Le 29 juin 2007, Apple se lançait sur le marché de la téléphonie mobile. L’iPhone, annoncé six mois plus tôt, s’apprêtait à révolutionner notre manière de communiquer. 15 ans plus tard, nous nous sommes amusés à remplacer notre iPhone 13 par un iPhone 1.

2007, c’était il y a quinze ans. Nos plus jeunes lectrices et lecteurs ne se souviennent peut-être pas de l’ère pré-iPhone, celle où les téléphones ne servaient qu’à passer des appels. Les premiers smartphones, même s’ils en portaient le nom, n’étaient pas des appareils très intelligents. Oubliez les réseaux sociaux, la photographie, les appels vidéo, la navigation web ou le jeu vidéo… L’iPhone, que l’on aime Apple ou non, a fait basculer le monde entier dans une nouvelle époque. Celle de l’hyper connectivité.

Le 29 juin 2022, l’iPhone a fêté sa 15ème bougie. Le même jour en 2007, Apple commercialisait son smartphone avec un « grand écran tactile » en Amérique du Nord (il est arrivé en France en novembre en Europe). Depuis, la marque californienne lance tous les ans une nouvelle version de son smartphone phare. Innovation de l’année à l’époque, un des plus grands succès de l’histoire aujourd’hui, l’iPhone a bien grandi et s’est enrichi de (très) nombreuses fonctions avec le temps, au point de rendre obsolètes de nombreux autres appareils que l’on utilisait avant.

Pour fêter les 15 ans de l’iPhone, Numerama a eu l’idée de sortir de son tiroir le tout premier iPhone. Quinze ans plus tard, celui qui, à notre grande surprise, s’allume encore, a pris un sacré coup de vieux. Pendant 24 heures, nous avons remplacé notre iPhone 13 Pro Max par un iPhone tout court, aussi connu sous le nom d’iPhone v1, iPhone 2G ou iPhone EDGE. Le tout vous est présenté dans Comeback, votre nouveau rendez-vous vidéo sur Numerama, dédié à l’histoire des produits tech :

L’iPhone a tout changé, voici son histoire

Le 9 janvier 2007, Apple organisait une grande conférence de presse à San Francisco. Lors de cet événement historique, dont le replay sur YouTube continue d’attirer de nouveaux téléspectateurs tous les ans, Steve Jobs dévoilait l’iPhone. Ce qui était présenté à l’époque comme la fusion entre « un téléphone, un iPod tactile et une manière révolutionnaire de naviguer sur Internet » a rapidement fait le tour du monde. On se demandait si Apple pouvait réussir son pari ou si son iPhone n’était qu’une promesse intenable, condamnée à décevoir dans un marché aussi compétitif que celui de la téléphonie mobile. Beaucoup ne croyaient pas une seconde au succès de la marque et imaginaient Apple s’effondrer face à BlackBerry et Nokia, les géants de l’époque.

Six mois plus tard, la commercialisation de l’iPhone a pris tout le monde de court, y compris Apple. Le 29 juin, il y avait une foule immense devant les Apple Store et les boutiques AT&T américaines (Apple avait choisi un opérateur partenaire par pays, histoire de mieux gérer la commercialisation de l’appareil). L’iPhone est devenu un immense succès et a prouvé au monde entier que le produit présenté par Steve Jobs n’était pas qu’un prototype. C’est le début d’une grande histoire, qui a provoqué de très nombreuses révolutions technologiques. En novembre 2007, l’iPhone arrive en France (en partenariat avec Orange). Là encore, le succès est au rendez-vous.

apple_iphone_jobs
Steve Jobs a présenté le premier iPhone le 9 janvier 2007 // Source : Capture YouTube

En 2008 avec l’App Store, Apple a créé une nouvelle économie. Des millions d’applications ont fait leur apparition et ont permis à de nombreuses entreprises de voir le jour, y compris des mastodontes (des réseaux sociaux, des services de streaming, des géants du jeu vidéo etc.). Progressivement, l’iPhone s’est transformé en un vrai appareil photo, a remplacé le GPS en voiture, a tué l’iPod, est devenu un porte-monnaie, a permis de découvrir le jeu vidéo et s’est transformé en une redoutable machine à tout faire. Le smartphone est devenu central à nos vies. Ça n’aurait pas été possible sans le premier d’entre eux, l’iPhone.

Bien sûr, Apple n’y est pas arrivé seul. L’iPhone a été suivi de nombreux concurrents qui, à leur tour, ont permis à ce changement d’ère numérique d’avoir lieu. D’abord en rendant les smartphones plus abordables, ensuite en innovant sur certains aspects en premier (Samsung a eu l’idée des grands écrans, Google du centre de notifications, etc.). Au final, la guerre entre iOS (iPhone OS autrefois) et Android n’a aucun sens. Sans compétition, la technologie aurait progressé plus lentement.

iPhone 1 2G EDGE V1 messages
L’application Messages du premier iPhone ne servait qu’à envoyer des SMS, même pas de MMS. // Source : Numerama

15 ans après, l’iPhone de 2007 n’est plus un smartphone

Tous les ans depuis 2007, Apple annonce une nouvelle génération d’iPhone. Il y a eu de nombreuses ruptures majeures, comme l’arrivée du GPS et de la 3G en 2008, de FaceTime et des puces Apple Silicon en 2010, de Siri et iMessage en 2011, de la 4G en 2012, de la reconnaissance d’empreinte en 2013, des écrans géants et du paiement sans contact en 2014, de l’étanchéité en 2016, du bord à bord en 2017 ou de la 5G en 2020. Les iPhone sont progressivement devenus des couteaux suisses numériques, véritablement capables de remplacer tous les appareils de votre domicile.

iPhone 1 2G EDGE V1 photo
Deux problèmes sont illustrés ici : l’écran manque de luminosité, l’appareil photo est mauvais. // Source : Numerama

En conséquence, l’iPhone de 2007 semble très fade à côté de tout ça. S’il est très charmant et agréable à manipuler, le tout premier iPhone ne sait pas faire grand-chose, dispose d’un écran de très mauvaise qualité, prend d’horribles photos et, surtout, est quasiment inutilisable en 2022 (la faute à un réseau 2G inexistant et à des applications toutes devenues incompatibles). Le premier (vrai) smartphone de l’histoire n’a plus grand-chose de « smart », du moins pour les exigences modernes. Notre expérience nous a permis de réaliser une chose : les marques ne dorment pas depuis 15 ans comme on pourrait facilement le penser. Les innovations majeures sont très régulières et n’ont jamais cessé de transformer notre quotidien.