Les constructeurs automobiles traditionnels sont de plus en plus souvent présents au salon du CES (Consumer Electronic Show) de Las Vegas, le plus grand en matière de nouvelles technologies. Au point que l’on en arrive à se demander s’ils ne le confondent pas avec un salon automobile classique.

Le CES Las Vegas est le plus grand salon international dédié à la tech. Il couvre des sujets extrêmement variés, dont Numerama se fait l’écho, et parmi lesquels la mobilité trouve naturellement une place de plus en plus importante au fil des ans. Partant du principe que les voitures sont de plus en plus connectées, intelligentes, dépendantes des développements logiciels, les constructeurs et équipementiers automobiles ont envahi les allées du salon international pour y exposer leurs innovations et nouveux produits. À chaque édition, ils sont de plus en plus nombreux.

De nombreux constructeurs automobiles gardent à l’esprit qu’il s’agit d’un salon tech, pour lequel les médias et le public se déplacent pour découvrir les dernières tendances. À l’image de Sony et de sa marque Afeela, ou de BMW qui a présenté en 2023 son concept i Vision Dee, qui est bien plus qu’une simple voiture électrique. En revanche, d’autres constructeurs ne semblent y voir qu’une manière de s’adresser au marché nord-américain, en perdant un peu l’esprit tech et innovation du salon.

BMW i Vision Dee lors d'un de ces changements de couleurs // Source : capture de la présentation BMW
La BMW i Vision Dee peut changer de couleur. // Source : capture de la présentation BMW

Les salons automobiles, en perte de vitesse, pourraient être remplacés par les salons tech

Initialement, les deux types de salon se complétaient dans la stratégie des différents groupes automobiles. Sauf que les salons automobiles internationaux, comme le Mondial de Paris, l’IAA de Munich ou le Geneva International Motor Show pour l’Europe sont en perte de vitesse ou carrément absents du programme international. Ils sont de plus en plus boudés par les exposants, comme nous avons pu l’observer lors du dernier Mondial de Paris.

Les salons américains de Détroit et de Los Angeles rencontrent également un net ralentissement de leur fréquentation. Par contre, les salons tech, malgré la pandémie, continuent d’attirer exposants, médias et visiteurs. Pour les grandes marques, ils sont devenus une opportunité de dévoiler des produits à grande échelle, même si l’aspect tech n’est pas toujours présent, ce que l’on peut regretter.

Volkswagen, Mercedes et Stellantis flirtent parfois avec le hors sujet

La présence de certains constructeurs sur l’édition 2023 tenait surtout à l’ambition de communiquer auprès de la cible américaine :

  • Volkswagen présentant une version camouflée de l’ID.7, qui sera commercialisée aux USA.
  • Mercedes annonce le lancement de son propre réseau de recharge en Amérique du Nord.
  • RAM du groupe Stellantis qui a présenté son concept Ram 1500 Revolution 100 % électrique et destiné à l’Amérique du Nord.
Concept RAM 1500 evolution  // Source : Capture vidéo de la présentation Stellantis
Concept RAM 1500 evolution // Source : Capture vidéo de la présentation Stellantis

Le choix de Peugeot de présenter son concept Inception au CES Las Vegas plutôt qu’à Paris soulève aussi des questions. Même si la technologie est bien présente dans le concept, la marque est complètement absente du territoire nord-américain. Cela reste une décision surprenante du groupe Stellantis d’investir plus massivement au CES de Las Vegas qu’au Mondial de Paris. Même si Chrysler, Dodge et Ram jouent en local.

Peugeot Inception Concept au CES Las Vegas // Source : Capture vidéo live CES de Peugeot
Peugeot Inception Concept au CES Las Vegas // Source : Capture vidéo live CES de Peugeot

Au fil des ans, de nombreux constructeurs ont profité de la vitrine offerte par le CES, même s’il ne s’agissait d’y aller que pour le lancement de véhicules électriques sans grande révolution technologique. Beaucoup se rattrapent avec d’autres nouveautés sur des sujets beaucoup plus proches de la thématique initiale du salon.

Le CES n’est plus seulement le salon des startups automobiles qui se lancent

Plusieurs projets de véhicules électriques ont été lancés grâce à la couverture médiatique du CES. Plusieurs « Tesla killers » comme Byton, Faraday Future (qui est pourtant encore présent en 2023) ont démarré leur aventure sur des démonstrations pleines de promesses et d’innovations.

Faraday au CES
Faraday au CES de 2017

D’autres marques comme Vinfast (Vietman) et Togg (Turquie) s’en servent comme vitrine mondiale pour accompagner le lancement de leur marque et de leur gamme à l’international. Dans leur cas, il s’agit d’une question de visibilité.

La mobilité évolue. Les voitures sont désormais électriques, connectées, divertissantes, voire autonomes. Le salon du CES a toujours su évoluer avec son temps. Il n’y a finalement plus rien de surprenant à ce qu’il devienne l’un des rendez-vous incontournables pour certains constructeurs automobiles pour se confronter aux GAFAM et autres startups. Même si, parfois, on aimerait un peu plus de tech dans un salon tech.


Abonnez-vous à Numerama sur Google News pour ne manquer aucune info !