La mission Artémis II autour de la Lune est un voyage d’environ dix jours, avec quatre astronautes à bord de la capsule Orion. La Nasa a détaillé les grandes étapes de cette odyssée.

On connaît désormais l’équipage de la mission Artémis II. Lundi 3 avril, l’agence spatiale américaine a présenté les quatre astronautes qui embarqueront en 2024 dans une capsule Orion pour faire le tour de la Lune. Ce sera le premier voyage habité vers le satellite depuis 1972, date à laquelle a eu lieu l’ultime mission du programme Apollo.

Trois Américains et un Canadien composent cette équipe. Trois hommes et une femme. Gregory Wiseman sera le commandant de bord, épaulé par Victor Glover comme pilote. Les deux sièges restants ont été attribués à Christina Koch et Jeremy Hansen qui opéreront comme spécialistes de mission. C’est le premier équipage du programme Artémis.

Artémis II consiste essentiellement à reproduire le vol effectué en 2021 avec la mission inhabitée Artémis I, qui a duré vingt-cinq jours. Ce nouveau vol sera bien plus court : une dizaine de jours. Durant cette mission, l’équipage pourra ainsi tester le vaisseau Orion de fond en comble pendant le voyage autour de la Lune. Aucun alunissage n’est prévu. Ce sera pour Artémis III.

Les grandes étapes de la mission Artémis II autour de la Lune

Le voyage se découlera en plusieurs grandes étapes. Elles ont d’ores et déjà été décrites par l’agence spatiale américaine. On peut distinguer trois grandes phases :

  • Le départ de la Terre et les manœuvres en orbite en prévision du voyage vers la Lune ;
  • Le trajet lui-même et le survol du satellite
  • Le retour vers la Terre et l’arrivée dans l’océan Pacifique.
plan de vol artémis ii
Décollage, une boucle autour de la Terre, un voyage vers la Lune, une nouvelle boucle, puis retour au bercail, avec un amérissage. C’est simple sur le papier. // Source : Nasa

Voici ce qu’il va se passer, dans le détail, étape par étape :

  • Décollage de la fusée Space Launch System (SLS) depuis le centre spatial Kennedy, en Floride (États-Unis). Au sommet du lanceur se trouve la capsule Orion et à bord les quatre astronautes.
  • Largage des boosters latéraux du SLS et la tour de sauvetage, qui sert à éloigner le vaisseau Orion à haute vitesse si jamais la fusée rencontre une difficulté.
  • Largage de l’étage principal du SLS, qui assurait l’essentiel de la propulsion pour envoyer Orion dans l’espace. La capsule se sépare et entame une manœuvre orbitale pour relever son périgée (le point le l’orbite le plus proche de la Terre) et rejoindre l’orbite terrestre haute.
  • Vérification de l’engin spatial qui durera pratiquement 24 heures.
  • Séparation d’Orion avec l’ICPS (Interim Cryogenic Propulsion Stage), qui est le deuxième étage du SLS, avec sa propre propulsion. Une démonstration doit avoir lieu au même moment pour tester des opérations de rendez-vous spatial avec l’ICPS.
  • Re-séparation avec l’ICPS après la démonstration. Début des vérifications en orbite terrestre haute. Évaluation des équipements de survie, d’exercice et d’habitation.
  • Relèvement du périgée.
  • Injection trans lunaire avec la motorisation d’Orion.
  • Début du voyage vers la Lune, qui durera environ quatre jours. Corrections éventuelles de la trajectoire.
  • Survol de la Lune. Altitude moyenne au niveau de la face cachée : 10 427 km. En comparaison, la Station spatiale internationale se trouve à une distance de 400 km environ de la Terre.
  • Retour vers la Terre, avec corrections éventuelles de la trajectoire pour bien viser la planète bleue. Temps du voyage : quatre jours.
  • Séparation du module d’équipage du module de service à proximité de la Terre.
  • Entrée dans l’atmosphère terrestre.
  • Amerrissage et récupération de la capsule et des astronautes par la marine américaine.

Nouveauté : Découvrez

La meilleure expérience de Numerama, sans publicité,
+ riche, + zen, + exclusive.

Découvrez Numerama+

Abonnez-vous à Numerama sur Google News pour ne manquer aucune info !