Le groupe « Warner Bros . Discovery », issu de la fusion entre ces deux géants, change de stratégie. Les cinémas et la télé font leur retour en force, tandis que le streaming s’apprête à se réinventer.

Attendu en France pour 2023, HBO Max semble sur le point d’imploser. Pourtant très populaire aux États-Unis (plus de 92 millions d’abonnés dans le monde, ce qui en fait le troisième service derrière Netflix et Disney+), la maison de Game of Thrones, Friends, Harry Potter et des films DC Comics est sur le point d’être absorbée par Discovery+, un autre service de streaming pourtant moins populaire.

Pourquoi ? La fusion des groupes Warner Bros et Discovery, pour devenir « Warner Bros . Discovery » (oui, il y a un point au milieu du nom), a provoqué d’importants changements de vision. Les nouveaux chefs ne croient plus vraiment au streaming et misent sur un retour vers une stratégie plus linéaire.

Discovery+ en France en 2024 ?

Comme les rumeurs le présageaient en juillet, les plans d’expansions du groupe Warner Bros . Discovery sont à l’arrêt. Pas convaincu que HBO Max soit le service qu’il lui faut, le groupe aurait décidé de repousser toutes ses prochaines échéances.

À l’occasion de la présentation de ses derniers résultats financiers, il a indiqué envisager de lancer un nouveau service de streaming dans 20 pays européens en 2024 (sans mentionner explicitement la France), alors qu’un lancement en 2023 était initialement prévu. Nos lecteurs les plus minutieux ont probablement remarqué que Warner Bros . Discovery ne parle ni de « HBO Max », ni de « Discovery+ ».

Ce qu’il souhaite commencer à déployer dès l’été 2023 dans les pays où ses services existent déjà est un une nouvelle plateforme, qui regrouperait les contenus de HBO Max et Discovery+, mais sous un nouveau nom. Il ne s’agirait cependant pas d’une vraie fusion, mais d’un nouveau modèle économique. On parle notamment de publicités, un peu à la manière d’un service de replay à l’ancienne.

friends end
Pour son lancement, HBO avait tout misé sur le retour de Friends. Ce genre de contenus pourrait revenir, les plus élitistes seraient exclusifs au cinéma. // Source : HBO Max

Grâce à ce report et à ce changement de stratégie, OCS peut de nouveau espérer une prolongation de son contrat avec Warner Bros, pour diffuser en exclusivité les contenus de HBO. L’accord doit se terminer fin 2022, on imagine mal HBO priver la France de ses contenus, comme la série The Last of Us, jusqu’en 2024. Puisque le streaming n’est plus au cœur de sa stratégie, Warner Bros . Discovery pourrait même envisager de laisser les contenus HBO à un tiers en France, tout en lançant sa propre plateforme. Ce qui semblait impossible il y a 1 an devient plausible.

Le retour du cinéma et de la télé ?

Si le groupe Warner Bros paraissait convaincu que le futur de l’audiovisuel était le streaming, les dirigeants de Discovery le sont moins. Formellement opposé à la stratégie de diffusion cinéma/streaming le même jour, mise en place par HBO Max pendant les confinements, les dirigeants de Warner Bros . Discovery ont fait polémique cette semaine en annulant le film Batgirl, qu’il ne pense absolument pas taillé pour une plateforme de streaming. Pour eux, le haut de gamme doit être réservé au cinéma, ce qu’ils présentent fièrement comme un changement de stratégie. Ils veulent concevoir des projets sur 10 ans, tout en développant les productions HBO Max, avec la télé en tête. La guerre du streaming prend une trajectoire étonnante, alors qu’elle semblait déjà gagnée.

Source : Montage Numerama

Quel est le service de SVOD fait pour vous ?

Découvrez notre comparateur