Difficile de choisir un bon casque audio sans l'essayer. Des critères objectifs entrent pourtant en jeu et vous permettront de ne pas faire d'erreur avant le choix final. Aujourd'hui, la rédaction vous présente sa sélection de casques à réduction de bruit active.

Guide mis à jour le 18/01/2018.

Les casques à réduction de bruit ne sont pas nouveaux, mais leur usage a explosé grâce à deux facteurs insupportables de nos vies modernes : les open space et les véhicules thermiques. Que ce soit pour vous concentrer au bureau ou pour profiter de votre musique en déplacement urbain, le casque à réduction de bruit active vous offre une bonne option pour la sérénité. Même chose si vous voyagez beaucoup : le bruit d’un train ou d’un avion (ou des enfants sur les sièges derrière vous) sera vite oublié avec un bon casque à réduction de bruit.

Quand on nous demande quel objet technologique nous a pas mal changé la vie ces dernières années, le casque à réduction de bruit active entre souvent dans le top. Il est donc temps de partager nos coups de cœur en la matière.

Notez par avance que le casque à réduction de bruit active n’est pas un casque audiophile : la qualité du son qu’il produit peut être excellente, mais pourra parfois trop étouffer le spectre pour les puristes. On parle ici de casques qui trouvent leurs nombreuses heures de gloire au quotidien, au travail ou en déplacement.

Bluetooth et réduction de bruit

La plupart des casques à réduction de bruit active sont encore des produits onéreux, surtout si on les combine avec du Bluetooth. Les trois références qui suivent sont celles qui sont généralement conseillées « les yeux fermés » et dont les différences tiennent grosso modo de vos préférences en matière de son.

Bose QC 35 — 319 €

Design industriel brut assumé, réduction active poussée au maximum, son Bose qui a ses défenseurs et ses détracteurs : le QC 35 respire les caractéristiques historiques de la marque américaine. Sa réduction de bruit a permis à Bose de devenir, génération après génération, l’un des leaders du secteur avec sa gamme QC.

On notera également une très grande solidité du casque et un confort de l’arceau et des oreillettes proche de la perfection, permettant de le porter de longues heures et de l’oublier. Seul bémol : le micro directionnel est un peu loin de la bouche et ce n’est pas très agréable de téléphoner avec dans un environnement bruyant.

Le QC 35 a une version 2 dispensable : plus chère, sa seule différence est d’embarquer nativement Google Assistant… pas pratique sur iPhone, par exemple.

Sony MDR 1000X — 299 €

Sony est loin d’être un petit nouveau dans l’audio, mais la marque japonaise a tardé à déployer son savoir-faire sur une gamme complète de casques grand public embarquant des technologies de réduction de bruit active. Le MDR 1000X s’est directement imposé comme un concurrent grand public au QC 35 de Bose.

Nous l’avons adoré pour son son, sa réduction de bruit puissante et réglable à la volée selon plusieurs niveaux, mais aussi pour son ergonomie : là où Bose joue à l’ancienne, Sony a intégré quelques mouvements tactiles bien pensés sur l’une des oreillettes. Bref, on recommande.

Comme Bose, Sony a fait évoluer son MDR 1000X vers un plus récent WH-1000XM2 : à vous de voir si les différences légères méritent les euros en plus.

Bowers & Wilkins PX — 379 €

Élégance amplifiée

B&W a surpris absolument tout le monde avec ses gammes de casques. Lancées en 2009, elles n’ont pas tardé à s’imposer sur le secteur des casques grand public en associant une maîtrise du son et des nouvelles technologies de l’audio — comme la réduction de bruit active. Les modèles PX allient l’élégance propre des casques de la marque à une sonorité souvent décrite avec emphase et une réduction de bruit active au top.

Le PX est un casque précis qui apporte également son lot de configuration à la réduction de bruit active. Développée en interne par Bowers & Wiklins pour le casque, elle est ajustable sur plusieurs niveaux et peut vous permettre de réduire les sons trop agressifs sans vous enfermer dans une bulle — pratique en déplacement. C’est le casque le plus cher de notre sélection, mais il deviendra à n’en pas douter un allié du quotidien.


Réduction de bruit à fil

Il est tout à fait possible de trouver de bons casques à réduction de bruit active à moins de 200 €. Bien souvent, pour cela, il faudra se passer des technologies sans fil.

AKG N60NC — 168 €

Qualité / prix imbattable

Pas besoin de dépenser des fortunes pour profiter de la réduction de bruit active et un bon son : voilà toute la philosophie derrière le N60NC de AKG. L’engin s’avance sur le terrain des casques à réduction de bruit active avec un design minimaliste et extrêmement compact, qui vous permettra de le trimballer facilement dans un sac de voyage.

On lui trouve plus de clarté dans la restitution du son que les Bose coûtant parfois le double. La réduction de bruit active, elle, est puissante et reste dans le minimalisme : un bouton vous permettra de vous couper de l’environnement extérieur avec succès. Casque filaire oblige, vous trouverez une petite télécommande fort pratique sur le fil qui embarque également le micro. À ce prix là, c’est un très beau cadeau pour vos oreilles.

Bose QC 25 — 199 €

L'autre Bose

Bose décline son QC 35 dans une version filaire. Le casque est à peu de choses près le même, ce qui signifie que vous aurez une réduction de bruit de grande qualité et un confort peu égalé sur le secteur pour une centaine d’euros de moins si le câble du casque ne vous dérange pas.


Confort à petit prix

Philips SHB8850NC — 103 €

La porte d'entrée

Difficile de trouver des casques à réduction de bruit active dans l’entrée de gamme, mais pas impossible. Et c’est du côté de Philips qu’il faut se tourner pour l’exploit : avec son SHB8850NC, la marque a réussi à faire entrer la technologie dans un cahier des charges réduit. Alors certes, vous n’aurez pas l’excellence d’un casque qui vaut trois fois le prix, mais vous ne regretterez probablement pas un centime investi dans cet objet qui vous permettra, à prix bas, de tester les technologies de réduction de bruit active.

On reproche souvent à ces Philips de ne pas avoir assez de basses, mais de compenser avec une très bonne restitution des voix. Idéal donc pour celles et ceux qui écoutent de la folk, du rock ou de la pop et ne sont pas férus de trips électro. La réduction de bruit s’active avec un petit bouton sur le bas des oreillettes. Le design un peu brut de l’ensemble a en plus un quelque chose qui ira parfaitement bien avec le revival actuel autour des années 1980.

Partager sur les réseaux sociaux