Commercialisés à partir de 2 399 euros, les nouveaux MacBook Pro adoptent des puces inédites, une nouvelle fois issues des laboratoires Apple Silicon. Ils seront commercialisés dès le mardi 24 janvier.

Jusqu’en 2010, Apple organisait tous les ans un événement en janvier. La conférence Macworld, où l’iPhone et le MacBook Air ont été dévoilés, était un moment que les aficionados d’Apple attendaient avec impatience. Depuis qu’Apple a rompu avec cette tradition, rares sont les produits de la marque californienne sortis en janvier. À vrai dire, depuis l’iPad en 2010, Apple a toujours préféré rester silencieux jusqu’au printemps.

Ce 17 janvier 2023, Apple renoue avec les annonces de début d’année. Par communiqué de presse, Cupertino annonce le rafraîchissement de ses surpuissants MacBook Pro de 14 et 16 pouces, qui passent des puces M1 Pro et M1 Max aux puces M2 Pro et M2 Max. Le reste est inchangé, mais leurs prédécesseurs excellent trop pour que ce soit un problème. Il y a aussi de nouveaux Mac mini.

2023 dans la continuité

Les MacBook Pro de 2023 ressemblent à ceux de 2021. Ce n’est pas vraiment une surprise, la génération précédente avait eu le droit à un relooking. Il est fort probable qu’Apple ne touche pas au design de ses ordinateurs portables les plus puissants avant quelques années, le temps de bien amortir les chaînes de production.

On retrouve donc les mêmes deux modèles avec, au choix, un écran de 14,2 ou de 16,2 pouces (avec encoche 🙃). Il s’agit dans les deux cas de dalles mini-LED avec la technologie ProMotion, qui permet à leur taux de rafraîchissement de monter jusqu’à 120 Hz. En toute logique, ces écrans devraient largement surclasser ceux du MacBook Air M2 (LCD et 60 Hz).

Le MacBook Pro 2023 conserve les mêmes ports, mais gagne un HDMI 8K. // Source : Apple
Le MacBook Pro 2023 conserve les mêmes ports, mais son HDMI passe à la 8K. // Source : Apple

Côté ports, on a toujours droit à trois ports Thunderbolt/USB 4 (USB Type-C), à une prise jack, à un port HDMI (désormais capable d’atteindre la 8K, grâce à la norme HDMI 2.1), à un lecteur de carte SD et à la recharge MagSafe 3 (petite nouveauté : comme avec le MacBook Air, le câble est désormais de la couleur du Mac !). Il y a toujours Touch ID pour le déverrouiller rapidement, ainsi qu’un immense trackpad. Enfin, le MacBook Pro 2023 bénéficie des mêmes six haut-parleurs surpuissants que l’on a hâte de réessayer. Ceux de la génération précédente étaient vraiment impressionnants.

M2 Pro, M2 Max et Wi-Fi 6E, les nouveautés des MacBook Pro

Vous l’avez compris, les nouveaux MacBook Pro ne sont sans doute pas pour vous si vous possédez la génération précédente. À moins que votre métier n’exige une puissance extraordinaire. Dans ce cas, les nouvelles puces Apple Silicon pourraient vous intéresser.

Les deux tailles du MacBook Pro. // Source : Apple
Les deux tailles du MacBook Pro. // Source : Apple

Sous les entrailles des MacBook Pro de 2023, on trouve plusieurs configurations. Si les modèles de base se « contentent » d’une puce M2 Pro limitée à 10 cœurs, d’autres options permettent d’atteindre une puissance inédite (Apple parle de performances 20 à 30 % supérieures). Les M2 Pro/Max ont aussi droit à un nouvel NPU (le Neural Engine) plus puissant (+ 40%), une belle évolution à l’heure où des algorithme génératifs. À l’utilisateur de choisir entre les deux puces, même s’il existe évidemment plein de déclinaisons possibles :

  • La puce Apple M2 Pro, avec un CPU 12 cœurs (10 sur la M1 Pro) et un GPU 19 cœurs (16 sur le M1 Pro).
  • La puce Apple M1 Max, avec un CPU 12 cœurs (10 sur la M1 Max) et un GPU 38 cœurs (32 sur le M1 Max).

Les vidéastes, même s’ils n’avaient probablement pas à se plaindre des performances des puces M1, devraient encore plus gagner en puissance avec ces nouvelles configurations. Apple annonce aussi une autonomie record, pouvant atteindre les 22 heures sur la version 16 pouces (18 heures sur le modèle 14 pouces). Côté mémoire vive, Apple laisse le choix entre différentes options (entre 16 Go et 96 Go de RAM).

Les puces M2 Pro et M2 Max équipent les MacBook Pro. // Source : Apple
Les puces M2 Pro et M2 Max équipent les MacBook Pro. // Source : Apple

Enfin, l’autre nouveauté de cette génération 2023 concerne le modem relié aux nouvelles puces M2. Après l’iPad Pro, le MacBook Pro devient le second produit Apple compatible avec le Wi-Fi 6E, qui exploite la bande des 6 GHz. Si vous avez une box compatible, comme une Freebox Delta 6E ou une Livebox 6, le gain devrait être notable. Le test de Numerama avec un iPad Pro et le Google Nest Wifi Pro était assez impressionnant. On a hâte de mettre le MacBook Pro à l’épreuve, en espérant que le MacBook Air et que les iPhone passent aussi au Wi-Fi 6E plus tard cette année.

Le résumé des nouveautés du MacBook Pro 2023. // Source : Apple
Le résumé des nouveautés du MacBook Pro 2023. // Source : Apple

Apple augmente légèrement les prix

Après les iPhone, les iPad, les autres Mac et les abonnements, Apple s’en prend sans surprise aux MacBook Pro. L’inflation et l’équivalence euro/dollar y sont pour quelque chose, mais il est forcément difficile de digérer une augmentation de 150 euros en France quand on voit que les prix restent les mêmes aux États-Unis. Au maximum (c’est-à-dire dans sa configuration la plus puissante, avec M1 Max, 96 Go de RAM et un SSD de 8 To), un MacBook Pro de 16 pouces avec la puce M2 Max peut atteindre les 7 599 euros.

Les MacBook Pro seront disponibles le 24 janvier et, on l’espère, seront bientôt testées par Numerama et son équipe de monteurs vidéo en quête de rapidité.


Abonnez-vous à Numerama sur Google News pour ne manquer aucune info !