Annoncé en 2019, Diablo IV est le futur grand jeu de Blizzard. Nous sommes encore loin de pouvoir y jouer (rendez-vous en 2023), alors faisons le point sur tout ce que l’on sait à son sujet grâce aux détails régulièrement partagés par le studio.

Blizzard Entertainment n’a rien lancé de foncièrement inédit depuis 2016, année où Overwatch a vu le jour. Depuis, la multinationale a multiplié les remakes et les extensions de World of Warcraft (dont l’avenir semble s’assombrir), et a lancé Diablo Immortal — une adaptation mobile. Les fans de l’entreprise doivent attendre Diablo IV, qui a été officialisé à la fin de l’année 2019 avec une sublime cinématique.

La suite de Diablo III, toujours très populaire, ne sera pas disponible en 2022, alors que le troisième opus fête ses dix ans, mais en 2023. On rappelle que 12 ans ont séparé les lancements de Diablo II et Diablo III.

Blizzard Entertainment communique régulièrement sur Diablo IV et devrait continuer de le faire d’ici la sortie prévue sur PC et consoles. On fait donc le point sur ce que l’on sait sur l’un des jeux les plus attendus du moment.

Lilith en méchante de Diablo IV

« Une version sombre, gothique et médiévale de l’enfer », promet Blizzard Entertainment en ce qui concerne Diablo IV. Les premières images appuient cette vision qui correspond à un retour aux sources. On sent que les développeurs veulent plonger les joueuses et les joueurs dans une atmosphère lugubre, là où les décors étaient un peu plus colorés dans Diablo III. Il s’agit d’une bonne nouvelle pour les fans de la première heure, avec une patte artistique finalement plus en phase avec l’univers de la saga culte.

Le design de certains monstres donne en tout cas le ton : plusieurs d’entre eux risquent de faire naître quelques cauchemars, à l’image de cette immense araignée en train de manger un hôte pour en prendre le contrôle et le faire exploser.

Diablo 4
Un monstre NSFW // Source : Blizzard Entertainment

Le principal antagoniste de Diablo IV se nomme Lilith, fille de Méphisto (l’un des trois démons primordiaux, et frère de Diablo) et reine des Succubes. On la combat pour la première fois dans Diablo II, puis elle est simplement mentionnée dans Diablo III et son extension Reaper of Souls.

Le résumé du scénario de Diablo IV explique : « Un rituel démoniaque a invoqué Lilith en Sanctuaire après des éons d’exil. Son retour marque le début d’une ère de ténèbres et de malheur. » 

Diablo 4
Coucou, c’est Lilith // Source : Blizzard Entertainment

Les 5 classes confirmées pour Diablo IV

Les classes tiennent une place importante dans les jeux Diablo. Pour le quatrième opus, les cinq ont déjà été confirmées. Il y a d’abord le Barbare, spécialiste du corps-à-corps et des grosses attaques qui font de lourds dégâts. Il y a ensuite la Sorcière, qui préfère combattre à distance avec des sorts puissants. Le Druide, de son côté, peut se transformer en animal.

Durant la dernière BlizzCon, Blizzard a officialisé le retour du Voleur. « Le voleur est un combattant agile et polyvalent qui peut se spécialiser aussi bien dans les attaques à distance qu’en combat rapproché », indique Blizzard à son sujet. Il s’agit, là encore, d’un premier amour retrouvé : le Voleur était dans le Diablo original. Pour son grand retour, cette classe devrait être un mix entre l’Assassin de Diablo II et le Chasseur de démons de Diablo III.

Pour la cinquième classe, Blizzard Entertainment a choisi le Nécromancien, dévoilé pendant la conférence Xbox diffusée le 12 juin 2022. Capable d’invoquer des créatures, il pourra s’en remettre à son Livre des morts pour personnaliser son armée composée de squelettes et de golems.

Diablo IV
Les cinq classes de Diablo IV // Source : Blizzard Entertainment

Côté casting, la plus grande nouveauté sera du côté de la personnalisation de l’héroïne ou du héros. Pour la première fois dans la histoire de la saga, Blizzard va intégrer de vrais outils pour créer un personnage avec l’apparence qu’on souhaite. Les modifications poussées toucheront aussi bien le visage (cheveux, piercing, tatouages, maquillage…) que la tenue. Cette liberté, en matière de personnalisation, existe dans d’autres RPG depuis déjà plusieurs années. Et il était temps que Diablo s’y mette, même si cela ouvre la voie à des éléments cosmétiques payants.

Diablo 4
Une personnalisation (enfin) poussée dans Diablo // Source : Blizzard Entertainment

Un Diablo IV en monde ouvert

« Cinq régions distinctes et des centaines de donjons », promet Blizzard dans un communiqué publié le 29 mars 2022. Où l’entreprise rappelle que Diablo IV sera un vrai monde ouvert — une première dans l’histoire de la saga. Cela veut dire qu’on pourra se balader librement dans les différents décors offerts par le jeu, qui se base bien évidemment sur des biomes opposés pour varier les ambiances.

Voici les environnements confirmés dans Diablo IV :

  • Côte de Scosglen : un biome côtier, composé de plages, de falaises et de villages ;
  • Monastère d’Orbei : un lieu de culte isolé et secret dans les steppes Arides, réunissant des déserts de sel ;
  • Kyovashad : un village médiéval oppressant, glacial, rude et divisé en plusieurs districts.

Il y aura aussi plus de 150 donjons dans Diablo IV, générés de manière procédurale à partir d’ensembles d’environnements. Enfin, on pourra se rendre dans des lieux oubliés, des cavernes des misérables ou encore des profondeurs inondées. « Imaginez-vous en train de parcourir une crypte, quand vous tombez sur un trou dans le mur qui débouche naturellement dans un vaste réseau de cavernes », explique Blizzard Entertainment quant à la transition fluide d’un environnement à l’autre. En somme, le contenu s’annonce plus qu’à la hauteur.

Toutes les vidéos de Diablo IV

Trailer d’annonce

Première bande-annonce de gameplay

Bande-annonce Voleur

Bande-annonce Nécromancien

Deuxième bande-annonce de gameplay

Y aura-t-il du contenu payant dans Diablo IV ?

Contrairement à Diablo Immortal, Diablo IV ne sera pas un jeu gratuit. Néanmoins, Blizzard Entertainment a déjà prévu le coup pour après le lancement. Comme l’indique Rod Fergusson, en charge de la marque chez Blizzard, dans un tweet publié le 12 juin 2022, il y aura des mises à jour régulières pour occuper les joueuses et les joueurs pendant très longtemps. Il évoque aussi des extensions payantes (comme c’est le cas pour les précédents jeux Diablo) et des microtransactions. Ces dernières porteront sur des éléments uniquement cosmétiques, ce qui permettra de rendre son héros plus beau.

Comme Diablo III et Diablo II: Resurrected, Diablo IV évoluera grâce à des saisons, au rythme de quatre par an, peut-on découvrir dans un rapport trimestriel publié le 19 août. Où Blizzard Entertainment tient à rassurer sur la monétisation — qui pose tant de problèmes sur Diablo Immortal.

Dans Diablo IV, on pourra acheter des objets ornementaux et des Season Pass, soit deux leviers qui ne permettront pas de gagner en puissance simplement en payant. Dans son communiqué, Blizzard Entertainment insiste : dans Diablo IV, les éléments payants ne serviront qu’à améliorer l’esthétique de ses personnages. Dans la boutique, les joueuses et les joueurs verront ce pourquoi ils paient dans le but d’éviter « les mauvaises surprises ». « Nos objets ornementaux sont des fantaisies holistiques, dont les composants individuels peuvent être mélangés et assortis aux transmogrifications des armures acquises, afin de créer des options de personnalisation infinies », précise l’entreprise. 

La boutique de Diablo IV
La boutique de Diablo IV // Source : Blizzard Entertainment

À noter que Blizzard Entertainment a confié le développement des différents contenus liés aux saisons à une seule équipe. Elle sera chargée de donner envie aux gens de continuer à jouer à Diablo IV avec des améliorations de gameplay, des scénarios inédits, des événements ponctuels et de multiples récompenses à débloquer (sans besoin de payer).

Diablo IV signe le retour du PvP

Le gameplay de Diablo IV devrait reprendre les solides bases posées par ses prédécesseurs, avec toujours cette vue du dessus qui donne une visibilité idéale sur des environnements toujours plus ouverts. On rappelle que les Diablo s’inscrivent dans le genre du hack’n’slash, à savoir des jeux très orientés action. Concrètement, on avance jusqu’à notre objectif en massacrant un maximum de monstres, tout en ramassant quelques nouvelles pièces d’équipement au passage. On peut vivre cette aventure à plusieurs, en coopération (y compris en local).

Pour les développeurs, le principal enjeu de Diablo IV se trouve du côté des versions console, qui doivent bénéficier d’une ergonomie idéale à la manette (c’est le cas avec Diablo III). Il s’agit d’une contrainte consistant à mettre au point un gameplay tout à la fois adapté au monde du PC (interface, clavier/souris) qu’à celui de la console (téléviseur, manette, jeu coopératif sur un même écran…). Pour Blizzard Entertainment, il est important que les deux types d’expérience puissent s’apprécier avec le même degré d’exigence. L’idée n’est pas d’en privilégier une plutôt qu’une autre et, à l’arrivée, on pourrait presque affirmer que Diablo IV implique de développer deux jeux différents.

À noter que Diablo IV empruntera quelques éléments du genre MMO, notamment la nécessité d’être constamment connecté à internet pour pouvoir jouer. Cet aspect du jeu est encore flou, mais tout porte à croire qu’il y aura des événements massifs à partager à plusieurs. Bien évidemment, on pourra vivre l’intégralité de l’histoire de manière privée, sans être embêté par qui que ce soit. 

Diablo IV va intégrer un mode compétitif, lequel sera 100 % optionnel. Ainsi, les plus téméraires pourront se rendre dans des zones dédiées, où tous les coups seront permis. En contrepartie, les récompenses seront très, très élevées.

Le Voleur dans Diablo 4
Le Voleur dans Diablo 4 // Source : Capture YouTube

Quand sort Diablo IV sur PC et console ?

Diablo IV est prévu sur PC, PS4, PS5, Xbox One, Xbox Series S et Xbox Series X pour 2023. Normalement, il devrait être disponible pendant le premier semestre.