Esthétiques et fonctionnelles, les montres connectées rencontrent un franc succès. Si l’Apple Watch reste la plus vendue, d’autres marques se défendent avec des capteurs de plus en plus précis et une navigation améliorée. Découvrez quelles sont les meilleures montres connectées de 2023, que vous soyez sur iOS ou Android.

La montre connectée ou smartwatch est un produit assez complexe à juger. Chacun l’utilise à sa façon et dispose de ses propres critères d’utilisation. Plus qu’un simple gadget de mode, la montre connectée à su faire ses preuves et séduit de plus en plus. Elle ne se limite pas à un écran tactile qui fait de la lumière, mais propose un véritable suivi de votre santé et de votre activité physique. Bien que l’Apple Watch soit toujours le numéro 1 des montres depuis 2019, d’autres fabricants comme Samsung et Google parviennent à peaufiner leur produit et améliorent grandement leur usage au quotidien.

Alors quelles sont les montres connectées à choisir en 2023 ? Voici notre sélection, basée sur nos tests.

La récap des meilleures montres connectées 2022

L’Apple Watch Series 9 : la meilleure montre connectée

Toujours aussi performante, la nouvelle Apple Watch Series 9 s’inscrit dans la continuité de sa grande sœur, l’Apple Watch Series 8. Hormis la nouvelle puce S9 et une luminosité atteignant les 2 000 nits, soit le double de ce que proposait le modèle précédent, rien de révolutionnaire. La montre s’équipe toujours des capteurs classiques comme un cardiofréquencemètre, un capteur SpO2, un accéléromètre ou encore une boussole électronique. Les suivis santé et sport sont parmi les plus précis du marché.

En revanche, c’est dans l’expérience qu’Apple fait un bond en avant, avec son nouveau système d’exploitation WatchOS10. Avec une interface plus chatoyante et une nouvelle disposition des widgets, l’utilisation de la montre a complètement été repensée pour un emploi au quotidien encore plus fluide avec l’iPhone. Vous pouvez aisément laisser votre téléphone dans la poche et ne vous servir que de votre montre pour les applications les plus courantes. Le système de tapotement permet même d’accéder à certaines fonctionnalités et informations sans avoir à toucher l’écran.

Si les révolutions tiennent davantage dans l’OS que dans la montre elle-même, elle n’en reste pas moins un upgrade intéressant si vous aviez un modèle bien antérieur à celui-là, ou d’une autre marque. Une amélioration concernant la batterie aurait été néanmoins appréciable. Avec ses 18 heures d’autonomie, l’Apple Watch devra être rechargé quotidiennement pour éviter une rupture dans le suivi de votre sommeil ou de votre santé.

Retrouvez notre test complet de l’Apple Watch 9 et l’Apple Watch Ultra 2

Dès lors que l’on accepte les limites d’une smartwatch, on se dit que l’Apple Watch Series 9 est l’une des seules du marché à être véritablement plaisante au poignet, et à répondre, au doigt et à l’œil, à toutes nos commandes. Que ce soit pour du sport, de la santé, gérer de la domotique ou des notifications, l’Apple Watch Series 9 n’a vraiment aucun angle mort.

Apple Watch Ultra 2 : toujours aussi sportive et endurante

Après le succès de sa montre connectée très haut de gamme sorti l’année dernière, Apple renouvelle l’expérience avec une nouvelle itération de l’Apple Watch Ultra. Comme pour la montre plus classique, très peu de changement sont à noter si ce n’est un léger gain d’autonomie, permettant à la Watch Ultra 2 de tenir jusqu’à trois jours, une meilleure luminosité et une nouvelle puce S9. Cette dernière, gravée en 4 nm au lieu de 5, est puissante, mais elle peine à exploiter son plein potentiel dans l’utilisation qu’on en a aujourd’hui. Dans quelques années, lorsqu’on lancera une partie de Fortnite sur nos montres connectées, la puce S9 révèlera toute sa quintessence. En attendant, elle a le mérite d’être là et d’optimiser les capacités actuelles de la montre.

Apple conserve les matériaux nobles déjà employés dans le modèle précédent. Le titane, le saphir et la céramique que l’on retrouve respectivement au niveau du boîtier, de l’écran et du dos lui confère une allure de montre horlogère luxueuse. Toujours aussi volumineuse, les poignets les plus fins devront s’adapter au cadran de 49 mm. Dommage qu’Apple n’ait pas varié le choix des coloris.

L'Apple Watch Ultra 2 est toujours une vraie merveille de design. Tout est millimétré. // Source : Thomas Ancelle pour Numerama
L’Apple Watch Ultra 2 est toujours une vraie merveille de design. Tout est millimétré. // Source : Thomas Ancelle pour Numerama

Si certaines personnes arborent fièrement le bijou technologique d’Apple pour des raisons de goût et de mode, d’autres se tourneront vers l’Apple Watch Ultra 2 pour ses fonctionnalités rivalisant de près avec les montres sportives de chez Garmin. Son endurance et sa robustesse sont conçues pour vous suivre dans des conditions extrêmes. La luminosité renforcée de l’écran à 3 000 nits permet de correctement voir l’affichage du cadran même en plein soleil et la montre vous suit même dans vos activités de plongée. Toujours aussi pratique, le bouton action est bien évidemment présent et « double tap » est aussi de la partie, et c’est génial. En résumé, c’est une montre connectée polyvalente qui s’inscrit parfaitement dans le prolongement de votre iPhone.

Google Pixel Watch 2 : la vraie montre connectée qu’on attendait

Cette année, Google améliore sa montre connectée qui n’avait pas su nous convaincre l’année passée. Hormis un design réussi que Google conserve pour sa nouvelle montre connectée, tout était à revoir sur la première Google Pixel Watch. Même s’il était difficile de faire pire, Google a su gommer les principaux défauts et faire de la Pixel Watch 2 l’une des meilleures montres connectées sous Android. Répondre à un message directement de sa Google Pixel Watch est aujourd’hui facile.

Google remplace sa puce Exynos 91-10 gravé en 10 nm pour une Snapdragon Wear 5100, gravée elle en 4 nm et rend sa montre connectée enfin exploitable. L’autonomie s’en retrouve grandement améliorée et la montre tient facilement une journée loin d’une prise. En plus d’être plus endurante, la montre gagne en fluidité et naviguer à travers les fonctionnalités est beaucoup plus aisé que sur l’ancien modèle. Esthétiquement, Google conserve ce joli design tout en finesse rappelant les montres horlogères classiques avec une seule et unique taille de cadran de 41 mm. Ce qui pourrait décevoir les personnes amoureuses de montres plus volumineuses. L’écran OLED offre une bonne luminosité. Sans atteindre les 3 000 nits des modèles les plus hauts de gamme, la luminosité reste suffisante dans la plupart des utilisations, même en extérieur.

Google Pixel Watch 2 // Source : Thomas Ancelle / Numerama
Google Pixel Watch 2 // Source : Thomas Ancelle / Numerama

Tout n’est pas parfait sur cette nouvelle montre signée Google et il reste encore une bonne marge de progression pour proposer un produit aussi polyvalent que l’Apple Watch. La séparation du suivi sportif et santé force à créer un compte Fitbit et nuit à la fluidité globale de l’expérience. Rien de rédhibitoire, mais il est toujours plus agréable de consulter toutes ses données et d’accéder à toutes les options sur une seule interface simple. Les capteurs de fréquence cardiaques, le podomètre et le gps pourraient gagner encore en précision. La Pixel Watch 2 s’en sort malgré tout très bien et propose un produit fonctionnel et esthétiquement réussi. Facile à porter et à utiliser au quotidien, la Pixel Watch 2 est capable de rivaliser avec les Galaxy Watch et constitue une alternative sérieuse aux Apple Watch pour les détenteurs de smartphones sous Android.

La Samsung Galaxy Watch 6 : la meilleure montre connectée sur Android

S’il y a peu de changement avec les nouvelles Apple Watch, ce n’est pas le cas chez Samsung. Le géant coréen revoit sa copie et apportent les améliorations que tout le monde attendait. Sans surpasser Apple, la Galaxy Watch 6 commence à se mettre au diapason et dispose de solides arguments pour les propriétaires de smartphones sous Android. Agréables au poignet et fonctionnelles, les Galaxy Watch 6 donnent enfin envie de les porter.

Samsung décline sa montre connectée en deux versions. Une version modeste, avec un boitier en aluminium, disponible en 40 et en 44 mm. Et un modèle plus premium, dit Classic, en acier inoxydable surmonté d’une couronne rotative et d’un design plus fin, lui aussi disponible en deux tailles : 44 et 47 mm. En dehors de leur design et de la lunette autour du cadran, les Galaxy Watch 6 se valent en termes de performances. Les finitions sont soignées avec notamment du cristal de Saphir pour protéger l’écran aux bordures beaucoup plus fines. Samsung double la luminosité de sa montre connectée qui peut se targuer de disposer d’un écran aussi lumineux que la première version de l’Apple Wath Ultra à 2 000 nits.

La Samsung Galaxy Watch 6. // Source : Numerama
La Samsung Galaxy Watch 6. // Source : Numerama

Les Galaxy Watch 6 gagnent aussi en autonomie et même avec la fonction alway-on activée, la montre tient sur une trentaine d’heures, la nouvelle puce Exynos y est probablement pour quelque chose.

Grâce à l’amincissement des bords et au design retravaillé, la montre connectée de Samsung entre enfin dans la cour des grands. Plaisante à porter, elle remplie son rôle de montre connectée et la navigation se veut plus fluide. Le suivi santé reste complet avec la présence d’un saturomètre, de l’analyse du sommeil et d’un capteur de fréquence cardiaque. Un petit bémol concernant l’ECG et la tension réservés uniquement aux possesseurs de smartphones Samsung. Les sportifs ne seront pas en reste, bien que Samsung dispose encore d’une belle marge de progression concernant son suivi d’entraînement qui mériterait d’être plus poussé.

Si vous possédez le dernier Samsung Galaxy S23 Ultra, ou un tout autre smartphone de la marque, alors la Galaxy Watch s’impose comme le choix de référence. Cependant, la nouvelle Pixel Watch 2 se révèle un concurrent sérieux dans le choix d’une montre connectée Android.

L’Apple Watch SE : la montre connectée la moins chère d’Apple

Apple a reproduit la stratégie « SE » qui fonctionne si bien sur iPhone dans sa gamme de montres connectées. L’Apple Watch SE est un hybride de plusieurs montres précédentes offrant un excellent rapport qualité-prix. 

À ce prix, l’Apple Watch SE s’est délestée de quelques fonctionnalités comme l’écran always-on, l’ECG, l’oxymétrie de pouls pour afficher la saturation en oxygène ou encore la bordure fine. Pas d’acier inoxydable ni de verre Saphir pour ce modèle, mais Apple n’a fait aucune concession sur le confort de la montre. Disponible en 2 tailles, 40 mm et 44 mm, la montre connectée entrée de gamme d’Apple reste une excellente smartwatch. On retrouve dans les applications toute la précision et la réactivité d’Apple. Le modèle disposant de la 4G coûte un peu plus cher et nécessite de passer par SFR ou Orange, seuls opérateurs proposant des e-sim pour montres connectées.

Si vous n’êtes pas un grand sportif, mais que vous souhaitez rester connecté en un tour de poignet, alors c’est l’Apple Watch SE qu’il vous faut.

La Huawei Watch GT4 : le meilleur rapport qualite/prix

La montre connectée Watch GT4 de Huawei est probablement la meilleure montre connectée à ce prix. Pour 250 €, vous accédez à un suivi santé honnête, certes pas aussi précis que celui proposé par des montres plus onéreuses. On regrette d’ailleurs l’absence de la fonction ECG et le manque de précision de la géolocalisation. La monter connectée chinoise s’équipe néanmoins des principaux capteurs permettant un suivi du sommeil, l’enregistrement de votre fréquence cardiaque ou encore de votre taux d’oxygène dans le sang. Niveau autonomie, la montre de la marque chinoise est imbattable. Son modèle de 46 mm affiche une autonomie d’une semaine et son plus petit modèle de 42 mm affiche, quant à lui, jusqu’à deux semaines.

huawei-watch-gt4-modeles

Malgré son prix très abordable, la marque chinoise n’a pas négligé pour autant les finitions puisque l’on retrouve un cadre en acier inoxydable et des finitions soignées. Désormais, la montre connectée de Huawei résiste à l’eau à de faibles profondeurs. Vous pouvez la porter dans une piscine par exemple. Son écran AMOLED possède des capteurs de luminosité capables d’ajuster l’éclairage de l’écran. Il est aussi possible de prendre des appels et de répondre de manière sommaire à des messages grâce à la technologie Bluetooth. En revanche, le modèle d’Huawei traîne un peu les pieds au niveau des applications. Peu sont encore disponibles, et toutes ne valent pas le coup.

La montre Huawei Watch GT4 peine à se faire une place tant la concurrence est rude. Elle est certes moins chère que les autres, mais pour une centaine d’euros supplémentaire, vous accédez à la Galaxy Watch 6. Si seuls le suivi santé et sportif vous intéresse, alors la Huawei Watch GT4 est un excellent produit au bon rapport qualité prix. Dès lors que vous attendez de votre montre connectée qu’elle soit le prolongement de votre smartphone, mieux vaut se tourner vers d’autres modèles plus réactifs et plus complets en termes d’applications.

La Withings Move ECG : la montre moins connectée

Ne cherchez pas un écran sur la Move ECG de Withings. Dans ce guide, elle constitue sans doute la montre la plus normale du lot. C’est déjà un argument pour celles et ceux qui cherchent un produit plus classique, sinon plus discret. Mais il ne faut pas se fier aux apparences, la Move ECG embarque des fonctionnalités essentielles pour qui veut surveiller sa santé. À commencer par un électrocardiogramme testé cliniquement. On retrouve aussi des dispositifs qui surveillent le sommeil et un suivi des activités. Tout passe par une application Health Mate bien pensée, disponible sur iOS et Android. Et comme c’est une montre normale, l’autonomie (garantie par une pile bouton) dépasse l’année d’utilisation.

À noter que Withings a aussi dans sa gamme de montres connectées la ScanWatch, plus onéreuse, mais beaucoup plus complète du côté du suivi de la santé.

Les critères à prendre en compte pour choisir sa montre connectée

Quelle est la différence entre une montre et un bracelet connecté ?

Le monde des gadgets à porter au poignet se divise en deux grandes catégories. D’un côté se trouvent les montres qui, en plus de relayer vos notifications, vous permettent de contrôler votre musique, répondre à des messages ou même prendre des appels. De l’autre se situent des bracelets connectés plus discrets et, en général, surtout dédiés au suivi sportif. Les bracelets connectés ont souvent un écran beaucoup plus petit et des fonctionnalités bien moins poussées.

Quels systèmes d’exploitation proposent les montres connectées ?

Le monde des montres connectées est beaucoup plus fragmenté que celui des smartphones. Chaque constructeur semble arriver avec son propre système d’exploitation plus ou moins compatible avec les téléphones de chacun. Pour faire simple, une Apple Watch sous WatchOS n’est utile que si vous avez un iPhone. Les montres Tizen de Samsung s’interfaceront sans trop de problèmes avec votre téléphone Android, mais les solutions de OnePlus ou de Huawei (HarmonyOS) auront une compatibilité plus aléatoire.

Et Google dans tout ça ?

Si Google écrase le marché du smartphone avec Android, l’entreprise a bien du mal à s’imposer sur le marché des montres connectées. Mais le géant de la recherche s’est récemment allié avec Samsung pour tenter de relancer sa solution à lui. Il faudra attendre quelques années avant de voir si cette énième tentative sera enfin couronnée de succès. La Galaxy Watch 5 semble être bien partie pour le prouver.

Certains liens de cet article sont affiliés : si vous trouvez votre bonheur grâce à nous, nous touchons une petite commission. Les liens affiliés dans les articles n’ont aucun impact sur les choix éditoriaux de la rédaction de Numerama et l’angle des articles. On vous explique tout ici.


Abonnez-vous à Numerama sur Google News pour ne manquer aucune info !