Vol inaugural d’Ariane 6, mission habitée autour de la Lune, récupération d’échantillons extraterrestres… L’année 2024 est ponctuée de quelques grands rendez-vous spatiaux. Voici les 10 plus importants qui méritent, selon nous, toute votre attention.

L’année 2024 promet d’être dense pour les aficionados de la conquête spatiale. On a plusieurs grands rendez-vous pour ces 12 prochains mois. Il y aura de nouveaux véhicules mis en service, comme Ariane 6, New Glenn ou encore le Dream Chaser. On attend aussi quelques missions habitées et de lointaines aventures scientifiques dans le système solaire.

Pour qui suit de près l’actualité spatiale, il y a un peu de redite dans cette liste. C’est inévitable : les plannings dans ce domaine ne sont pas toujours respectés. Ariane 6, par exemple, devait partir en 2020 à l’origine. Mais, la pandémie de covid-19 et des difficultés endogènes comme exogènes ont été autant de freins sur le calendrier. D’autres ont eu le même problème.

Gardez donc en tête que ce calendrier est donné à titre indicatif. Il est susceptible d’évoluer dans les prochains mois.

Avril 2024 : premier vol de la navette spatiale Dream Chaser vers l’ISS

Une navette réutilisable, semblable à la navette spatiale américaine : voilà ce qu’est Dream Chaser (chasseur de rêve). Objectif ? Transporter des passagers en orbite basse et les ramener sur Terre aussi facilement qu’en avion. Construite par l’entreprise américaine Sierra Space, elle doit effectuer son premier vol jusqu’à la Station spatiale internationale au printemps 2024.

Mai 2024 : départ de Chang’e 6 sur la face cachée de la Lune

La mission Chang’e 5 consistait à ramener des échantillons du sol lunaire depuis un site situé sur la face visible du satellite. Chang’e 6 a le même objectif, mais de l’autre côté de la Lune cette fois. Ce sera alors une première, si Beijing y arrive. Pas même les USA et l’URSS ont tenté le coup. À noter : quelques participations européennes, dont celle de la France.

La Lune. // Source : Canva
Ceci est la face visible de la Lune. La Chine ira de l’autre côté. // Source : Canva

1er trimestre 2024 : lancement de la mission Polaris Dawn de SpaceX

Le programme spatial Polaris de SpaceX, qui a été annoncé début 2022, a du retard. Le premier volet, Polaris Dawn, devait avoir lieu fin 2022, puis en mars 2023. On l’attend maintenant au 1er trimestre 2024. Le but ? Organiser la toute première sortie extravéhiculaire par une entreprise privée — SpaceX — avec que des civils à bord de la capsule Crew Dragon.

1er trimestre 2024 : un nouvel essai pour le Starship

Le deuxième vol d’essai du Starship s’est mieux déroulé que le premier. Plusieurs phases supplémentaires ont ainsi pu être validées. Selon Elon Musk, un nouvel exemplaire du lanceur doit être prêt à Noël. Si le feu vert des autorités américaines ne tarde pas, un troisième test est à attendre pour le premier trimestre 2024. Mais le Starship sera-t-il prêt pour la Lune ? Pas sûr.

Starship
Le Starship, lors de son second vol. // Source : SpaceX

Mi-juin / fin juillet : vol inaugural de la fusée Ariane 6

L’essai de mise à feu de longue durée du premier étage de la fusée Ariane 6 s’est bien passé. Le lanceur doit encore passer quelques tests en décembre, mais on peut désormais avoir une idée de la date de son vol inaugural. Ce sera entre la mi-juin et la fin du mois de juillet 2024. Il serait temps ! On l’attend depuis 2020. L’Europe doit retrouver une capacité d’accès autonome à l’espace.

Septembre 2024 : retour d’un échantillon issu d’une lune de Mars avec MMX

Martian Moons Exploration (MMX) est une mission japonaise consistant à envoyer un engin sur Phobos, une lune de Mars, pour y collecter un échantillon du sol. Ledit échantillon doit ensuite être rapporté sur Terre. La France est partenaire du projet. D’ailleurs, il y aura un petit rover franco-allemand qui sera dépêché sur place. Son nom ? Idéfix.

Phobos, une des lunes de Mars. // Source : NASA/JPL-Caltech/University of Arizona (photo recadrée et modifiée)
Phobos, une des lunes de Mars. // Source : NASA/JPL-Caltech/University of Arizona (photo recadrée et modifiée)

Octobre 2024 : exploration d’une lune de Jupiter avec Europa Clipper

La mission Europa Clipper doit partir des États-Unis en direction d’Europe. Non pas le continent, mais le satellite de Jupiter. Il s’agit d’étudier la lune jovienne par le biais d’une sonde, notamment s’il existe des conditions favorables à l’émergence de la vie. Le voyage pour rejoindre Europe prendra six ans. La sonde sera lancée par une fusée Falcon Heavy de SpaceX.

Octobre 2024 : départ de la mission Hera pour la défense planétaire

L’Agence spatiale européenne travaille aussi à une mission de défense planétaire : c’est la mission Hera. L’objectif est surtout de confirmer sur place les résultats de la mission DART de la Nasa. Il s’agissait d’envoyer à haute vitesse l’orbiteur américain sur l’astéroïde Didymos pour le dévier. Hera fournira ainsi des informations sur ce test, qui serviront à de futures missions de déviation.

Orbite de Dimorphos autour de Didymos, extrait d'une animation. // Source : Capture d'écran YouTube Nasa
Orbite de Dimorphos autour de Didymos, extrait d’une animation. // Source : Capture d’écran YouTube Nasa

Fin 2024 : lancement de la mission habitée Artémis 2 autour de la Lune

La prochaine étape du programme Artémis est prévue à la fin de l’année 2024. À l’aide de la fusée SLS (Space Launch System), la Nasa va envoyer un équipage faire un survol de la Lune. Cette mission habitée — appelée Artémis II — durera dix jours. Il y aura quatre astronautes à bord. La Nasa avait effectué un premier essai fin 2022 avec personne à bord.

Courant 2024 : vol inaugural de la fusée lourde New Glenn

Attendu en 2022 puis en 2023, le vol inaugural de la fusée New Glenn est prévu en 2024. Sa première mission consistera à envoyer deux sondes vers Mars. New Glenn est un lanceur nouvelle génération assemblé par l’entreprise américaine Blue Origin. Elle a été dévoilée en 2016 et présente un profil exceptionnel, qui la classe dans la catégorie des fusées super-lourdes.

New Glenn
Vue d’artiste de New Glenn. // Source : Blue Origin

Abonnez-vous à Numerama sur Google News pour ne manquer aucune info !