La plateforme d'Orange, OCS, vient s'ajouter aux services de SVoD dont Numerama vous livre les programmations et les surprises ! Désormais disponible en offre sans engagement et sans FAI, OCS permet d'offrir au monde du streaming de nouveaux contenus et surtout un lien direct avec la production HBO...

Le bouquet télé d’Orange, OCS, a récemment engagé une transition vers un modèle plus hybride entre SVoD et chaînes linéaires. Désormais, chacun peut s’abonner à l’offre OCS sans même avoir besoin d’un téléviseur ou d’une box télé. La société a en effet dévoilé une offre dite OTT (over-the-top service) qui s’approche des tarifs et mécanismes de Netflix, CanalPlay, etc.

Avec une formule démarrant à 9,99 € sans engagement, un catalogue SVoD permanent et un catalogue replay renouvelé tous les mois, il n’y avait pas de raison objective de ne pas étendre notre couverture des nouveautés en streaming à OCS. D’autant que la chaîne a prolongé pour les prochaines années son contrat avec HBO, un deal qui lie le Français avec — disons-le — la référence américaine pour les sériephiles. Faisons donc le point sur les prochains shows qui accompagneront votre printemps sur OCS !

À lire sur Numerama : Netflix, CanalPlay, Amazon Video, OCS  : comparatif des offres de streaming vidéo

Notez bien que lorsque nous mentionnons la mise en ligne d’une nouvelle saison sur OCS, celle-ci implique automatiquement une disponibilité en replay de toutes les saisons précédentes. Par exemple, lorsque le premier épisode de The Leftovers saison 3 sera diffusé, les deux saisons du show seront disponibles en replay durant, a minima, 30 jours.

Vous pouvez naturellement retrouver nos guides des nouveautés pour Netflix et Amazon Prime Video si HBO et OCS, ce n’est pas votre tasse de thé(vé).

The Leftovers, saison 3 et précédentes — à partir du17 avril

Incontournable ou prise de tête, The Leftovers  ? C’est la question qui divise bon nombre d’amateurs de séries lorsqu’ils abordent le drame de HBO mené par Justin Theroux depuis deux saisons et co-écrit par Tom Perrotta et Damon Lindelof (d’après la fiction éponyme publiée en 2011 par le premier). Miraculeuse pour certains, pompeuse pour d’autres, The Leftovers ne laisse en tout cas personne indifférent.

De notre côté, nous avons tendance à crier au génie depuis la première saison : impeccablement cinématographique, inspirée et très philosophique, The Leftovers est une série exigeante et gratifiante pour l’esprit.

Aujourd’hui, nous allons découvrir l’ultime saison du drame et son dénouement très attendu. Sept ans après la disparation des 140 millions d’humains du pilote, la peur de revoir cette disparition massive se reproduire hante nos personnages. La raison pourra-t-elle sauver une humanité désormais rongée par le deuil ? Ou plus simplement : pouvons-nous cohabiter avec la mort ? La fin est proche

Veep, saison 6 et précédentes — à partir du 17 avril

Indétronable reine de la comédie HBO, Veep convoque à nouveau son casting — dont on ne compte même plus les récompenses — pour continuer de proposer l’un des rares shows politiques qui nous fait réellement rire.

Julia Louis-Dreyfus retrouve donc son costume d’improbable politicienne malgré les défaites connues dans la dernière saison et prépare sa revanche. Sans trop spoiler, nous pouvons déjà parier que la comédie ne manquera pas quelques piques en réponse à l’actualité politique américaine… L’actrice s’était déjà montrée caustique à propos du nouveau président américain lors des derniers Emmy.

The White Princess, saison 1 — dès le 17 avril

Mini série britannico-américaine produite par Starz, The White Princess est une fresque historique sur le règne chahuté d’Henry VII dont la femme, Élisabeth d’York, fut l’unique solution trouvée pour mettre fin à la guerre des roses. Cette dernière, dont la puissance et l’esprit furent sous-estimés par les Lancastre, acceptera finalement de ne pas prendre le trône mais ne reniera rien les combats de sa famille.

Derrière le mariage de façade entre Henry VII et la princesse blanche — de la couleur de l’emblème des York — The White Princess tentera de montrer une Angleterre toujours divisée par une guerre des roses désarmée, mais explosive. Le show est inspiré du roman historique éponyme écrit par Philippa Gregory, auteure que l’on retrouve sur le projet.

Silicon Valley, saison 4 et précédentes — à partir du 24 avril

Ah ! Silicon Valley et Pied Piper ! Soyons honnêtes : nous avons une affection très prononcée pour cette comédie HBO car elle tourne en dérision les sujets que nous traitons au quotidien.

La série le fait avec une dextérité qui surprendra ceux qui s’attendent à voir un show caricatural et invraisemblable. Au contraire, de saison en saison, le réalisme et l’approche de la tech californienne par le show n’a fait que s’améliorer, au point que Google a cité la série durant sa présentation du Pixel ! Toujours très proche de l’actualité, la série rebondit sur les scandales et effets de mode qui animent ce petit monde de millionnaires rarement sain d’esprit qu’est la tech.

HBO

Un must-watch absolu selon nous, tant, au quotidien, la série et ses personnages très attachants traitent avec esprit et mordant le monde réel que nous abordons dans nos rubriques !

Legion, saison 1 — à partir du 25 avril

Noah Hawley, brillant et respecté créateur de Fargo, a accepté le défi de FX : réaliser la première série télévisée Marvel de qualité. Face aux shows familiaux nœud-nœud des Agents du SHIELD sur ABC et au naturalisme sans saveur de Netflix et de ses Defenders, nous avions presque envie de dire qu’il était simple de faire mieux. Toutefois, Hawley n’a pas seulement choisi de faire mieux, il a voulu travailler son propre univers — quitte à saboter les X-Men de la Fox — et a produit pour la chaîne américaine un OVNI qui restera comme sans précédent dans le monde du petit écran.

Aussi psychédélique que psychologique, Legion nous entraîne dans des questionnements souvent tortueux mais rarement décevants et se place largement au-dessus d’un Iron Fist. Toutefois, nous avons une petite réserve sur les choix (radicaux) de réalisation de Hawley — épileptiques s’abstenir.

Partager sur les réseaux sociaux