Les Emmy Awards de Los Angeles ont, à leur habitude, réuni le petit monde de la télévision américaine pour désigner artisans du petit écran les plus méritants. Durant une cérémonie très politisée, Game Of Thrones et Veep ont à nouveau remporté un record de récompenses.

La télévision américaine connaît-elle son âge d’or avec Game of Thrones  ? La série est devenue le show le plus récompensé de toute l’histoire des Emmy Awards lors de la cérémonie de ce week-end qui se tenait à Los Angeles. En six saisons, la série adaptée des romans de George R. R. Martin a cumulé plus de 36 statuettes. Pour cette cérémonie, Game of Thrones a remporté la récompense de la meilleure série dramatique et la bataille entre Jon Kylo Ren Snow et Ramsay Gaspard Ulliel Bolton a reçu la statuette de la meilleure réalisation et du meilleur scénario. Rien que ça.

Rami Malek
Rami Malek

Néanmoins, côté casting, les statuettes des meilleurs acteurs dans une série dramatique ne sont pas revenues aux acteurs du show. Celle du meilleur acteur a été donnée au fascinant Rami Malek, qui incarne le premier rôle dans Mr. Robotune série que l’on aime beaucoup depuis deux saisons — et qui fait ses débuts ce lundi soir sur France 2. Côté actrice, ce fût la plurielle et versatile Tatiana Maslany qui a remporté la récompense pour ses (nombreux) rôles dans Orphan Black.

Petite déception pour notre favorite des comédies Unbreakable Kimmy Schmidt est repartie sans récompense : la meilleure comédie désignée par les Emmy Awards est à nouveau Veep la comédie politique de HBO. Un show qui a été également couronné par le prix de la meilleure actrice dans une comédie, qui est revenu à Julia Louis-Dreyfus, l’inénarrable Selina Mayer. L’actrice qui remportait là son cinquième Emmy d’affilée n’a pas manqué de tacler Donald Trump. 

Côté acteur pour une série comique, on trouve Jeffrey Tambor, qui joue Maura dans Transparent d’Amazon, un ancien professeur devenu transgenre. Son discours a par ailleurs été marqué par un ton engagé sur la représentation faible des transsexuels dans l’industrie de la télévision.

Kyle Chandler et Ben Mendelsohn pour Bloodline
Kyle Chandler et Ben Mendelsohn pour Bloodline

Pour les mini-séries, The People v. O.J. Simpson : American Crime Story remporte la récompense de la meilleure série de son format. Les Emmy ont également gratifié Sarah Paulson et Courtney B. Vance, respectivement comme meilleure actrice et meilleur acteur dans une mini-série, les deux pour leur rôle dans American Crime Story.

Enfin, privilège accordé aux séries dramatiques, les récompenses pour les seconds rôles sont revenus à Ben Mendelsohn pour Bloodline et à la légendaire Maggie Smith pour Downtown Abbey.

Le grand perdant de la soirée était House of Cards qui malgré ses treize nominations, n’en a remporté aucune. Kevin Spacey est parti sans récompense, laissant Underwood être devancé par la star de la soirée qui était de toutes manières Donald Trump. Le candidat a notamment été comparé à Hitler et raillé par Jimmy Kimmel et Jeb Bush dès l’ouverture de la cérémonie.

Retrouvez la liste complète des récompenses sur The Hollywood Reporter.

Partager sur les réseaux sociaux

Articles liés