Le gouvernement turc a officialisé une première voiture 100 % produite en Turquie. Il s'agit d'un SUV 100 % électrique.

Pour sa première voiture 100 % conçue par et chez elle (ou presque), la Turquie a choisi l’électrique. Dans un tweet publié le 27 décembre, le conglomérat TOGG, composé de plusieurs entreprises locales, a dévoilé un SUV attendu pour 2022 — au moment où les infrastructure de recharge seront en place. L’idée est d’en faire une marque globale.

C’est en tout cas ce qu’a suggéré Recep Tayyip Erdogan, président turc, dans des propos relayés par Autoblog le jour de la présentation. «  Nous sommes tous réunis pour assister à un rêve turc de 60 ans qui devient réalité. Quand nous verrons cette voiture sur les routes du monde entier, nous aurons atteint notre but », explique-t-il, soulagé et ambitieux. 

SUV électrique TOGG // Source : TOGG

La Turquie se met à la voiture 100 % électrique

Le projet, très soutenu par le gouvernement, prend la forme d’un SUV dont le design a été imaginé en partenariat avec le spécialiste italien Pininfarina (qui a dessiné des Ferrari). Plusieurs versions du véhicule sont évoquées, avec une autonomie dépassant les 300 ou les 500 kilomètres en une seule charge. On pourra récupérer 80 % de la capacité de la batterie en 30 minutes, sur une borne délivrant une puissance de 150 kW. Du côté de la puissance, on pourra opter pour un modèle équipé d’un seul moteur (0 à 100 km/h en 7,6 secondes) ou à quatre roues motrices (0 à 100 km/h en 4,8 secondes). À terme, cinq déclinaisons seront proposées.

Le site officiel évoque par ailleurs des assistances pour une conduite semi-autonome de niveau 2, avec des mises à jour qui pourront être effectuées à distance (comme chez Tesla). Dans l’habitacle, on découvre un poste de pilotage rempli d’écrans, avec des interfaces 100 % numériques (même derrière le volant) et des rétroviseurs extérieurs virtuels.

SUV électrique TOGG // Source : TOGG

Le gouvernement turc a déjà rempli le carnet de commande de TOGG, avec 30 000 acquisitions prévues d’ici 2035. La voiture sera produite à Bursa, au nord-ouest, dans une usine qui devrait en assembler 175 000 par an à terme.

Partager sur les réseaux sociaux