HBO a ce ton propre qui lui permet de toujours trouver le drôle dans les tragi-comédies modernes. Silicon Valley, notre soap financier préféré, est revenu ce lundi pour une nouvelle saison, sur l'envers de la tech. Et son générique en dit long.

Mise à jour : Google a utilisé la série pour introduire sa conférence #MadeByGoogle.

HBO produit Game Of Thrones et la nouvelle saison a débuté hier sur la chaîne américaine. De notre côté, on préfère au blockbuster médiévalo-fantasque, le plus sobre et impertinent Silicon Valley.

La série propose depuis déjà deux saisons de suivre les aventures financières rocambolesques d’une bande de geeks aux profils attachants. Drogués, frustrés, associables et naïfs, on se passe aisément de Jon Snow pour la bande d’hurluberlus derrière Pied Piper, leur improbable startup qui compresse les fichiers mieux que tout le monde mais qui menace à chaque saison de s’effondrer face aux coups durs des Venture Capitalists affamés.

On aime cette série pour ces milles et un clins d’œils, parfois très explicites, et parfois laissés à l’adresse de notre culture technophile, aux grands noms de la tech qui font l’actualité que l’on distille et analyse. Tout y passe, de Google à Uber : Silicon Valley traite toujours son soap dans un monde qui nous est commun.

Et pour les plus fins observateurs, le moment le plus attendu des très courts épisodes de la série est le fameux générique, mettant en scène une Silicon Valley disproportionnée et sauvage dans laquelle les startups tentent de rivaliser et égratigner les grands noms.

Les changements subtiles du générique d’une saison à une autre mettent en lumière les mouvements d’influence de la vallée. Entre la place et la représentation des entreprises, l’opening s’avère toujours d’une actualité criante. Voici les nouveaux figurants du générique que l’on a découvert et ceux de Tech Insider qui s’est aussi penché sur la série.

La tech en 2016 vu par Silicon Valley : drones, VR, lyft

Sans grandes surprises, on retrouve parmi les nouveaux arrivants du générique les grandes tendances que l’on voit se dessiner dans l’actualité tech depuis quelques mois : de la VR, de la livraison par drones et des services de chauffeurs privés. Bienvenue en 2016 !

silicon valley season 2
Le dernier générique de la saison 2

On avait laissé une Silicon Valley déjà bien actuelle, on voyait dès la saison 2 Uber remplacer le vieillissant Napster, et juste à côté se dresser le nouveau siège colossal d’Apple. Et surtout, le très cruellement drôle bâtiment de Yahoo, défiguré par une grande affiche d’Alibaba, son seul et unique investissement rentable de ces 10 dernières années

Screenshot from 2016-04-26 09-46-58
Générique de la saison 3

On retrouve donc notre vallée préférée chamboulée. Déjà, on voit que Google a changé de place et c’est Facebook et ses récents achats qui prennent la place du géant de Mountain View, avec en guise de nouveautés Whatsapp et Oculus, les deux derniers gros investissements de la firme de Zuckerberg.

Screenshot from 2016-04-26 09-47-51

2016 oblige, le ballon grandissant d’Uber est percuté par un petit ballon marchant sur ses plates-bandes : Lyft. Le nouveau concurrent direct du service de chauffeurs privés aux États-Unis.

amazon-prime-air

Enfin dernier clin d’oeil du générique, au-dessus de Google commence à trôner fièrement les débuts d’Alphabet. Et surtout, un drone de livraison d’Amazon Prime Air qui semble foncer droit sur la caméra, nous rappelle que la livraison par drone, dès lors qu’elle sera autorisée sur le territoire américain, sera le next big thing.

Et bien sûr, il apparaît Tesla, la firme qui construit les voitures autonomes et électriques d’Elon Musk — qu’on croit souvent reconnaître derrière l’hilarant CEO de Hooly dans la fiction.

silicon-valley season 3 (1)

 

Partager sur les réseaux sociaux

Articles liés