Au CES 2024, la voiture Afeela, contrôlée par une manette DualSense, a fait une entrée remarquable. Le reste du discours n’avait malheureusement pas de quoi enthousiasmer l’audience, à moins d’être un gamer ou un amateur de software automobile.

C’est presque devenu un rituel pour Sony lors de sa présentation annuelle au CES Las Vegas : la marque présente les dernières avancées de son projet de voiture électrique initié avec Honda. C’est ce que Sony a une nouvelle fois fait le 8 janvier 2024 en direct de Las Vegas, en se concentrant cette année sur les aides à la conduite et le divertissement à bord de l’Afeela. Après avoir télécommandé l’entrée de l’Afeela sur scène avec une manette PS5, le directeur de Sony Honda Mobility a rapidement douché les idées un peu folles du public : non, il ne sera pas possible de conduire avec une manette quand l’Afeela sortira.

En 2020, l’annonce d’une voiture électrique Sony avait créé la surprise, au même titre que la présentation du véhicule et de son nom en 2023. Cette année, malgré les efforts de la marque pour rendre séduisante la partie software du véhicule, on peut se demander si le Japonais a vraiment compris les attentes du marché en matière de mobilité. Le doute se fait de plus en plus grand.

Des performances de jeux supérieures à Tesla ?

Si vous pensez qu’une voiture électrique est faite pour rouler, cette Afeela ne sera probablement pas la voiture qui vous intéressera. Pour le moment, ce projet de véhicule semble plutôt s’adresser à ceux qui veulent transformer l’espace intérieur de leur grande berline en salle de jeux ou de cinéma. Il faut dire que c’est sur ce domaine que Sony excelle. On peut sans mal imaginer que Sony ambitionne de dépasser, avec des performances dignes de la PS5, ce que Tesla propose déjà à bord de ses voitures depuis plusieurs années.

Infordivertissement le point fort de l'Afeela de Sony // Source : Nicolas Lellouche
Infordivertissement le point fort de l’Afeela de Sony // Source : Nicolas Lellouche

Sony a notamment présenté l’intégration de Unreal Engine 5.3 pour ajouter une couche de réalité virtuelle à la conduite. Ne sait-on jamais, vous pourriez être tentés d’échapper à un Godzilla virtuel pendant votre trajet, afin de pimenter votre conduite.

Vous l’avez compris, cette Afeela devrait donc être à la pointe de l’infodivertissement en permettant de jouer à Fortnite ou de regarder le dernier film tendance depuis n’importe quelle place. Enfin, si le projet dépasse le stade de prototype, car la route est encore longue avant un modèle de production abouti.

Des aides à la conduite et de l’IA qui ne révolutionnent rien pour le moment

Sony avait déjà lourdement insisté les années précédentes sur les aides à la conduite. C’est une nouvelle fois un des sujets largement mis en valeur lors de la présentation. Pour autant, ne croyez pas que Sony et Honda développent une voiture autonome à la façon du FSD de Tesla. Malgré les apparences, tout ceci ne reste que de la conduite autonome de niveau 3, rien de bien révolutionnaire sur le papier. Les constructeurs chinois ont déjà mis sur le marché des véhicules aux performances équivalentes, alors que l’Afeela n’est toujours pas prévue avant 2026.

Afeela et aides à la conduite évoluées // Source : Nicolas Lellouche
Afeela et aides à la conduite évoluées // Source : Nicolas Lellouche

Comme l’intelligence artificielle est le mot clé pour briller en société cette année, c’est aussi prévu pour l’Afeela. Pour accompagner Sony et Honda sur l’intégration de l’IA générative dans leur voiture, la coentreprise vient de s’associer à Microsoft sur cette partie. Le géant américain se veut rassurant en précisant que tout ceci est développé en mettant l’accent sur la sécurité et la confidentialité des données. C’est une étrange précision.

Afeela  // Source : Nicolas Lellouche
Afeela et ses différents capteurs // Source : Nicolas Lellouche

Pas de nouvelles spécifications techniques ou de prix

Il faut toujours se contenter des informations techniques diffusées en 2023 au CES, c’est-à-dire pas grand-chose de concret pour les amateurs de voitures électriques. Sony n’a rien apporté de plus sur les spécifications du véhicule. Taille de la batterie, tout comme autonomie, semblent secondaires sur ce projet. Même si la berline de 4,89 m est belle, on se demande quand même si cette alliance entre Sony et Honda ne prend pas la création de sa voiture à l’envers.

Le logiciel est certes le point clé des voitures électriques de demain, mais avant de pouvoir jouer à Fortnite à bord, il faut être en mesure de rouler jusqu’à une destination définie par le conducteur. C’est même la base pour un véhicule premium.

@numerama

Sony a présenté les dernières avancées de l’Afeela, son projet de voiture électrique initié avec Honda, au CES 2024 #ces #ces2024 #sony #honda #tech #numerama #unrealengine #gaming #voiture #voitureélectrique #afeela

♬ son original – Numerama – Numerama

Abonnez-vous gratuitement à Artificielles, notre newsletter sur l’IA, conçue par des IA, vérifiée par Numerama !