Le premier épisode de House of the Dragon, le spin-off tant attendu de Game of Thrones, prend la relève de son aînée sur de nombreux éléments, pour le meilleur et pour le pire. Alors, quels sont les points communs entre les deux séries ?

La comparaison semble trop évidente, mais impossible à éviter : House of the Dragon ressemble beaucoup à Game of Thrones, même si elle n’arrive, pour le moment, pas à sa cheville. Ce spin-off, dont le premier épisode est disponible sur OCS depuis le 22 août 2022, a gardé de nombreuses qualités, mais également quelques défauts de la série originelle. Rien que dans ce premier chapitre, qui introduit lentement de nouveaux personnages et intrigues, les similarités sont relativement frappantes. Voici donc une petite liste non exhaustive de tout ce qui nous rappelle Game of Thrones, dans le premier épisode de House of the Dragon. Attention, spoilers à la clé !

SPOILERS HOUSE OF THE DRAGON (1)
Attention SPOILERS sur House of the Dragon !

Des dragons partout

Adaptée du livre Feu & Sang, toujours écrit par George R.R. Martin, House of the Dragon raconte l’histoire de la famille Targaryen, environ 300 ans avant les événements de Game of Thrones. Évidemment, d’un point de vue scénaristique, ce préquel ne peut que nous rappeler la grandeur de la série culte. La maison Targaryen, que l’on connaît bien grâce à Daenerys, se déploie enfin avec plusieurs personnages clés, tandis que les autres blasons sont évoqués ici et là par quelques protagonistes. Quant à la présence de dragons, qui font toute la puissance et la renommée de cette famille, elle ne peut que nous rappeler les dernières saisons de Game of Thrones, notamment la destruction de Port-Réal par Daenerys dans la saison 8. Rhaenyra, l’héroïne de House of the Dragon, utilise d’ailleurs dans le premier épisode une formule bien connue des fans : Dracarys.

dragon_house
Les dragons ont toute leur place dans ce spin-off. // Source : HBO

Un point de vue toujours sexiste

Il semble que House of the Dragon n’ait rien retenu des leçons de Game of Thrones en matière de sexisme. La nudité et les scènes de sexe excessives sont toujours très présentes dans le premier épisode (coucou les fesses de Matt Smith), tout comme les violences faites aux femmes. Plusieurs personnages masculins peuvent notamment se vanter d’être sur le podium des pires pères du monde. Quand Otto Hightower, la main du roi, invite fortement sa fille, Alicent, alors adolescente, à aller « consoler » Viserys dans sa chambre, après la perte de sa femme et de son fils, on a un peu envie de tout casser. Et, justement, parlons-en de ce décès familial tragique. Viserys choisit délibérément de tuer sa femme, dans une scène de torture obstétricale, graphique et franchement insoutenable. House of the Dragon perpétue donc la tradition de Game of Thrones en matière de scènes dégradantes, violentes et patriarcales, et l’on s’en serait bien passé.

Honte Embarras Game of Thrones
Toujours plus de sexisme. // Source : HBO

De sublimes costumes

House of the Dragon possède une qualité indéniable, déjà présente dans Game of Thrones : des costumes d’une qualité impeccable. La nouvelle série dépasse même son aînée avec de somptueuses robes, de magnifiques couvre-chefs et d’incroyables armures. Honnêtement, c’est un bonheur de découvrir chaque nouvelle tenue des protagonistes, au fil des minutes, tant elles semblent travaillées et remplies de centaines de petits détails. Mention spéciale à la panoplie de Daemon lors de son combat de joute médiévale dans le premier épisode, avec ses yeux perçants et ses ailes de dragon.

House-of-the-Dragon-Daemon-Targaryen
L’une des armures de Daemon dans le premier épisode de House of the Dragon. // Source : HBO

Des perruques blanches soignées

Que serait la famille Targaryen sans sa fameuse chevelure blanche iconique ? House of the Dragon n’a pas oublié à quel point les cheveux de Daenerys sont indissociables de la saga de fantasy de George R.R. Martin. Chaque personnage de la fameuse maison aux dragons est ainsi affublé d’une chevelure pâle, de façon plus ou moins réussie. Ma,is il faut avouer que l’on ne boude pas notre plaisir devant ces coiffures soignées, aux tresses vertigineuses.

House of the Dragon
Des tresses toujours plus longues. // Source : HBO

De magnifiques décors

Dans House of the Dragon, on retrouve Port Réal et la salle du Trône de Fer dès les premières minutes du premier épisode. On visite même les rues de la ville à dos de dragon, dans un vol plané plutôt immersif. Le retour de ces environnements familiers participe à la réussite de ce préquel, d’autant qu’il pose un œil nouveau sur ces décors que l’on connaît si bien. Pourtant, le premier épisode de House of the Dragon est réalisé par Miguel Sapochnik, à qui l’on doit notamment la fabuleuse Bataille des Bâtards de Game of Thrones. L’équipe de la série est donc bien habituée de la saga originelle, mais apporte un nouveau regard sur Westeros avec sa réalisation nerveuse et ses plans larges réussis. Dommage que l’on ne puisse pas en profiter en 4K.

houseofthedragon_portreal
Port Réal dans House of the Dragon. // Source : HBO

Trop de dialogues

C’était déjà l’un des défauts de Game of Thrones, n’en déplaise aux fans ultimes : ses séquences de dialogues interminables. House of the Dragon semble s’engouffrer dans les mêmes erreurs, puisque le premier épisode ne ressemble pas vraiment à un concentré d’action. Les scènes de blabla s’enchaînent plutôt, pour évoquer l’avenir du Trône de Fer, ou les dernières frasques de Daemon. En duo, entre Rhaenyra et son amie Alicent, ou en formation conseil autour du roi Viserys, il y en a pour tous les goûts. Cependant, la série reste encore un peu molle pour nous captiver chaque fois pendant une heure de discussions acharnées.

Rhaenyra Targaryen & Daemon Targaryen
Rhaenyra Targaryen & Daemon Targaryen. // Source : HBO

Des musiques épiques

Impossible de parler de Game of Thrones sans évoquer son générique culte et ses musiques fantastiques, créées par Ramin Djawadi. Le compositeur, qui a également officié sur la bande originale de Westworld, reprend du service dans House of the Dragon, pour des partitions toujours plus monumentales. Pour le moment, malheureusement, la série n’est pas encore dotée d’un générique, ce qui lui manque cruellement. Mais, on peut déjà reconnaître pendant le premier épisode, ici et là, quelques notes du célèbre thème de Game of Thrones. On a hâte de découvrir les autres créations de Ramin Djawadi, que l’on espère toujours plus épiques, mais surtout plus indépendantes des musiques originales.

Source : Montage Numerama

Quel est le service de SVOD fait pour vous ?

Découvrez notre comparateur