Proposé sous la barre des 200€, le casque JBL Live 660NC a deux arguments : le son et la qualité de finition. En revanche, ne l'achetez pas pour sa réduction de bruit active.

JBL, propriété du groupe Harman (filiale de Samsung), est une marque reconnue sur le marché des produits audio. Dans son catalogue, on trouve de multiples références. Récemment, notre attention s’est portée sur le casque Live 660NC, dont la particularité est d’offrir la réduction de bruit active — fonctionnalité phare en 2021 — sous la barre des 200 €.

En somme, le JBL Live 660NC peut devenir une alternative intéressante pour qui n’aurait pas envie de dépenser plus pour acquérir les références du segment qui dépassent les 300 € — à savoir le Bose Headphones 700 et le Sony WH-1000XM4 (sans oublier les AirPods Max d’Apple, encore moins abordables). Avec ce produit, on recherche donc davantage le rapport qualité/prix.

Le casque JBL Live 660NC replié // Source : Maxime Claudel pour Numerama

De jolies finitions

Le JBL Live 660NC se présente sous la forme d’un casque circum-aural, malgré des oreillettes qui se révèlent très étroites. On commencera par souligner la qualité de finition, exemplaire à ce tarif. Les concepteurs ont par exemple eu la bonne idée d’habiller l’arceau en plastique d’un tissu tressé du plus bel effet (on dirait presque une texture acoustique). Non seulement c’est agréable à l’œil mais, en prime, c’est très solide. D’aspect, le JBL Live 660NC fait très résistant — même si on demande toujours à voir en ce qui concerne le rembourrage en simili-cuir, à plus long terme.

Le casque est par ailleurs très sobre. JBL n’a pas voulu ajouter de fioritures à son produit. On notera quand même la présence de plusieurs sigles (‘Live’, ‘ANC’, ‘JBL’) et vous remarquerez que quelques éléments en plastique sont teintés de manière à faire croire qu’ils sont en métal. De quoi assurer un léger agrément premium.

Le JBL Live 660NC, capable de se replier sur lui-même et de faire pivoter ses oreillettes, est livré avec une pochette souple. Dans la boîte, on trouve aussi deux câbles : un audio (jack) et un pour la recharge (USB vers USB-C). Attention, l’adapteur secteur n’est pas fourni.

L’arceau du casque JBL Live 660NC // Source : Maxime Claudel pour Numerama

Simple comme JBL

JBL n’est pas un constructeur novice. Par conséquent, ses produits sont loin d’être difficiles à utiliser. Pour preuve, il suffit d’allumer le Live 660 NC pour activer automatiquement le Bluetooth et le retrouver dans les paramètres de son appareil. C’est rapide et efficace. En prime, le Live 660NC est compatible avec la technologie Multipoint, signifiant qu’il peut se connecter en même temps à deux sources. Cela peut s’avérer utile dans certaines situations : par exemple, si vous recevez un appel sur votre téléphone alors que vous regardez un film sur votre ordinateur, le film se coupera et vous pourrez répondre via le casque.

L’application du casque JBL Live 660NC // Source : Maxime Claudel pour Numerama

Pour aller plus loin, il est vivement recommandé d’installer l’application JBL Headphones (disponible sur Android et iOS), qui permet de télécharger des mises à jour, d’accéder à certains réglages (modes audio/vidéo, lecture et pause automatique,…) et de modifier la signature sonore à l’aide d’un égaliseur.

L’oreillette de droite est équipée de quelques boutons physiques :

  • Un bouton d’allumage ;
  • Un bouton ‘+’ pour augmenter le volume (un clic) ou passer à la chanson suivante (appui long) ;
  • Un bouton ‘-‘ pour baisser le volume (un clic) ou passer à la chanson précédente (appui long) ;
  • Un bouton pour gérer la lecture/les appels ;
  • Un bouton pour la réduction de bruit active (ON/OFF/mode ambiant) et le mode Talkthru (2 clics).
Les boutons du casque JBL Live 660NC // Source : Maxime Claudel pour Numerama

Un casque un peu serré

Le casque Live 660NC est très rigide, sans doute un peu trop. Dès qu’on le pose au sommet de son crâne, on ressent tout de suite une forte pression. Ce sentiment peut s’apparenter à une gêne à la longue, même si, paradoxalement, on finit par s’en accommoder. On retiendra que le produit n’est pas le plus confortable du marché et qu’il sera préférable de l’essayer avant de craquer. D’autant que l’étroitesse des oreillettes peut s’avérer rédhibitoire pour certaines personnes.

Un rendu sonore très valorisant

En termes de réduction de bruit, force est de reconnaître que JBL a opté, là encore, pour la simplicité. Soit elle est active, soit elle ne l’est pas, ce qui veut dire qu’il n’y a pas plusieurs paliers proposés. On retrouve cette philosophie sur les AirPods Pro d’Apple et c’est un point qu’on a tendance à apprécier. En revanche, le travail d’atténuation adaptatif du Live 660NC est loin de se hisser à la hauteur des ténors du segment. À l’usage, elle est même décevante : efficace avec les bruits sourds, elle l’est beaucoup moins avec les voix extérieures. Et on entend toujours les sons produits par notre clavier quand on tape frénétiquement dessus. Pour ne rien arranger, elle impose un léger souffle dans les oreilles, traduisant un manque de maîtrise. Dans un bureau bondé, le Live 660NC ne vous offrira pas une tranquillité totale.

Une belle coloration

Fort heureusement, le casque se rattrape par sa qualité sonore. JBL privilégie une approche basée sur la générosité, à commencer par des basses très soutenues mais jamais inconfortables. Elles offrent une bonne assise pour une restitution très valorisante des détails. On s’est même surpris à redécouvrir certains morceaux, preuve que la proposition du Live 660NC est pertinente malgré quelques déséquilibres faisant davantage penser à un parti pris (ces aigus parfois un peu trop vifs, par exemple). Il y a en tout cas suffisamment d’arguments pour ne jamais trouver le rendu plat. Il y a une belle coloration, ce qui, à ce prix, est à mettre en avant.

On rappelle que vous pourrez toujours réajuster les performances à l’envi, grâce à un égaliseur. Trois préréglages sont proposés (Jazz, Vocal, Bass), mais on peut créer plusieurs profils, éventuellement adaptés à plusieurs genres différents.

Les oreillettes du casque JBL Live 660NC // Source : Maxime Claudel pour Numerama

Jusqu’à 50 heures d’écoute en une seule charge

L’autonomie du Live 660NC dépend d’un facteur clé : la réduction de bruit active. Si vous ne l’utilisez pas, vous pourrez en profiter pendant 50 heures en une seule charge. On tombe à environ 40 heures avec la fonctionnalité activée. C’est très, très confortable, sachant que les promesses du constructeur sont proches de la réalité.

En bref

JBL Live 660NC

Note indicative : 4/5

Sur le papier, l’objectif de JBL est louable : proposer, à moins de 200 €, un produit capable de cocher beaucoup de cases. Hélas, ce tarif attractif impose des concessions qui ne rendent pas le Live 660NC irréprochable sur certains points essentiels. À commencer par la réduction de bruit active, loin d’être convaincante.

Fort heureusement, le JBL Live 660NC peut se targuer d’arborer de vraies qualités du côté des finitions, de l’ergonomie et, surtout, du rendu sonore. Si vous cherchez une réduction de bruit plus performante, il faudra ajouter quelques dizaines d’euros supplémentaires et se tourner vers une référence.

Top

  • De belles finitions
  • Un son très valorisant
  • Simple à utiliser

Bof

  • Réduction de bruit loin des ténors
  • Casque un peu serré
  • L'USB en 2021

Partager sur les réseaux sociaux

La suite en vidéo