Le groupe Warner Bros. Discovery a lancé un nouveau service de streaming le 23 mai, qui s’appelle Max. Conçu pour remplacer HBO Max, qui n’est jamais arrivé en France, Max veut devenir aussi incontournable que Netflix ou Prime Video. Son lancement en France est prévu en 2024.

HBO Max arrivera un jour en France, mais sans le HBO. À l’occasion d’une grande conférence de presse inspirée de celle dédiée à Disney+ en 2019, le groupe Warner Bros. Discovery a dévoilé le 12 avril son nouveau service de streaming, Max.

Issu de la fusion entre HBO Max et Discovery+ (même si Discovery+ reste proposé indépendamment), Max a pour ambition de devenir une référence sur le marché du streaming, grâce à des contenus pour tous les âges, qualitatifs ou non (Warner Bros. Discovery justifie l’abandon du « HBO » par le fait qu’il s’agisse d’une marque trop identifiée adulte). En plus des contenus HBO et Discovery, Max hébergera énormément de franchises populaires. Son lancement en France est bel et bien prévu pour 2024.

Harry Potter, Game of Thrones et Big Bang Theory : la recette du succès ?

En plus de tous les contenus du groupe Warner Bros. Discovery (que l’on retrouve dans le Pass Warner sur Amazon Prime Video en France), Max veut créer le mix parfait entre les franchises connues et les contenus plus ordinaires, qui se regardent en faisant autre chose (des documentaires, de la téléréalité, du divertissement, des dessins animés…).

Parmi les grosses annonces du 12 avril, il y a évidemment la première série Harry Potter de l’histoire, un nouveau prequel à Game of Thrones, la série Pinguin dans l’univers The Batman, une nouvelle saison de Rick and Morty (déjà prévue par Adult Swim), mais aussi le retour de The Big Bang Theory, sous la forme d’une série dérivée.

Au milieu de tout ça, on trouve de drôles de programmes, comme une série où Robert Downey Jr. parle de voitures et d’environnement. D’autres téléréalités plus traditionnelles (des histoires d’amour entre des personnes qui ne parlent pas la même langue et des visites de maisons de rêve) sont aussi prévues.

Max disponible en France en 2024

Initialement, HBO Max devait arriver en France début 2023, après la rupture de son contrat avec OCS. Vous connaissez la suite, le groupe Warner Bros. Discovery a finalement repoussé le lancement de son service à une date ultérieure, mais a proposé ses contenus à Prime Video en exclusivité. Le Pass Warner coûte 9,99 euros en France, avec des contenus similaires à ceux de Max. À terme, il est probable que Max le remplace.

Le 16 octobre, Leah Hooper Rosa, la responsable du projet chez Warner pour l’Europe, a annoncé que la France ferait partie des pays servis en 2024. Max n’est pour l’instant disponible qu’aux États-Unis, mais d’autres marchés européens proposent HBO Max. La transformation en Max pourrait avoir lieu simultanément au lancement en France. Il est probable que le Pass Warner devienne une Amazon Channel « Max » dans Prime Video.

Harry Potter sur Max, une des promesses fortes du nouveau service. // Source : YouTube/HBO Max
Harry Potter sur Max, une des promesses fortes du nouveau service. // Source : YouTube/HBO Max

Combien coûtera Max ?

Quels seront les prix français de Max ? Répondre à cette question est impossible. En revanche, voici les trois formules proposées aux États-Unis :

  • 9,99 dollars par mois : 2 écrans, flux HD, avec publicités.
  • 15,99 dollars par mois : 2 écrans, flux HD, 30 téléchargements (sans publicités).
  • 19,99 dollars par mois : 4 écrans, 4K, Dolby Atmos, 100 téléchargements (sans publicités).
Les trois offres de Max. // Source : Warner Bros. Discovery
Les trois offres de Max. // Source : Warner Bros. Discovery

Aux États-Unis, le service Discovery+ continue d’exister indépendamment (4,99 dollars par mois), mais HBO Max n’existe plus.

Quelles sont les ambitions de Max ?

Paradoxalement, Warner Bros. Discovery est prudent. Si le slogan de Max trahit ses réelles ambitions (« The One to Watch », aka celui qu’il faut regarder), le propriétaire de la marque HBO a des ambitions mesurées (130 millions d’abonnés d’ici 2025, alors qu’il en a plus de 96 millions aujourd’hui. Un objectif facile à atteindre en se lançant dans de nouveaux marchés).

En ajoutant plusieurs marchés importants, comme la France, cet objectif devrait largement être battu. Max peut-il réussir à devenir incontournable ? En réalité, il ne diverge pas tellement par rapport à HBO Max. Le seul objectif de ce rebranding est de donner un nouvel élan à un service proposant plein de familles de contenus (Warner, Discovery, Paramount, HBO, DC Comics, Cartoon Network, CNN), mais trop souvent identifié comme « juste HBO ». Pour battre Netflix, Max doit faire le max.

Source : Montage Numerama

Si vous avez aimé cet article, vous aimerez les suivants : ne les manquez pas en vous abonnant à Numerama sur Google News.