L’action Tesla, qui s’échangeait au tarif de 399,93 dollars le 3 janvier 2022, ne vaut plus que 125,35 dollars le 22 décembre, soit une baisse de 68,66 %. Le fabricant a subi les effets de la crise d’approvisionnement en matières premières, mais a aussi été victime collatérale du rachat de Twitter et des dérapages politiques d’Elon Musk. Tesla a-t-il perdu son prestige d’antan ?

Qu’arrive-t-il à Tesla ? Valorisé à plus de 1 200 milliards de dollars en janvier 2022, le numéro 1 des voitures électriques avait tout pour continuer à prendre de la valeur. Encore mieux, ses derniers résultats sont excellents. Tesla vend de plus en plus de voitures, gagne de plus en plus d’argent et n’en finit plus de gagner en parts de marché. Même si l’inflation et la perspective d’une nouvelle crise économique inquiètent, Tesla avait, sur le papier, tout pour réussir son année 2022.

Pourtant, à une semaine du bouclage des comptes, l’action Tesla ne va pas bien. Le 23 décembre, elle s’échangeait au tarif de 125,35 dollars, alors qu’elle valait 399,93 dollars le 3 janvier (-68,66 %) et 355,67 dollars il y a tout pile un an (-64,76 %). Comment expliquer une baisse aussi critique ? Elon Musk accuse régulièrement la crise économique et les autorités financières américaines, mais la réalité est probablement différente.

L'action Tesla a chuté tout au long de l'année 2022, avec de grosses chutes à chaque fois qu'Elon Musk s'est rapproché de Twitter. // Source : Google Stocks
L’action Tesla a chuté tout au long de l’année 2022, avec de grosses chutes à chaque fois qu’Elon Musk s’est rapproché de Twitter. // Source : Google Stocks

Le comportement d’Elon Musk inquiète

S’il serait mensonger de résumer la chute de l’action Tesla au comportement d’Elon Musk (au milieu d’une guerre aux portes de l’Europe et d’une crise sans précédent d’approvisionnement en matières premières), il est impossible de nier l’impact des tweets du milliardaire sur son entreprise.

Le 22 décembre, Elon Musk participait justement à un Twitter Space avec les investisseurs de Tesla, dans lequel il reconnaissait avoir eu un impact sur le cours de l’action, tout en leur promettant qu’il s’occuperait de Tesla après avoir réparé Twitter, une tâche qu’il considère « facile ». Elon Musk n’a cependant pas accepté de rétropédaler sur certaines de ses positions, notamment vis-à-vis de la communauté LGBT, dont il s’est souvent moqué. Cet échange a créé une nouvelle polémique, ce qui pourrait avoir un impact sur l’action Tesla dans les prochaines heures.

Que reproche-t-on exactement à Elon Musk ? En premier lieu, son désengagement évident de Tesla.

Depuis le mois d’avril, quand il a pris des parts dans Twitter avant de se lancer dans une procédure de rachat du réseau social, l’homme d’affaires semble moins s’intéresser à Tesla. Pour parvenir à ce rachat, il a vendu plusieurs millions d’actions du constructeur automobile… alors qu’il avait promis qu’il ne le ferait pas. S’ajoutent à ça son procès contre Twitter, ses déclarations de la guerre à la presse, ses déclarations politiques ambiguës, ses liens avec des personnalités controversées, ses réactions extrêmes (comme lorsqu’il censure des journalistes)… Elon Musk est en train de détruire son image publique, en divisant les gens en deux camps : ceux qui l’adorent et ceux qui le détestent.

Pendant qu'Elon Musk s'occupe de Twitter, personne ne s'occupe de Tesla. // Source : Montage Numerama
Pendant qu’Elon Musk s’occupe de Twitter, personne ne s’occupe de Tesla. // Source : Montage Numerama

Chaque baisse massive de l’action Tesla est liée à une actualité Twitter. On aurait pu penser qu’Elon Musk rebondirait vite pour sauver son entreprise chérie, il a finalement toujours ignoré le problème. Aujourd’hui encore, il ne semble pas sur le point de revenir en arrière en lâchant Twitter pour s’occuper de Tesla et SpaceX. Il reste convaincu qu’il peut tout faire, même s’il a promis l’arrivée d’un nouveau PDG pour Twitter (mais il compte conserver des fonctions capitales).

En plus de l’actualité de Twitter, d’autres choses alertent chez Tesla. La conduite 100 % autonome ne cesse d’être décalée, les caractéristiques du camion Cybertruck sont toujours inconnues, les prix évoluent constamment, Tesla n’a toujours pas de division communication… Le journaliste Fred Lambert, qui couvre Tesla depuis plusieurs années pour le site Electrek, est le premier à s’inquiéter de cette situation. Les fans d’Elon Musk le pensent tellement infaillible qu’ils l’encouragent à ne jamais se remettre en question : « On peut aimer Tesla et Elon et aimer leur impact sur le monde sans être dans une secte. »

La chute de Tesla plus grosse que celle du Bitcoin

Comme l’a fait remarquer Princertitude sur Twitter, les 68,66 % de baisse de l’action Tesla au 23 décembre 2022 en font une plus grosse catastrophe économique que le bitcoin, pourtant pointé du doigt par beaucoup comme le plus raté de l’année.

La cryptomonnaie, qui était valorisée à hauteur de 41 976,51 dollars le 1er janvier, vaut désormais 15 876 dollars. Cette chute de 62,16 % est immense, mais inférieure à celle de l’action Tesla.

Tesla peut-il se ressaisir ? Évidemment. Mais pour y parvenir, Elon Musk et sa direction doivent être prêts à changer beaucoup de choses. Faudrait-il notamment un nouveau PDG pour Tesla ? 2022 a prouvé au constructeur automobile que vendre des voitures n’était pas suffisant : il faut aussi savoir soigner son image.


Aidez-nous à construire l’avenir de Numerama en répondant à cette enquête !