Le protocole Matter, censé simplifier la maison connectée en permettant à tous les objets d’un foyer de communiquer entre eux, était sans doute l’une des stars du CES 2023 de Las Vegas. Le début de l’explosion pour ce marché ?

Matter, Matter, Matter… Dans les allées du CES de Las Vegas, le nouveau standard dédié à la maison connectée est partout. Ce n’est pas vraiment une surprise, Numerama anticipait une montée en puissance de Matter lors du CES plusieurs jours avant le début du salon. Cependant, ce qui était impossible à prédire était la forme que prendrait cette explosion. À quelques heures de notre départ de Las Vegas, nous émettons toujours plusieurs doutes sur les différentes stratégies des constructeurs.

L’étiquette Matter sur les boîtes, la nouveauté de 2023

Que retiendra-t-on de Matter au CES 2023 ? À part sa présence sur tous les stands, pas grand-chose. Comme nous l’écrivions en novembre, quelques jours après le lancement officiel de Matter, il faudra plusieurs années pour que le standard en devienne vraiment un. La faute à des constructeurs pas toujours prêts à se remettre en question, ainsi qu’à une phase d’adaptation particulièrement délicate.

Sur tous les stands maison connectée, il y a écrit Matter quelque part. // Source : Numerama
Sur tous les stands maison connectée, il y a écrit Matter quelque part. // Source : Numerama

À Las Vegas, où nous aurions pu espérer que toutes les marques spécialisées dans la domotique annoncent basculer leurs écosystèmes vers Matter, rares sont celles à faire cette promesse. Il y a bien eu le constructeur chinois SwitchBot, qui a annoncé une mise à jour de son hub pour convertir des appareils existants vers Matter, mais la réalité est que la grande majorité de son catalogue existant sera exclu du protocole au lancement (dont le SwitchBot Bot, son produit le plus populaire). La faute à plusieurs incompatibilités techniques, qui pousseront probablement SwitchBot à lancer de nouvelles versions de ses produits avec Matter intégré, sans hub de connexion, dans le futur.

Les mises à jour des appareils existants est un point qui inquiète vraiment. Le spécialiste allemand Eve, qui a tout à gagner avec Matter (il ne supporte qu’Apple aujourd’hui et s’ouvrira à Google, Amazon et Samsung grâce au standard), avait promis que ses appareils passeraient à Matter en décembre. En réalité, il a juste publié une bêta publique. Il faudra attendre encore plusieurs mois pour que Matter soit disponible pour tous, et le pire et qu’Eve est sans doute le meilleur élève en matière de maison connectée.

Chez les autres constructeurs, les mises à jour de Matter se font toujours attendre et ne sont pas garanties (Philips Lighting, qui gère les ampoules Wiz, n’a toujours pas publié la liste de ses ampoules qui auront droit à Matter et ne donne aucune date).

Sur son stand, Google met en avant les premières marques Matter. Dommage qu'il s'agisse des mêmes produits qu'au lancement de Matter. // Source : Numerama
Sur son stand, Google met en avant les premières marques Matter. Dommage qu’il s’agisse des mêmes produits qu’au lancement de Matter. // Source : Numerama

Beaucoup des marques qui exposent au CES semblent vouloir faire du Matter avec un pont de connexion, ce qui n’est pourtant pas la promesse initiale (un accessoire peut directement supporter Matter grâce au Wi-Fi ou à Thread, pour éliminer les hubs et libérer de la place sur la multiprise à côté de votre box Internet). La plupart des marques avec de gros logos Matter sur leurs stands sont là pour lancer de nouveaux produits, souvent des ampoules ou des prises, pas pour annoncer une stratégie ou des appareils exploitant vraiment les capacités du standard.

Les nouveaux clients auront probablement beaucoup plus de choix en 2023 qu’en 2022, mais les autres devront probablement continuer de jongler entre différents écosystèmes.

TCL a un climatiseur nativement Matter sur son stand, mais il n'y a aucune indication pour les autres. // Source : Numerama
TCL a un climatiseur nativement Matter sur son stand, mais il n’y a aucune indication pour les autres. // Source : Numerama

Il y a quand même eu du bon pour Matter au CES

Heureusement, parmi les centaines de produits Matter exposés au CES 2023, il y a tout de même eu quelques perles.

Chez le constructeur canadien Nanoleaf par exemple, il y a deux bonnes nouvelles. La première est que ses produits existants seront bientôt compatibles avec Matter dès leur sortie de boîte, la seconde est l’arrivée de nouvelles catégories de produits qui n’étaient pas possibles autrefois. Nanoleaf, qui ne faisait que de l’éclairage jusqu’à maintenant, va lancer des interrupteurs intelligents pour contrôler toute la maison. Grâce à Matter, ils pourront interagir avec des appareils d’autres marques. On a pu voir un concept similaire avec le Mui Board, une étagère connectée capable de contrôler les ampoules ou les téléviseurs Matter de votre maison.

Nanoleaf capteurs

Les géants aussi ont pu faire des annonces. Amazon, par exemple, a annoncé le déploiement de Matter sur ses enceintes au printemps (il a du retard sur Apple et Google qui y sont déjà passés). Samsung, lui, va lancer une application pour modéliser sa maison en 3D et contrôler ses appareils plus simplement. Il aurait pu le faire plus tôt, mais cela l’aurait contraint à se contenter des appareils compatibles avec son propre écosystème. Matter lui ouvre plein de portes.

Au paradis des gadgets, la maison connectée était partout en 2023… mais ne marquera malgré pas les esprits. Même avec beaucoup d’appétence pour la domotique, aucun produit n’était vraiment révolutionnaire au CES. Espérons qu’il ne s’agisse que d’un démarrage prudent, avant la vraie explosion dans le courant de l’année.


Abonnez-vous à Numerama sur Google News pour ne manquer aucune info !