Dans Zelda: Tears of the Kingdom, Nintendo vous autorise à construire beaucoup de choses. Mais, les fainéants peuvent se contenter de ponts géants pour résoudre la majorité des situations.

Dans The Legend of Zelda: Tears of the Kingdom, Nintendo vous octroie une liberté presque totale. L’un des nouveaux pouvoirs de Link permet d’assembler une multitude de choses pour résoudre des puzzles environnementaux. Normalement, ce gameplay est censé récompenser l’intelligence et la curiosité. Mais, comme il est très permissif, il peut aussi faire honneur à la paresse et à la roublardise, comme l’indique un article publié le 14 mai sur Polygon. Des joueuses et des joueurs « détournent » ainsi des challenges en construisant des ponts géants.

« J’adore fabriquer des ponts géants en accrochant 30 trucs ensemble pour gagner du temps », me confiait Nicolas Lellouche, mon collègue qui prend beaucoup de plaisir à se balader dans The Legend of Zelda: Tears of the Kingdom. Il n’est pas le seul dans ce cas-là. Si vous n’avez pas le temps ou l’envie de réfléchir, coller plusieurs éléments pour faire un pont géant est susceptible de vous sortir de bien des situations.

The Legend of Zelda: Tears of the Kingdom // Source : Capture Twitter
Un pont presque interminable. // Source : Capture Twitter

La technique du pont géant dans Zelda: Tears of the Kingdom

Un pont géant suffisamment solide pour résister au moteur physique pointu du jeu offre plusieurs possibilités. Déjà, c’est un moyen évident de franchir des gouffres immenses, ce qui paraît utile dans des environnements composés, entre autres, d’îles célestes. Dans ce clip, on voit aussi un joueur se servir d’un pont pour contourner la sécurité d’un camp ennemi (ni vu ni connu). Dans un autre, un pont offre même la possibilité de « tricher » pour résoudre une énigme normalement liée à une solution déterminée. Détourné à bon escient, c’est un outil puissant.

Cette imagination rappelle un peu ce que l’on voit avec la torture des korogus. Avec tant de possibilités à leur disposition, les joueuses et les joueurs de Tears of the Kingdom rivalisent d’ingéniosité pour être plus « malins » que le jeu. C’est quelque chose qui était à prévoir et le potentiel viral de ces clips est immense. Dans quelques années, il y aura sans doute encore des vidéos qui montreront des gens qui détournent le gameplay de cette exclusivité parue le 12 mai sur Nintendo Switch. Dans Tears of the Kingdom, la débrouillardise est érigée au rand d’art.

Est-ce que Nintendo approuve cette « triche » autorisée par la souplesse du gameplay ? Totalement. Dans une interview parue le 13 mai sur Polygon, le directeur Hidemaro Fujibayashi admet : « La triche peut s’avérer amusante. » Dans l’entretien, il explique d’ailleurs que le pouvoir baptisé « Infiltration » (qui permet de se hisser sans effort vers une surface en hauteur) était à l’origine une fonctionnalité pour faire gagner du temps aux développeurs pendant leurs tests. Soit un outil de « triche » devenu un vrai élément de gameplay dans le jeu final.

Découvrez les bonus

+ rapide, + pratique, + exclusif

Zéro publicité, fonctions avancées de lecture, articles résumés par l'I.A, contenus exclusifs et plus encore.

Découvrez les nombreux avantages de Numerama+.

S'abonner à Numerama+

Vous avez lu 0 articles sur Numerama ce mois-ci

Il y a une bonne raison de ne pas s'abonner à

Tout le monde n'a pas les moyens de payer pour l'information.
C'est pourquoi nous maintenons notre journalisme ouvert à tous.

Mais si vous le pouvez,
voici trois bonnes raisons de soutenir notre travail :

  • 1 Numerama+ contribue à offrir une expérience gratuite à tous les lecteurs de Numerama.
  • 2 Vous profiterez d'une lecture sans publicité, de nombreuses fonctions avancées de lecture et des contenus exclusifs.
  • 3 Aider Numerama dans sa mission : comprendre le présent pour anticiper l'avenir.

Si vous croyez en un web gratuit et à une information de qualité accessible au plus grand nombre, rejoignez Numerama+.

S'abonner à Numerama+

Abonnez-vous à Numerama sur Google News pour ne manquer aucune info !