le Cercle d’or et Equalizer 2. L’intéressé a également tenu divers rôles de premier plan à la télévision, en particulier dans Narcos, une série produite et diffusée par Netflix.

Pedro Pascal
Pedro Pascal. // Source : Gage Skidmore

À ses côtés, Lucasfilm a retenu Gina Carano, remarquée sur grand écran avec Fast and Furious 6 et Deadpool, Giancarlo Esposito, connu pour Usual Suspects mais aussi et surtout pour son rôle remarquable de Gustavo Fring dans Breaking Bad, et Emily Swallow, qui a été remarquée dans le Mentalist et Supernatural, deux séries télévisées. On notera au passage que Pedro Pascal a aussi joué dans le Mentalist

Quatre autres noms ont aussi été dévoilés par Lucasfilm : Carl Weathers, une figure des années 80 avec ses apparitions remarquées dans Rocky — Apollo Creed ! — et Predator, Omid Abtahi, que l’on peut voir dans American Gods et The Hunger Games : Mockingjay – Part 2, Werner Herzog, qui est avant tout un cinéaste (on lui doit notamment Aguirre, la colère de Dieu), et Nick Nolte, qui a joué dans Affliction et La ligne rouge.

the-mandalorian-celebration-carl-weathers
Carl Weathers incarne Greef Karga, un chef d’une guilde de chasseurs de primes. // Source : Lucasfilm
the-mandalorian-celebration-Gina Carano
Gina Carano est Kara Dune, une ex-militaire d’élite. // Source : Lucasfilm

Date de sortie en France

La série est disponible depuis le 12 novembre 2019 pour les États-Unis, le Royaume-Uni, les Pays-Bas et la Nouvelle-Zélande, dès le premier jour de lancement du futur service de streaming de Disney, sobrement appelé Disney+. Elle est d’ailleurs l’une des exclusivités de la plateforme, afin d’avoir un argument face aux autres plateformes de SVOD (ce n’est d’ailleurs pas le seul atout dans la manche de Disney+, loin de là)

En France, il faudra patienter jusqu’au 31 mars 2020 pour accéder légalement à la série. C’est en effet à cette date que la plateforme va s’ouvrir pour les pays de l’Europe de l’Ouest — les nations à l’Est devront encore attendre quelques mois. Il va sans dire que la série est déjà partagée en ligne de façon illicite, notamment sur BitTorrent. Par ailleurs, des stratagèmes existent pour contourner le filtrage , mais la licéité de la démarche est loin d’être garantie.

Teasers, trailers et autres aperçus

Lors de la Star Wars Celebration qui a eu lieu à Chicago du 11 au 15 avril 2019, un tout premier teaser de la série a été diffusé pour le public se trouvant sur place. La vidéo n’a malheureusement pas été publiée sur le compte officiel de Star Wars sur YouTube. Sans doute était-ce pour donner une certaine exclusivité à celles et ceux qui sont venus et ont payé un ticket d’entrée.

Il a fallu attendre le 24 août 2019 et la tenue de la conférence D23 aux États-Unis pour que les fans qui n’avaient pas pu assister à la Star Wars Celebration découvrent enfin la toute première bande-annonce de la série télévisée. Depuis, la machine marketing a connue une accélération, avec plusieurs autres teasers et autres aperçus exclusifs, pour aguicher les spectateurs et les convaincre de prendre un abonnement.

Un budget massif

La série dispose d’importants fonds pour tourner les dix épisodes de la première saison : Disney aurait prévu d’investir 100 millions de dollars pour produire dix épisodes, selon le New York Times. À la réalisation, on retrouve Dave Filoni pour le pilote, ainsi que Deborah Chow (Jessica Jones), Rick Famuyiwa (Dope), Bryce Dallas Howard (Solemates) et Taika Waititi (Thor : Ragnarok).

(mise à jour le 12 novembre avec la sortie du premier épisode)

Article publié initialement le 4 octobre 2018

Partager sur les réseaux sociaux