Captain Marvel sera le premier blockbuster à être en exclusivité sur Disney+, la plateforme de SVOD concurrente que le géant va lancer fin 2019.

Captain Marvel n’arrivera jamais sur Netflix. Le blockbuster Marvel de Disney sera le premier à atterrir sur Disney+, la plateforme de SVOD attendue pour fin 2019. Bob Iger, le PDG de Disney, a confirmé ce 5 février 2019 que cela fera forcément perdre de l’argent à Disney sur 2019.

Au cours d’un appel avec les actionnaires, la directrice financière de Disney Christine McCarthy a parlé d’une perte de « 150 millions de dollars (132 millions d’euros) par rapport à l’an dernier », que la multinationale aurait pu toucher en droits de diffusion si elle avait continué à « louer » ses séries et films à d’autres diffuseurs.

Captain Marvel // Source : Disney/Marvel

Captain Marvel et Avengers 4 ne seront jamais sur Netflix

Aujourd’hui, de nombreux films Disney (dont des Pixar et des Marvel) sont disponibles sur Netflix, le leader sur le marché de la vidéo à la demande par abonnement avec ses 139 millions d’abonnés dans le monde. Les films disponibles ne sont pas les mêmes selon les régions du monde : en France par exemple, nous devons attendre plus de deux ans pour qu’un film sorti en salles ait le droit d’arriver sur une plateforme de SVOD. Aux États-Unis, ils peuvent être disponibles bien plus tôt.

Captain Marvel doit sortir le 6 mars 2019, soit au « deuxième trimestre » de l’année financière de Disney, précise Christine McCarthy. « Ce sera le premier film que nous retireront de nos contrats habituels de rendements. C’est à partir d’ici que nous devrons renoncer à certains revenus  », explique-t-elle.

Les 150 millions ne concerneront donc pas uniquement le film avec Brie Larson : le très attendu Avengers 4, qui doit sortir un mois après, suivra probablement le même destin. Il s’agit, pour la multinationale de Mickey, d’un « investissement sur le futur ». Avec des blockbusters et des séries et films exclusifs, Disney+ aura de nombreux arguments pour venir se frotter à Netflix, Amazon Prime Video, YouTube Premium et les autres acteurs de la vidéo en ligne payante. « Nos investissement dans la technologie et dans les contenus sont pensés pour  que ce business [de la vidéo en ligne] soit une partie importante de notre stratégie à long terme », a asséné Bob Iger.

Disney donnera plus d’informations sur Disney+ le 11 avril prochain. Son CEO a annoncé qu’il dévoilerait même l’interface de l’application. La plateforme de SVOD sera d’abord disponible aux États-Unis avant d’être déployée dans le monde.

À lire sur Numerama : Disney+, la plateforme concurrente de Netflix qui a tout pour cartonner

Partager sur les réseaux sociaux