Afin d'éviter les ruptures de stock, Nintendo pourrait produire 18 millions de Switch d'ici au 31 mars 2018. Toutefois, l'objectif reste d'en vendre 10 millions.

Vous n’êtes pas sans savoir que la Switch est en train de réaliser un petit carton, si bien qu’il est actuellement toujours difficile d’en trouver une dans les magasins (par exemple, la Fnac ne l’expédie pas avant le 8 juin prochain). Un succès commercial qui pénalise la demande, plus forte que jamais, mais qui rassure le constructeur. Bien avant qu’il n’officialise les premiers chiffres de ventes (2,74 millions), le Wall Street Journal indiquait que la production allait être doublée pour l’année fiscale en cours.

À l’époque, nos confrères parlaient de 16 millions de consoles fabriquées. Selon le Financial Times, Nintendo compterait maintenant sortir 18 millions de Switch des usines. Pour s’éviter au maximum le risque de pénurie durant la fin d’année, période la plus vendeuse.

Nintendo reste prudent sur les objectifs

Selon le Financial Times, Nintendo ne veut décevoir personne avant Noël, d’autant qu’il nourrit de gros espoirs avec le lancement de Super Mario Odyssey, bien parti pour être l’une des stars du prochain E3 — et sous les sapins. Ceci étant, la firme nippone pense toujours n’écouler que 10 millions de consoles durant l’année fiscale en cours (se terminant le 31 mars 2018), un objectif relativement bas par rapport à la production mais qui indique une certaine prudence en cas d’éventuels soucis dans la chaîne qui amène les consoles du schéma technique aux rayons.

Vu l’engouement autour de la machine hybride, on peut penser que le parc installé sera bien plus important que ce à quoi s’attend Nintendo, c’est-à-dire 13 millions de machines. Quoi qu’il en soit, tous les voyants sont au vert concernant la Switch. Et si Nintendo envisage effectivement d’augmenter sa cadence, alors on devrait tous pouvoir acheter la console sans trop de problème dans les mois à venir.

Partager sur les réseaux sociaux