Plusieurs constructeurs se sont exprimés sur le nouvel Apple CarPlay, écosystème automobile complet développé par la firme de Cupertino. Et ils ont douché plusieurs espoirs. 

À l’occasion de sa conférence organisée dans le cadre de la WWDC 2022, Apple a dû faire rêver nombre de conductrices et de conducteurs quand il a annoncé le nouveau CarPlay — intégré à iOS 16. L’idée n’est plus de proposer une simple voie d’accès à des applications disponibles sur son iPhone, mais d’offrir un écosystème complet et, par ricochet, ultra-intrusif. Ainsi, ce CarPlay remplacerait totalement la couche logicielle de série, aussi bien sur l’écran de bord que pour l’infodivertissement, avec une vraie expérience multi-écran. 

La présentation a tourné à l’esbroufe, tant cette future génération de CarPlay donne envie. Elle permettrait effectivement d’accéder à un système moderne, personnalisable et complet, avec la possibilité d’activer certaines commandes essentielles. Bien sûr, Apple n’a pas dit grand-chose sur la disponibilité, encore moins sur la compatibilité réelle avec les voitures commercialisées aujourd’hui. Tout juste la firme de Cupertino s’est-elle permise de partager un écran montrant plusieurs constructeurs automobiles (qu’on suppose partenaires ?). Certains se sont exprimés, le 7 juin 2022, dans les colonnes de The Verge et rien n’invite à l’optimisme. 

WWDC 2022 – June 6 _ Apple 42-21 screenshot
Le nouveau CarPlay a été présenté à la WWDC d’Apple. // Source : Capture d’écran Numerama

Apple CarPlay, trop ambitieux pour le monde de l’automobile ?

Le CarPlay de demain suppose une communication parfaite entre l’iPhone et la voiture, afin que le smartphone puisse emmagasiner des données liées à la conduite dans le but de les retranscrire sur une interface propre à Apple (vitesse, niveau d’huile, carburant…). Cette révolution suppose surtout une compatibilité totale entre CarPlay et le système d’exploitation installé dans le véhicule. Ce qui pose déjà des doutes pour les modèles les plus anciens, en plus de préfigurer une vraie entente entre Apple et les acteurs du monde automobile. 

Sauf que, pour le moment, peu de constructeurs entrouvrent la porte à ce nouveau CarPlay. Certains n’ont pas voulu commenter le sujet, à l’image de Toyota, Ford et General Motors. BMW s’est montré un peu plus bavard, mais sans confirmer quoi que ce soit : « Actuellement, nous nous focalisons sur l’amélioration de notre interface iDrive et, dans le cadre de ce développement, nous continuerons d’intégrer l’écosystème d’Apple. Nous évaluerons comment les innovations annoncées durant la WWDC seront ajoutées à nos solutions. » 

WWDC 2022 – June 6 _ Apple 42-14 screenshot
Le nouveau CarPlay a été présenté à la WWDC d’Apple // Source : Capture d’écran Numerama

Plus étrange, Volvo indique que ses futures voitures seront « compatibles avec la nouvelle génération de CarPlay » alors qu’il a prêté allégeance à Google en faisant confiance à Android Automotive. Sur le papier, la cohabitation paraît improbable. La branche Polestar s’inscrit dans cette tendance, avec le même discours : seuls les véhicules de demain seront concernés. Numerama a contacté Peugeot et Renault, et nous sommes dans l’attente d’une réponse. 

À noter que ce n’est pas la première fois qu’Apple promet une expérience multi-écran avec CarPlay. Cette fonctionnalité faisait partie des nouveautés d’iOS 13 — en 2019. À l’époque, déjà, les constructeurs fermaient la porte à cette évolution majeure. 

Tout porte à croire qu’Apple est un peu trop ambitieux avec son CarPlay et que l’écosystème montré pendant la WWDC 2022 serait plutôt le fruit d’une collaboration totale avec un ou plusieurs constructeurs. Ces derniers feraient alors entièrement confiance à la multinationale pour la partie logicielle. C’est d’ailleurs ce qu’affirme Stellantis : « C’est davantage un système d’exploitation Apple pour les voitures qu’une évolution de CarPlay. »