Dans The Legend of Zelda: Tears of the Kingdom, Link peut assembler les véhicules de son choix. Il n’y a pas besoin d’imaginer un plan complexe pour se faciliter grandement la vie.

Link hérite très vite de nouveaux pouvoirs dans The Legend of Zelda: Tears of the Kingdom. L’un d’eux, baptisé Emprise, lui permet de manipuler des objets et, surtout, de les coller ensemble pour imaginer des créations. Certains font des ponts immenses pour se faciliter la vie, d’autres préfèrent s’amuser en torturant les korogus ou en imaginant des pièges pour capturer des chevaux. Normalement, le but premier d’Emprise est d’offrir la possibilité de construire des véhicules.

Dans Zelda: Tears of the Kingdom, les environnements sont immenses et tout faire à pied ou à cheval peut s’avérer fastidieux. C’est là qu’Emprise intervient : permettre, en quelques minutes, d’imaginer un moyen de transport capable de couvrir une grande distance, de prendre de l’altitude ou encore de traverser la mer. Les options sont innombrables et les plus imaginatifs vont jusqu’à proposer d’impressionnantes machines de guerre. Mais il n’y a pas besoin d’aller aussi loin : trois artefacts soneaus bien agencés permettent d’obtenir un véhicule d’une efficacité redoutable.

The Legend of Zelda: Tears of the Kingdom // Source : Capture Nintendo Switch
Une petite moto volante. // Source : Capture Nintendo Switch

Cette moto volante est idéale pour circuler dans Zelda: Tears of the Kingdom

Quel pourrait bien être le meilleur véhicule pour se déplacer rapidement dans The Legend of Zelda: Tears of the Kingdom ? Le squelette est simple à établir : il doit être léger, maniable et simpliste (sinon, il va consommer trop de batterie). Surtout, il doit être capable de franchir de vastes étendues d’eau et de gravir de hautes montagnes — le relief est très marqué. En somme, un assemblage terrestre n’est pas la solution idéale.

Le meilleur véhicule prend la forme d’une petite moto volante n’associant que trois artefacts soneaus : un gouvernail, qui permet de diriger, et deux turbines, pour avancer dans toutes les directions. Rien de plus, rien de moins. Il y a quand même un petit hic : la construction nécessite de la précision pour bien coller les deux turbines sur le gouvernail (sans quoi l’équilibre rendra le pilotage impossible). Ce petit tutoriel accessible sur TikTok vous aidera.

En bref, il faut :

  • Planter un pieu dans le sol :
  • Poser un gouvernail dessus, sans le coller, avec le guidon vers le bas ;
The Legend of Zelda: Tears of the Kingdom // Source : Capture Nintendo Switch
The Legend of Zelda: Tears of the Kingdom // Source : Capture Nintendo Switch
  • Coller une première turbine à l’avant, avec un angle à 45 degrés, parfaitement centrée et orientée vers le haut ;
The Legend of Zelda: Tears of the Kingdom // Source : Capture Nintendo Switch
The Legend of Zelda: Tears of the Kingdom // Source : Capture Nintendo Switch
  • Retourner le gouvernail et le reposer sur le pieu pour coller la deuxième turbine à l’arrière (elle doit être parallèle à la première au niveau de l’angle). Si le gouvernail est bien posé, il suffira de la coller droit (comme le montre la capture ci-dessus).
The Legend of Zelda: Tears of the Kingdom // Source : Capture Nintendo Switch
Ça part direct dans les favoris de Duplicata // Source : Capture Nintendo Switch

L’angle à 45 degrés n’est pas très dur à obtenir puisque l’outil qui permet d’orienter les objets l’intègre. Si jamais vous vous trompez, il sera enfantin de s’en apercevoir : la moto ne pourra pas être conduite. Dernière astuce : n’oubliez pas de mettre ce véhicule dans vos favoris une fois que vous aurez débloqué le pouvoir Duplicata. De cette manière, vous n’aurez plus jamais à vous prendre la tête pour le refaire.

Découvrez les bonus

+ rapide, + pratique, + exclusif

Zéro publicité, fonctions avancées de lecture, articles résumés par l'I.A, contenus exclusifs et plus encore.

Découvrez les nombreux avantages de Numerama+.

S'abonner à Numerama+

Vous avez lu 0 articles sur Numerama ce mois-ci

Il y a une bonne raison de ne pas s'abonner à

Tout le monde n'a pas les moyens de payer pour l'information.
C'est pourquoi nous maintenons notre journalisme ouvert à tous.

Mais si vous le pouvez,
voici trois bonnes raisons de soutenir notre travail :

  • 1 Numerama+ contribue à offrir une expérience gratuite à tous les lecteurs de Numerama.
  • 2 Vous profiterez d'une lecture sans publicité, de nombreuses fonctions avancées de lecture et des contenus exclusifs.
  • 3 Aider Numerama dans sa mission : comprendre le présent pour anticiper l'avenir.

Si vous croyez en un web gratuit et à une information de qualité accessible au plus grand nombre, rejoignez Numerama+.

S'abonner à Numerama+

Vous voulez tout savoir sur la mobilité de demain, des voitures électriques aux VAE ? Abonnez-vous dès maintenant à notre newsletter Watt Else !