Numerama a reçu en avant-première le nouveau MacBook Air de 15 pouces avec une puce M3, dans son coloris « Minuit ». Les performances sont-elles meilleures ? L’aluminium est-il enfin moins salissant ?

Deux ans après le MacBook Air M2 (et neuf mois après sa déclinaison 15 pouces), voici le MacBook Air M3.

Annoncé par communiqué de presse le 4 mars, le nouvel ordinateur portable d’Apple n’évolue que partiellement. Il passe de la puce M2 gravée en 5 nanomètres à la puce M3 gravée en 3 nanomètres (la même que dans l’iMac), introduit le Wi-Fi 6E pour la première fois dans la gamme, supporte deux écrans externes lorsqu’il est fermé et, comme le MacBook Pro noir sidéral, utilise un « procédé chimique révolutionnaire » contre les traces de doigts.

Que vaut ce nouveau MacBook Air, dont le destin est de devenir l’ordinateur portable le plus vendu au monde (les modèles 13 et 15 pouces de la génération M2 dominent actuellement le marché) ? Numerama a testé le nouveau MacBook Air 15 pouces.

Le MacBook Air domine toujours le marché des ordinateurs portables

Habituellement, les tests de Numerama s’étendent sur plusieurs jours, voire plusieurs semaines (c’était récemment le cas avec l’Apple Vision Pro).

Dans le cas du nouveau MacBook Air, en tant qu’utilisateur du modèle M2 depuis sa sortie, il est assez facile d’arriver à une conclusion. Le MacBook Air est toujours ce qui se fait de mieux sur le marché de l’ordinateur portable, au niveau des performances, de l’autonomie et de la longévité. Tout semble sourire à cette machine, qui offre un super équilibre aux personnes en quête d’un ordinateur capable de tout faire, qu’elles soient amatrices de petits écrans (13,6 pouces) ou de grands (15,3 pouces). Apple recycle une formule gagnante.

MacBook Air M3 2
Le MacBook Air M3 dans sa version 15 pouces n’est pas loin d’être l’ordinateur portable idéal. // Source : Numerama

Avec l’arrivée d’un MacBook Pro M3 d’entrée de gamme cet automne, la seule question qui se pose est celle de la cohabitation entre ces deux modèles :

  • À 1 299 euros hors promotion (ou 1 199 euros si on opte pour la version M2), le MacBook Air offre un écran LCD, un taux de rafraîchissement de 60 Hz, une luminosité de 500 nits et une autonomie annoncée de 18 heures.
  • À 1 999 euros, le MacBook Pro fait mieux avec du mini-LED, du 120 Hz, une luminosité de 600 nits (avec des pics de 1 600 nits en HDR), une autonomie de 22 heures et dispose d’un port HDMI et d’un Micro SD.

Le grand public est-il prêt à dépenser autant d’argent pour ces extras ? La question se pose un peu plus avec le MacBook Air de 15 pouces à 1 599 euros, même si la plupart des utilisateurs retiendront sans doute qu’il coûte moins cher et dispose d’un écran plus grand (14 pouces sur le Pro). Le MacBook Air semble indétrônable dans le catalogue Apple, d’autant plus que son principal défaut, à savoir ses 8 Go de RAM dans la configuration de base, est partagé par le MacBook Pro.

@numerama

MacBook Air M3 : le meilleur ordinateur portable s’adapte aux traces de doigts #numerama #apple #macbook #macbookair #macbookairM3 #macbookair2024

♬ son original – Numerama – Numerama

Le coloris « Minuit » marque des points

Oubliez la puce M3, la plus grande nouveauté de cette nouvelle génération s’appelle l’anodisation (un mot pas facile à dire plusieurs fois d’affilée). Il s’agit d’un procédé utilisé par Apple avec ses MacBook Pro noir sidéral, que la marque emploie désormais pour le bleu Minuit de ses MacBook Air, alias la couleur la plus salissante de l’histoire de la marque.

L'ancien coloris Minuit après un an, sur le nouveau coloris Minuit après quelques heures. // Source : Nino Barbey / Numerama
L’ancien coloris Minuit après un an, sur le nouveau coloris Minuit après quelques heures. // Source : Nino Barbey / Numerama

Selon Apple, le « Midnight » 2024 n’a pas le problème des traces de doigts du Minuit 2022. Après 48 heures avec l’ordinateur, il semble que cette affirmation soit un peu exagérée. Il y a du progrès, mais le minuit reste salissant.

En seulement quelques heures, il est facile de recouvrir le nouveau MacBook Air de traces de doigts visibles, notamment sur son capot (puisqu’on le touche quand on le déplace). Elles se nettoient beaucoup plus facilement et sont moins perturbantes sous la lumière, mais elles sont tout de même bien visibles.

Quand il est propre, le nouveau MacBook Air Minuit semble un peu plus brillant, comme si une couche spéciale de paillettes protégeait l’ordinateur. L’anodisation permet à l’aluminium de l’ordinateur de ne plus être une ardoise qui devient grasse au moindre toucher, mais n’efface pas magiquement la susceptibilité de sa couleur à revêtir des traces de doigts.

On voit déjà des traces de doigts sur le MacBook Air M3, même si son revêtement est mieux pensé que celui du modèle M2.
On voit déjà des traces de doigts sur le MacBook Air M3, même si son revêtement est mieux pensé que celui du modèle M2. // Source : Numerama

Le MacBook Air Minuit est toujours un ordinateur plus salissant que les modèles Argent ou Or, mais il devient enfin une option potable pour les amateurs de propreté. C’est déjà une avancée, puisque cette couleur sombre lui va à ravir.

La puce M3 fait mieux que la puce M2 : qui l’eût cru ?

Et puis, évidemment, qui dit nouvelle génération de Mac, dit nouvelle génération de processeur. Rien de bien nouveau cela dit, puisque la puce M3 du MacBook Air 2024 est la même que dans l’iMac ou dans le MacBook Pro. Ses caractéristiques étaient déjà connues et sont, sans surprise, dans la lignée de ce qu’Apple proposait avec ses puces M1 et M2 (avec une gravure plus fine, en 3 nm, qui permet à Apple de multiplier les transistors dans une puce de même taille, sans impact sur l’autonomie). Le MacBook Air reste un ordinateur à refroidissement passif, sans ventilateurs.

Dans la très grande majorité des cas, la puce M3 est surpuissante. Ses performances sont si grandes qu’elle peut même servir à un usage pro, comme du montage vidéo en 4K ou l’utilisation de modèles de langage en local (c’est la première fois qu’Apple met en avant l’usage de l’IA générative, en attendant l’introduction de son propre modèle en juin 2024, d’après les rumeurs).

Évidemment, les vrais professionnels préfèreront un MacBook Pro avec une puce M3 Pro ou M3 Max, pour leur plus grande polyvalence notamment. Au passage, les personnes qui espèrent utiliser un MacBook Air au travail seraient bien avisées d’opter pour un modèle avec 16 Go de RAM, puisque les 8 Go de RAM des configurations standard sont difficiles à justifier en 2024.

Geekbench 5 – CPU SingleGeekbench 5 – CPU MultiGeekbench 5 – GPU
MacBook Air M11 7497 71921 691
MacBook Air M21 8878 83630 385
MacBook Air M32 1719 99034 111
Capture d’écran 2024-03-06 à 12.11.59

Les benchmarks sont unanimes : la puce M3 fait mieux que la puce M2, qui faisait elle-même mieux que la puce M1. Plus intéressant : les performances de la puce M3 sur un MacBook Air, un ordinateur sans ventilateurs, sont pratiquement équivalentes à celles d’une puce M1 Pro de 2021. Apple fait des progrès incroyables d’une année sur l’autre, même s’ils ne justifient pas le passage d’un modèle M1/M2 à un modèle M3. En revanche, les propriétaires d’un Mac avec une puce Intel ont tout à gagner avec ces nouveaux MacBook Air, qu’ils choisissent un modèle M2 ou un modèle M3.

Quid du reste des caractéristiques ? Le Wi-Fi 6E délivre ses promesses et offre les mêmes débits qu’un iPhone, à savoir un plus de 2 Gb/s en speed-test avec une Freebox Ultra. L’autonomie reste excellente, puisque l’on finit généralement sa journée au-dessus des 40 %, y compris avec un usage intensif. Aucun PC ne fait aussi bien.

Le verdict

Sans nouveautés majeures, le MacBook Air 2024 atteint l’excellence. Il renouvelle avec brio la formule inaugurée par ses deux prédécesseurs, toujours avec des écrans de 13,6 et 15,3 pouces. Le MacBook Air est toujours le meilleur ordinateur de la planète pour la plupart des gens, au vu de sa polyvalence, de son design, de son autonomie dantesque et de ses super performances, qui sont bonnes à tout faire (sauf pour jouer, puisque macOS est encore en retard à ce niveau, malgré la puissance de l’ordinateur). Le seul reproche qu’on peut lui faire est l’absence de 16 Go de RAM en standard, même si le grand public ne s’en rendra probablement pas compte.

Sans surprise, la puce Apple M3 fait mieux que la puce M2, même si les processeurs Apple Silicon sont si bons que la différence est invisible au quotidien. Le MacBook Air M3 pique la couronne au MacBook Air M2, sans trop d’efforts, et devient l’ordinateur portable de référence pour Numerama.


Abonnez-vous gratuitement à Artificielles, notre newsletter sur l’IA, conçue par des IA, vérifiée par Numerama !