Pourquoi nous faire confiance ?

Numerama a développé une expertise de 10 ans dans les télécoms et les réseaux mobiles. Avec l’aide de Frandroid et de son comparateur de forfaits mobiles, nous avons pu élargir cette expérience théorique à de la recommandation grand public. Aujourd’hui, nous essayons d’être tout à la fois irréprochables sur la technique et l’actualité des télécoms et de donner les meilleurs conseils pour choisir votre prochain forfait 4G.

Quel forfait correspond à mes usages ?

La première question à se poser peut paraître évidente et, en quelque sorte, conditionne toutes les autres : de quoi avez-vous besoin ? Si vous avez un smartphone, il y a de fortes chances que vous ayez besoin de données mobiles. Exit donc un forfait comme celui de Free à 2 €, qui a plus été pensé pour les appareils d’appoint ou les téléphones qui n’ont pas besoin de connexion data.

De même, il va falloir se poser des questions sur la quantité de data que vous consommez, mais également sur votre mobilité à l’international. Tous les forfaits incluent maintenant une quantité de données utilisables en Europe, plus ou moins importante en fonction des opérateurs.

Pour évaluer votre consommation mensuelle de données, il faut donc peut-être commencer par un sweet spot : comme les forfaits sont sans engagement, vous pourrez changer à tout moment (et encore plus facilement si vous restez chez le même opérateur). Optez donc pour un forfait qui vous offrira entre 15 et 30 Go de données et suivez votre consommation sur un mois : vous pourrez ainsi ajuster le mois suivant.

Quel opérateur a le meilleur réseau ?

Les opérateurs ne sont pas tous égaux en couverture 3G et 4G. L’ANFR fournit un relevé qui permet de faire le point sur le déploiement des antennes 2G, 3G et 4G. L’Arcep, de son côté, a eu la bonne idée de fournir une carte permettant de connaître la couverture globale des quatre opérateurs qui note aussi les débits moyens constatés. On y apprend par exemple le débit moyen descendant des opérateurs, tous réseaux confondus :

Sur des tests vidéo, le classement reste le même, même si Free Mobile est loin derrière les autres, comme sur la navigation sur le web. Si l’opérateur de Xavier Niel affirme couvrir 80 % de la population en 4G, il n’est pas rare de croiser des commentaires qui estiment qu’en-dehors de Paris, point de salut pour les forfaits Free. Ce constat n’est pas qu’une illusion ou une fronde populaire indue : Free a du retard par rapport aux trois opérateurs historiques dans le déploiement de son infrastructure. Vous pourrez retrouver les débits théoriques et les débits constatés à cette adresse.

Quels sont les meilleurs forfaits pour voyager ?

Si vous voyagez beaucoup en Europe ou à l’étranger, regardez bien le quota de données disponible dans le pays où vous irez. Les forfaits Free Mobile sont les plus connus pour le nombre de destinations qu’ils couvrent, mais tous les opérateurs ont au moins des données mobiles en Europe.

Quel forfait choisir pour remplacer un abonnement fixe (ADSL ou fibre) ?

Vous cherchez à remplacer votre abonnement ADSL par un routeur 4G ? Visez des forfaits avec au moins 80 Go de données. La combine la plus appréciée des personnes se situant par exemple dans des zones où l’ADSL est mauvais est de prendre un forfait Free 4G avec un compte Free fixe, ce qui rend la consommation de données illimitée. Reste que la facture commence à augmenter — à moins d’avoir un proche qui vous laisse utiliser son bénéfice d’abonné.

Quel forfait choisir en zone rurale ?

L’indicateur mis en avant par les opérateurs sur leur couverture de la population cache une réalité moins jolie : ce n’est pas une couverture du territoire. Et cette différence subtile peut prendre tout son sens si vous habitez en-dehors des métropoles. Le contraste peut se voir dès la sortie de Paris, par exemple sur la route vers la Normandie. Le réseau 4G s’amenuise, passe en 3G et finit par du Edge, incapable de streamer un morceau de musique.

Le meilleur moyen de savoir par quel opérateur votre maison ou votre terrain est couvert est d’utiliser la carte Monréseaumobile. Zoomez sur le lieu que vous souhaitez identifier et jouez avec les paramètres pour savoir quel opérateur est le plus présent près de chez vous. Ne jouez pas avec le feu : tenter un autre opérateur ne vous amènera rien de bon.

En théorie, Orange couvre le plus grand pourcentage de la population et du territoire. Mais dans certains cas, l’opérateur historique n’est pas le meilleur.

Que se passe-t-il après épuisement de l'enveloppe 4G / data d'un forfait ?

Si vous consommez toute votre data sur votre forfait, l’opérateur peut choisir plusieurs options. La première sera de vous faire payer des enveloppes de Go supplémentaires, en hors forfait. La seconde, sera de vous laisser continuer à utiliser votre forfait sans surcoût, mais en baissant drastiquement votre débit. Pour connaître ces sanctions, référez-vous à la Fiche d’Information Standardisée du forfait auquel vous souhaitez vous abonner.

Quelques exemples avec des forfaits que nous avons épluchés, actuels ou passés :

  • Bouygues : Vous pouvez continuer, gratuitement, de surfer avec un débit réduit. Sinon, vous pouvez continuer à profiter de votre débit 3G/4G de 1 cts/Mo pour les forfaits les plus chers à 5 cts/Mo pour les forfaits entrée de gamme. Enfin, vous pouvez acheter directement une recharge (à partir de 10 Go) que vous pourrez utiliser pendant un mois.
  • SFR : les forfaits RED épuisés passent à une facturation par tranche de 100 Mo de data consommée. Au-delà de votre enveloppe, SFR va ajouter 100 Mo de data pour 2 € et ce jusqu’à 4 fois. Après, vous ne pourrez plus vous connecter.
  • Sosh : sur les offres Sosh, Orange gère différemment le dépassement de forfait. Sur les offres avec 50 Mo, l’opérateur facture 5 cts par Mo supplémentaire. Sur les forfaits avec 20 ou 40 Go de données, le débit est réduit au-delà (maximum : 128 kbits/s). Vous pouvez également choisir de bloquer votre forfait quand il arrive à son seuil.
  • Free : Free pratique un débit réduit sur son offre à 100 Go quand elle expire. Les abonnés Free ayant une enveloppe illimitée ne sont pas concernés. Après l’épuisement du forfait à 50 Mo par mois, vous payerez 5 cts par Mo consommé en plus.

Comment changer de forfait en gardant son numéro de téléphone

Il est possible de conserver gratuitement son numéro de téléphone en fournissant le code RIO de votre ligne mobile — qui s’obtient en appelant le 31 79 depuis votre téléphone actuel — lors de l’inscription. Cela permet en outre de faciliter le changement entre deux opérateurs pour ne subir aucune coupure.

Faut-il attendre les forfaits 5G ?

Non. La 5G mettra du temps à être déployée en France et, de toutes façons, les premières versions du réseau 5G n’auront que peu d’intérêt pour le grand public. D’autant que votre smartphone n’est pas forcément compatible : n’achetez pas un smartphone pour cela, attendez plutôt d’en avoir vraiment besoin !