La saison 6 de The Crown vient de se terminer sur Netflix, signant aussi la fin de la série. Pour assouvir votre soif de drame d’époque, voici 4 autres séries à voir sur la plateforme de streaming : La Reine Charlotte : Un chapitre Bridgerton, Downton Abbey, Borgen et Planète Cunk.

Préparez votre meilleure tasse de thé et votre plus beau salut à la foule : l’ultime saison de The Crown vient de s’achever sur Netflix — dont les premiers épisodes notamment s’intéressent aux derniers jours de la princesse Diana. Si The Crown vous manque déjà, il y a bien d’autres séries qui mélangent querelles royales et récits historiques, disponibles sur la plateforme de streaming.

Downton Abbey // Source : ITV
Downton Abbey. // Source : ITV

Sur Netflix, vous avez ainsi le choix entre le spin-off romantique avec La Reine Charlotte : Un chapitre Bridgerton, la vie de la haute société anglaise avec Downton Abbey, les coulisses du pouvoir avec Borgen ou le faux documentaire hilarant avec Planète Cunk.

La Reine Charlotte : Un chapitre Bridgerton sur Netflix, pour l’amour des costumes

Si vous regardez The Crown pour satisfaire votre besoin de royauté et de réceptions en tenues flamboyantes, nous ne pouvons que vous conseiller de vous rabattre sur l’autre grande saga historique de Netflix : La Chronique des Bridgerton. Mais pour changer un peu de ce classique du catalogue et se concentrer sur le destin d’une reine en pleine ascension, comme l’a brillamment relaté The Crown dans ses premières saisons, c’est plutôt La Reine Charlotte qu’il vous faut. Centré sur le mariage entre Charlotte et le roi George, ce spin-off offre évidemment son lot de romance épique, le tout dans des corsets toujours plus serrés.

Avec son atmosphère so british, La Reine Charlotte s’intéresse à un moment déterminant de l’histoire de Bridgerton : une union qui a bouleversé la place des personnes racisées dans la société. Plus politique et plus sombre que son aînée, cette histoire dérivée n’oublie pas pour autant les émois romantiques qui ont fait sa renommée. Avec seulement 6 épisodes et une intrigue amoureuse mouvementée, cette série Netflix est ainsi idéale pour s’offrir une parenthèse fleur bleue en bonne compagnie royale, avant de retrouver la reine Elizabeth II dans les ultimes épisodes de The Crown.

Downton Abbey sur Netflix, pour l’amour des riches

Devons-nous vraiment encore présenter Downton Abbey ? Véritable institution des séries britanniques, cette fresque en costumes a enchanté le cœur des amateurs de thé et de successions anglaises pendant 6 saisons et 2 films. L’histoire débute en 1912, alors que le Titanic vient de faire naufrage dans l’océan Atlantique. À bord, se trouvaient malheureusement les héritiers de Downton Abbey. Les trois filles de la famille ne pouvant prétendre à l’héritage, c’est Matthew, un lointain cousin, qui est alors désigné comme nouveau propriétaire. Il va donc découvrir un monde bien structuré, entre domestiques et aristocratie.

Créée par Julian Fellowes (The Gilded Age), Downton Abbey a durablement marqué la pop culture, en mélangeant considérations politiques, lutte des classes et romances, dans la digne lignée de l’autrice Jane Austen. Le tout est incarné par la crème de la crème des interprètes anglais, entre Maggie Smith (Harry Potter), Michelle Dockery (Anatomie d’un scandale) ou encore Hugh Bonneville (Doctor Who). Une réussite sur tous les plans, qui nous balade de scandales financiers en histoires d’amour et qui séduira même les plus réfractaires. Parfaite pour continuer sur une lignée pleine de richesse après The Crown.

Borgen sur Netflix, pour l’amour de la politique

Même si les dernières saisons de The Crown s’intéressaient davantage aux mariages maudits ainsi qu’aux drames intimes vécus par les membres de la famille royale britannique, la saga historique de Netflix s’est également taillé une belle réputation grâce à sa gestion des affaires politiques anglaises. Pour retrouver les joies des élections et autres discours publics, une série en particulier s’impose comme une évidence : Borgen. Ce coup d’éclat danois en 4 saisons a permis de propulser Sidse Babett Knudsen (Westworld) au sommet, lui offrant le rôle de sa carrière.

Elle incarne ainsi Birgitte Nyborg, soudainement nommée Première Ministre du Danemark, et qui doit donc improviser ce nouveau rôle inattendu, entre vie de famille, couverture médiatique et coups bas diplomatiques. Revenue en 2022 avec une ultime salve d’épisodes toujours aussi passionnants, cette chronique des arcanes du pouvoir, des médias et de la communication s’est révélée comme une série féministe et écologiste, qui traite des enjeux actuels avec une justesse brûlante. Un coup de maître de la part d’Adam Price (Au nom du père, Ragnarök), dont les dialogues, très bien écrits, s’accordent à la perfection à des intrigues politiques qui nous laissent bouche bée. Échec et mat.

  • À voir si vous avez aimé : Occupied ; House of Cards ; À la Maison Blanche ; Baron Noir ; Mrs America ; Scandal ; Le Mari de la Ministre ; The Newsroom ; The Morning Show ; Parlement
  • À voir si vous cherchez : série politique ; drame ; coulisses du pouvoir ; cérébral ; suspense ; série danoise ; casting en or ; discours ; romance ; histoires familiales ; épisodes longs ; journalisme ; féminisme ; voir Sidse Babett Knudsen dans son meilleur rôle

Planète Cunk sur Netflix, pour l’amour de l’Histoire (ou pas)

On vous l’accorde : il peut paraître incongru de recommander ce faux documentaire pour combler le manque de The Crown, entre deux parties de saison 6. Mais après tout, Planète Cunk est un indispensable en toutes circonstances et son parti-pris historique aux touches britanniques n’est finalement pas si éloigné du destin d’Elizabeth II. À un détail près : ici, tout est raconté par la journaliste Philomena Cunk, persuadée d’être une lumière, mais qui détient plutôt la palme des questions les plus absurdes. Après Cunk on Britain, ce faux personnage trimballe ainsi ses interrogations aux quatre coins du monde avec Planète Cunk (Cunk on Earth), dans laquelle elle sonde de véritables historiens et spécialistes.

Dans des interviews évidemment cruciales, Philomena Cunk leur demande donc si les momies pouvaient faire du vélo ou si Jésus était la première victime de la cancel culture. Condensé en seulement 5 épisodes de 30 minutes chacun, ce faux documentaire hilarant met en avant le talent comique de l’actrice Diane Morgan (After Life), que l’on suivrait au bout du monde juste pour continuer à profiter de ses blagues totalement absurdes. Une bouffée d’air frais nécessaire pour décompresser après le sérieux de The Crown et les larmes récemment versées pour la princesse Diana.

  • À voir si vous avez aimé : The Office ; Black Mirror ; Documentary Now! ; American Vandal
  • À voir si vous cherchez : faux documentaire ; comédie ; parodie ; humour anglais ; décalé ; épisodes courts ; absurde ; interviews d’historiens ; questions surprenantes ; relativiser sur sa propre bêtise
Source : Montage Numerama

Abonnez-vous à Numerama sur Google News pour ne manquer aucune info !