Google va proposer une version HD de Google Maps, avec une interface ultra-moderne, qui rappelle celle des voitures Tesla. La marque Volvo sera la première à en profiter.

On adore le répéter : les constructeurs automobiles savent faire des voitures, mais sont clairement à la traîne en termes d’interface utilisateur. Voilà pourquoi un constructeur comme Volvo a préféré se tourner vers Google pour développer l’écosystème de ses nouvelles voitures. Ce rapprochement va encore gagner en épaisseur à l’avenir avec l’arrivée des cartes HD de Google, une visualisation hyper moderne de l’environnement de la voiture.

Dans un communiqué publié le 5 janvier 2023, Volvo est fier d’annoncer qu’il sera le premier à en profiter — avec l’imposant SUV EX90. La branche Polestar suivra avec la Polestar 3. Mais, d’autres acteurs du marché pourraient s’y mettre, à partir du moment où leurs véhicules s’appuient sur Google Automotive Services. Cette suite logicielle permet à l’infodivertissement d’accéder à Google Assistant, Google Maps ou encore Google Play Store en natif, sans besoin de passer par un téléphone (Android Auto).

Google HD Maps fait penser à l’interface des voitures Tesla

D’après les premiers visuels fournis par Volvo, Google HD Maps fait énormément penser à l’interface des voitures Tesla (en avance sur la concurrence). Concrètement, l’écran, situé derrière le volant dans le cas du EX90, montre un environnement virtuel très détaillé. Voies, marquages au sol, autres usagers de la route, zone visée en cas de changement de voie, voiture reproduite à la perfection : tout y est, et le design, épuré, est très joli. Google HD Maps fournit aussi les informations essentielles, comme la vitesse en cours, la vitesse maximale autorisée ou encore l’autonomie restante. En termes d’indications, c’est plutôt très complet.

Pour que toutes les données soient précises et actualisées en temps réel, Google HD Maps communique avec les capteurs de la voiture. « Ces informations routières associées aux données du LiDAR et des autres capteurs du Volvo EX90 seront traitées par le système de calcul central de la voiture », explique Volvo. Il est nécessaire que le hardware et le software agissent de concert pour proposer des fonctionnalités aussi poussées. C’est d’ailleurs ce dont rêve Apple avec le futur CarPlay présenté en septembre dernier. Il implique que le constructeur automobile se plie aux exigences logicielles du fournisseur tech (Google ici).

Interface Tesla Google HD Maps

Google et Volvo voient plus loin qu’une simple amélioration du confort visuel quand on conduit. Cette interface hyper moderne servira surtout pour la conduite autonome, puisqu’elle vise aussi à « améliorer la compréhension de la voiture de son environnement ». En somme, c’est très beau pour les yeux, mais c’est surtout indispensable pour rendre la voiture plus intelligente, en traduisant ce qu’elle voit (avec ses capteurs) en comportement sûr.


Abonnez-vous à Numerama sur Google News pour ne manquer aucune info !