La plateforme de vidéo à la demande par abonnement (SVOD) a gagné 6,8 millions de nouveaux abonnés au troisième trimestre de 2019, rattrapant sa chute du trimestre dernier.

Netflix a désormais 158,33 millions d’abonnés payants, a rapporté la multinationale au cours de ses résultats trimestriels du Q3 2019. C’est une hausse de 6,88 par rapport au trimestre dernier, qui avait vu pour la première fois Netflix enregistrer une baisse du nombre d’abonnés aux États-Unis.

Cette fois-ci, moins d’inquiétude : sur les 6,88 millions de nouveaux abonnés, 520 000 viennent des US, et c’est plutôt un bon score, mais en deçà des attentes (802 000), notamment à cause de la grosse hausse des tarifs effectuée en janvier 2019 : «  la rétention d’abonnés n’est pas tout à fait retournée au niveau d’avant [cette hausse] » précise la lettre aux actionnaires.

Ils sont toutefois compensés par la hausse plus importante que prévu de nouveaux abonnés à l’international (6,26 au lieu de 6,05 millions).

Family Business // Source : Netflix

Disney+ et Apple TV+ arrivent

C’est le dernier rapport trimestriel que Netflix émettra avant l’arrivée de deux nouveaux acteurs puissants sur le marché de la SVOD, Apple TV+ (le 1er novembre dans 150 pays) et Disney+ (le 12 novembre dans 4 pays, dont les États-Unis). Le géant américain est, et restera leader un bon moment, mais ces nouveaux entrants ont les moyens de venir grappiller quelques parts du gâteau.

Pourtant, Netflix annonce viser les 165,9 millions d’abonnés au prochain trimestre. Fidèle à son discours, la multinationale affirme qu’il n’a jamais été « une meilleure époque pour être un créateur de contenu », rappelant que les scénaristes et producteurs ont, théoriquement, de plus en plus d’options pour espérer voir leurs projets prendre vie. «  Les contenus géniaux peuvent être chers », a toutefois concédé Netflix, «  nous n’avons pas peur de foncer tête baissée lorsqu’on pense que ça pourra avoir un impact incroyable sur notre business. » Et de rappeler toutefois que le géant américain «  ne réussit pas à conclure tous les accords qu’il voudrait ».

Dans sa lettre aux actionnaires, le CEO Reed Hastings précise que pour lui, le combat des plateformes est avant tout contre la télévision linéaire qui reste un mastodonte.

Rappelons que la plateforme de Reed Hastings a modifié en 2019 sa manière de comptabiliser les nouveaux abonnés : il ne s’agit plus que des abonnés payants, sans compter les périodes d’essai gratuites.

Partager sur les réseaux sociaux