Nintendo ne préfère pas se confondre en promesses qu'il ne pourra peut-être pas tenir. À Noël, la Switch sera sans doute en rupture de stock.

Nintendo a pour ambition de vendre dix millions de Switch durant l’année fiscale en cours, qui se terminera le 31 mars 2018. L’enjeu n’est pas de savoir si la firme nippone pourra le faire du côté de la demande mais plutôt de l’offre. Depuis le lancement de la console hybride en mars dernier, la production a du mal à suivre l’engouement et des ruptures de stock ont été constatées un peu partout dans le monde. S’il est désormais possible d’en récupérer une sans délai sur un site comme Amazon, il n’est pas dit que ce soit encore le cas à mesure que les jours nous rapprocheront de Noël.

Il vaudrait mieux anticiper

D’ailleurs, Nintendo ne préfère pas s’avancer et ne promet pas qu’il y aura une Switch pour tout le monde sous le sapin. Le constructeur va bien évidemment tout faire pour éviter les frustrations et les pleurs d’enfants qui seraient alors privés de leur cadeau demandé à papa Noël.

On a pourtant déjà évoqué une cadence de production augmentée mais, visiblement, elle n’assure pas à Nintendo une marge de manœuvre lui autorisant d’être plus confiant face aux problèmes de disette.  «  Est-ce que nous allons réussir à en avoir assez [de Switch] pour la période des fêtes ? C’est ce sur quoi nous concentrons nos efforts  » a indiqué Reggie Fils-Aimé, président de la branche américaine se gardant bien d’être affirmatif durant le Variety’s Entertainment and Technology Summit.

On peut donc s’attendre à voir les prix s’envoler sur le marché gris dans les semaines qui vont précéder Noël et le Nouvel An. Et on ne pourra que conseiller un achat anticipé à celles et ceux qui veulent acquérir une Switch s’ils veulent s’éviter une mauvaise surprise au moment des emplettes. Au risque de devoir payer deux fois plus cher pour la même chose sur eBay.

Partager sur les réseaux sociaux