En 2018, la gamme des MacBook sortis en 2016 s'est peaufinée. On arrive vraiment à un moment où l'ordinateur phare d'Apple est de nouveau maîtrisé. Avec l'arrivée mi 2018 des nouveaux modèles, notre guide d'achat a été mis à jour.

Article mis à jour le 25 juillet 2018

Quand la nouvelle génération de MacBook Pro est sortie en 2016, nous n’avons pas manqué d’acidité en découvrant la gamme proposée par Apple. Les ordinateurs étaient alors chers, difficiles à vendre pour les professionnels qui ne souhaitaient pas passer à l’USB Type-C et les raffinements comme la TouchBar nous apparaissaient comme des gadgets incompatibles avec à peu près tout type de worklfow un brin efficace. À l’époque, nous ne savions même pas que les claviers papillon étaient si fragiles — le nôtre aura mis un peu plus d’un an avant de perdre de sa superbe, avec deux touches détachées et d’autres, collées.

Bref, ce n’était pas la joie. En 2018, la partition n’est plus la même. Le form factor a peu évolué et Apple maîtrise de nouveau son matériel. La génération sortie à l’été hérite de deux années d’évolution : tout est peaufiné et la formule est enfin désirable. Le MacBook Pro, avec son magnifique écran, ses caractéristiques sans compromis et son duo clavier silencieux et solide / touchpad gigantesque redevient une machine sur laquelle on a envie de travailler. Contrairement aux modèles 2016, Apple revient cette année dans ce qu’il sait faire de mieux : donner envie d’utiliser ses produits.

Chacun des MacBook a ses avantages : voyons à qui chaque modèle s’adresse.

Pour les professions créatives (image/graphisme/vidéo/son/dev)

MacBook Pro 15″ — à partir de 2 799 €

Le nouveau roi

Si vous travaillez sur votre MacBook et que votre profession demande des tâches qui vont utiliser des processus de traitement lourds, comme du montage vidéo, de la création audio ou du design (notamment 3D), le haut de gamme est incontournable. Le premier modèle, de 15 pouces pour profiter d’une diagonale agréable en déplacement ou en télétravail, commence à 2 799 €. Vous aurez alors l’excellent écran TrueTone et la TouchBar qui, il faut le reconnaître, a maintenant bien des usages vu le nombre de développeurs qui l’ont adoptée.

La configuration de base est suffisamment musclée avec son Core i7 de 8e génération hexacœur cadencé 2,2 Ghz et jusqu’à 4,1 Ghz en pointe, ses 16 Go de RAM et sa Radeon Pro 555X au niveau graphique. Si vous travaillez sur des logiciels très gourmands, vous aurez mieux fait d’opter pour une carte graphique externe et un bon système de stockage plutôt que de monter en gamme dans la boutique Apple, ce qui coûte généralement très cher.

Associez le meilleur à des composants externes

L’option proposée par BlackMagic Design en partenariat avec Apple n’est pas la plus puissante, mais a le mérite d’être parfaitement intégrée à l’environnement de travail. Elle est aussi parfaitement silencieuse. Le Razer Core X ne coûte que 299 €, mais il faut ajouter une bonne carte graphique dedans.

Quant à opter pour un Core i9 ou 4 To de stockage… c’est selon votre vision du confort et le budget que vous allouez à votre équipement. Nous recommanderions plutôt une solution de stockage externe et de rester sur les Core i7, à moins d’avoir un besoin très spécifique. Mais du coup, est-ce vraiment un laptop qu’il vous faut ?

Alternative : MacBook Pro 13″ — à partir de 2 239 €

Si votre budget est plus serré ou que vous souhaitez plus de mobilité, le MacBook Pro équipé d’un processeur Intel quadruple cœur cadencé à 2,3 Ghz est une bonne alternative. Comme sur la version 15 pouces, nous ne saurions que trop vous conseiller la version « de base » à laquelle vous ajouterez du stockage externe en USB-C ou un GPU externe pour des tâches lourdes.

Cela dit, nous prendrions sans hésiter l’option pour 16 Go de RAM au lieu de 8, histoire de voir venir. Vous aurez alors une très belle machine compacte et mobile, puissante et polyvalente, pouvant tout aussi bien s’en tirer seule qu’accompagnée par des extensions dans une configuration de bureau. C’est sans hésiter l’une de nos configurations préférées.

 


Bureautique avancée et multimédia

MacBook Pro 13″ — à partir de 1 999 €

On l'aime

On regrette vraiment qu’Apple n’ait pas mis à jour les MBP sans TouchBar. Ces configurations d’entrée de gamme auraient très largement bénéficié de l’excellence du clavier papillon de génération 3, notamment pour toutes les professions de l’écrit — au hasard, les journalistes.

Dès lors, si vous avez un peu de budget et que les tâches de création graphique, photo ou vidéo ne sont qu’une activité secondaire, nous vous recommandons aujourd’hui sans hésiter le MacBook Pro 13″ avec TouchBar d’entrée de gamme. Les 8 Go de RAM devraient être suffisants pour vos tâches courantes et un multitâche avancé entre vos 150 onglets et logiciels de traitement de texte et d’image.

Alternative : MacBook Air 13″ — à partir de 1 099 €

Le couteau suisse pas suisse

Un MacBook Air pas mis à jour, avec un écran défini comme au siècle dernier et des connectiques de la génération précédente dans un guide d’achat de 2018 ? Sommes-nous devenus fous ? Pas le moins du monde. Malgré tous ses défauts qui commencent à peser dans la balance, le MacBook Air reste une machine incroyable.

Solide, équipé d’un clavier d’ancienne génération plus rustique, mais parfois plus apprécié des professions de l’écrit, efficace et bardé de ports compatibles avec tous les objets accumulés ces 10 dernières années, le MacBook Air est aujourd’hui encore un choix qui se défend. D’autant qu’au prix de la gamme Apple, il permet de s’équiper avec un matériel solide, élégant et polyvalent pour un investissement faible. Numerama continue d’équiper en MacBook Air ses équipes, qui continuent d’apprécier le roi de la bureautique à sa juste valeur.


Le c… lavier entre deux chaises

Difficile de savoir si les MacBook et les MacBook Pro sans TouchBar valent le coup en 2018.

MacBook Pro sans TouchBar

Il aurait dû remplacer le MBA

À la sortie de la gamme en 2016, le MacBook Pro sans TouchBar nous semblait être la référence, le sweet spot qui conviendrait au plus grand nombre, embarquant à la fois un écran sublime, un nouveau clavier et un trackpad gigantesque, le tout dans un format compact.

En 2018, Apple n’a pas touché aux MBP sans TouchBar. Cela signifie qu’ils n’ont ni l’écran TrueTone, ni les processeurs quadruple cœur de leurs équivalents avec TouchBar, ni le clavier de troisième génération qui est une pure merveille. Cela commence à faire beaucoup de manque pour un appareil qui coûte tout de même 1 499 €. Si Apple avait sorti le MacBook Air de sa gamme et avait de ce MBP d’entrée de gamme sa nouvelle référence à 1 000 €, nous l’aurions recommandé les yeux fermés. Là, l’arbitrage vous revient : par rapport au Air, il a une connectivité USB-C Thunderbolt 3 parée pour l’avenir, un trackpad plus grand et un écran bien mieux défini.

Le modèle à 1 799 € serait une erreur : à ce prix-là, autant mettre les 200 € qui le séparent de l’entrée de gamme avec TouchBar.

MacBook

L'iPad Pro d'avant

C’est le plus léger des Mac, mais aussi le moins puissant. On oserait dire qu’il s’agit d’un objet de voyageur, pour quelqu’un qui compte chaque gramme en plus dans son sac. Pour traiter ses photos pendant un trek, il n’y a probablement pas mieux : même le MacBook Air, qui a pourtant un port carte SD, peine à rivaliser au niveau de l’écran. Pour enchaîner les voyages d’affaires en emportant le strict minimum, le MacBook fait aussi figure de référence.

Mais se pose alors immédiatement la question de l’iPad Pro : si vous avez besoin d’un appareil léger, polyvalent, sur lequel vous pouvez bosser en déplacement et profiter de quelques options multimédias, ne faut-il mieux pas opter pour la tablette d’Apple ? À 1 100 € pour le modèle 13 pouces avec un clavier, on est encore à 200 € de moins que le moins cher des MacBook.

Partager sur les réseaux sociaux