La Chine a développé le plus gros réseau de bornes de recharge publiques, avec plus de 1,8 million de prises sur tout son territoire. Cependant, certaines de ces bornes n’ont un taux d’usage que de 1 %, elles ne sont pas rentables.

Alors que la Chine a mis tous les moyens en place pour développer rapidement l’adoption de la voiture électrique, le pays se retrouve à avoir des bornes publiques sous-exploitées. C’est une étude réalisée par l’Oxford Institute for Energy et relayée par Bloomberg le 3 avril 2023 qui a pointé du doigt cette anomalie. Les bornes de recharge publiques en Chine sont utilisées en moyenne une fois par jour. Un paradoxe pour les Européens, qui attendent avec impatience le développement du réseau de recharge public. La France n’a toujours pas les 100 000 bornes promises depuis plusieurs années, alors que la Chine en a déjà installé plus de 1,8 million.

De 2021 à 2022, la Chine a quasi doublé le nombre de ses installations, en passant de 1 million de points de recharge à plus de 1,8 million. À lui seul, le pays possède plus de bornes que tous les autres pays du monde réunis. Près de 3 millions de recharges publiques sont estimées dans le monde (toutes solutions de recharges cumulées, à la fin 2022), la Chine capitalise près des 2/3 de cette infrastructure mondiale, l’Europe arrive en seconde position.

Certaines bornes chinoises n’affichent qu’1 % d’utilisation

La Chine a pourtant adopté la bonne démarche pour favoriser l’adoption de la voiture électrique. Une des composantes nécessaires, en plus d’offrir des voitures dans toutes les gammes de prix, c’est d’offrir une infrastructure fiable et bien répartie sur le territoire. Cela permet d’atténuer l’anxiété des consommateurs à l’idée de manquer d’autonomie.

autopartage de véhicules électriques en Chine  // Source : Flickr - Open Grid Scheduler
Autopartage de véhicules électriques en Chine. // Source : URL

Cependant, la Chine va devoir attendre que le nombre de voitures électriques augmente encore pour que toutes les stations soient économiquement viables. Selon l’étude, certains connecteurs situés le long des autoroutes sont particulièrement mal aimés des automobilistes chinois, avec un taux d’utilisation moyen de 1 %.

Pourtant, l’étude constate simultanément que l’ensemble des points de recharge publics a fourni suffisamment d’énergie, rien qu’en décembre, pour permettre à chaque véhicule électrique de la flotte chinoise de parcourir environ 1 000 km. Cela suggère que de nombreux conducteurs utilisent régulièrement les installations publiques. L’utilisation est probablement très inégale entre les différentes bornes mises à disposition. Les réseaux déployés par les constructeurs comme Tesla et Nio font le plein selon les constructeurs, loin de l’utilisation une fois par jour notifiée par l’étude pour certaines bornes.

Manque de fiabilité et de rentabilité

Le principal chercheur de l’étude, Anders Hove, a pu constater que la fiabilité du service n’était pas toujours au rendez-vous. Il a souvent rencontré des chargeurs publics en cours d’entretien ou qui ne fonctionnaient plus. Ce qui peut expliquer aussi mécaniquement un taux d’utilisation faible de certaines bornes. La Chine ne semble pas faire mieux que l’Europe sur ce point.

Il a aussi raconté avoir observé deux chargeurs à Beijing installés dans une rue réservée aux piétons. De quoi nous rassurer, l’absurdité de certaines installations est bien mondiale. Cet exemple démontre toutefois bien que la rentabilité n’est donc pas la condition d’installation de ces bornes, qui ont dû recevoir des subventions publiques pour leur implantation.

Les taux d’utilisation devraient s’améliorer à mesure que la pénétration des voitures électriques augmente. Cependant, Anders Hove s’interroge quand même à la suite de cette étude : « La Chine a mis en place un énorme réseau de recharge, mais il n’est pas certain que cela soit nécessaire. » Pourtant, la Chine et les différents opérateurs ne paraissent pas encore prêts à ralentir l’installation de bornes. Le constructeur Nio a déjà planifié plusieurs milliers de stations de swapping de batteries et de bornes sur le territoire.

Nouveauté : Découvrez

La meilleure expérience de Numerama, sans publicité,
+ riche, + zen, + exclusive.

Découvrez Numerama+

Si vous avez aimé cet article, vous aimerez les suivants : ne les manquez pas en vous abonnant à Numerama sur Google News.