Se mettre à la musculation n’est jamais facile : il est rare qu’un débutant évalue correctement ses capacités physiques (et les poids qui correspondent). Le projet Hover Gym de LG Labs ambitionne de changer cela grâce à des instruments qui s’adaptent en temps réel à la capacité physique de leur utilisateur. 

En passant sur le stand de LG au CES de Las Vegas, la présence d’haltères connectées a piqué notre curiosité. Au début, nous n’y avons pas du tout cru. Au salon où les marques connectent tout et n’importe quoi, comment prendre au sérieux une entreprise qui veut connecter des bouts de métal ? Après avoir essayé brièvement le produit, notre avis a changé.

La muscu pour les nuls 

Aujourd’hui, le LG Hover Gym est un produit conceptuel. La marque envisage de le commercialiser dans le courant de l’année 2024, mais rien n’est pour le moment assuré. Le produit a pour mission d’aider les débutants à se muscler en les exonérant de toute la phase de réflexion normalement obligatoire quand on commence. Quels poids choisir ? Quels exercices faire ? Faut-il augmenter ou diminuer la charge ? Se tient-on correctement ? La machine de LG s’occupe de tout. 

Le Hover Gym simule des poids grâce à un moteur haptique. // Source : Numerama
Le Hover Gym simule des poids grâce à un moteur haptique. // Source : Numerama

Le Hover Gym ressemble, en quelque sorte, au Wii Balance Board. Lorsqu’on se met dessus, l’appareil analyse le poids de l’utilisateur et son état de santé. Grâce à un écran situé en face de la balance, on choisit ensuite une activité physique. Deux instruments sont proposés : une barre asymétrique et des élastiques. Dans les deux cas, on doit les relier à la balance.

La magie du produit est que l’utilisateur n’a pas à présélectionner de poids. La machine va automatiquement proposer le meilleur choix et l’ajustera automatiquement en fonction de la facilité ou de la difficulté d’utilisation. Sur l’écran, on peut voir le poids simulé. 6 kilos par bras, 8… Dès que l’on fatigue, le robot peut diminuer la charge pour motiver son utilisateur à finir l’exercice.

Sur l'écran du Hover Gym, on voit un prof, son retour en temps réel et les poids simulés. // Source : Numerama
Sur l’écran du Hover Gym, on voit un prof, son retour en temps réel et les poids simulés. // Source : Numerama

À la fin de chaque séance, l’écran du Hover Gym donne une note sur 100, ainsi que des conseils. Fallait-il se tenir plus droit ? Fallait-il effectuer des mouvements plus souples ? Numerama a pu rapidement essayer le produit et trouve le concept génial, d’autant plus qu’il pourrait permettre à beaucoup de personnes de se mettre à la musculation sans avoir à acheter plusieurs haltères (ou à changer de poids entre deux exercices). À l’heure de l’émergence des services comme Apple Fitness+ ou même Netflix, en partenariat avec Nike, un tel instrument pourrait avoir un vrai potentiel.

Seule limite, le Hover Gym risque de coûter cher. Un prix aux alentours des 1 500 dollars nous a été sifflé sur le stand.


Construisez avec nous l’avenir de Numerama en répondant à ces questions !