Comme tous les ans, il y aura plusieurs opportunités d'observer des étoiles filantes en 2021. Voici quand profiter des différents essaims de météores de l'année.

Tous les ans, l’orbite de la Terre croise des trainées poussiéreuses laissées par diverses comètes ou astéroïdes sur leurs propres orbites. C’est ainsi que l’on peut régulièrement observer des pluies d’étoiles filantes (ou de météores). Les différents essaims se produisent chaque année à peu près au même moment. Leur intensité peut varier d’une année à l’autre.

Quand voir des étoiles filantes en 2021 ? Voici les pluies de météores annoncées cette année.

Les Lyrides

L’essaim des Lyrides est généralement actif aux alentours du 21 et 22 avril. En 2021, le maximum de cette pluie d’étoiles filantes est prévu pour le jeudi 22 avril.

Comme leur nom l’indique bien, les Lyrides sont visibles en direction de la constellation de la Lyre. Elles proviennent d’une comète, C/1861 G1 (Thatcher), qui met 415 ans à parcourir son orbite autour du Soleil.

Les Lyrides sont l’un des plus anciens essaims d’étoiles filantes connus : elles sont observées depuis 2 700 ans. Ses météores, quoique moins rapides et brillants que les célèbres Perséides, peuvent toutefois s’avérer surprenantes. Lors du maximum, on en recense environ 20 par heure.

Les Êta Aquarides

Les Êta Aquarides sont actives entre le 19 avril et le 28 mai. Le maximum de l’essaim est prévu le jeudi 6 mai en 2021.

Leur origine semble provenir, quand on observe le ciel, de la constellation du Verseau, près de l’étoile brillante Eta Aquarii. Les étoiles filantes proviennent de la comète de Halley (ou 1P/Halley), qui met 76 ans à faire un tour du Soleil.

Les Êta Aquarides sont connues pour leur rapidité : 66 kilomètres par seconde. Les météores les plus rapides peuvent même laisser des trainées qui perdurent pendant quelques secondes, ou minutes. Lors du pic, on compte entre 10 et 20 météores par heure.

Les Alpha Capricornides

Les Alpha Capricornides sont actives entre le 3 juillet et le 15 août. Le pic d’activité de cet essaim est prévu le jeudi 15 juillet 2021.

Le corps parent de l’essaim est une comète baptisée NEAT 22 (ou 169P/NEAT). Le nom de ces étoiles filantes fait référence à la constellation du Capricorne.

Les Alpha Capricornides ne sont pas un essaim très brillant, et l’on recense rarement plus de 5 météores par heure (dans de bonnes conditions d’observation).

Les Perséides

L’activité des Perséides commence le 14 juillet et s’achève le 24 août. Leur maximum d’activité est prévu le jeudi 12 août 2021.

Le radiant des Perséides, c’est-à-dire la zone du ciel dont elles semblent provenir, est la constellation de Persée (d’où le nom donné à cet essaim). Leur origine est en fait la comète périodique 109P/Swift-Tuttle.

Les Perséides sont sans doute l’un des essaims d’étoiles filantes les plus célèbres. Le fait qu’elles soient actives pendant l’été, lorsqu’il est plus agréable d’observer le ciel que par grand froid, y contribue. Surtout, la pluie est abondante, avec jusqu’à 100 météores par heure.

Les Draconides

Les Draconides sont généralement actives au début du mois d’octobre, entre le 6 et le 10 octobre. Leur maximum d’activité est prévu le vendredi 8 octobre 2021.

L’essaim tire son nom de la constellation du Dragon (Draco). Le corps parent de ces étoiles filantes est une comète périodique baptisée 21P/Giacobini-Zinner, découverte en 1900.

Les Draconides sont en essaim plutôt calme, avec une dizaine d’étoiles filantes par heure lors du pic. Néanmoins, il peut arriver que ces météores surprennent par d’importants sursauts d’activité, comme ce fut le cas en 2012.

Les Draconides. // Source : Flickr/CC/Richard Turner (photo recadrée)

Les Orionides

Les Orionides sont habituellement actives entre le 2 octobre et le 7 novembre. Cette année, leur maximum d’activité est prévu le jeudi 21 octobre 2021.

Elles paraissent venir de la constellation d’Orion, d’où le nom qui leur a été donné. Leur corps parent est la comète de Halley (1P/Halley), comme pour les Êta Aquarides.

Les Orionides font partie des plus beaux essaims de l’année, avec des étoiles filantes connues pour leur brillance et leur vitesse (66 kilomètres par seconde). On recense environ 15 météores par heure dans un ciel sans Lune. Malheureusement, en 2021 la Lune sera présente lors du pic d’activité, ce qui risque de perturber leur visibilité.

Les Léonides

Les Léonides sont actives du 6 au 30 novembre. Leur pic d’activité est prévu le mercredi 17 novembre 2021.

Cet essaim provient de la comète périodique 55P/Tempel-Tuttle. Leur radiant semble localisé dans la constellation du Lion.

Les météores des Léonides sont brillants et particulièrement rapides (71 kilomètres par seconde). Lors du maximum on en compte environ 15 par heure.

Les Géminides

Les Géminides sont actives entre le 4 et le 17 décembre. Leur maximum d’activité est annoncé le mardi 14 décembre 2021.

L’origine de l’essaim semble être un astéroïde, Phaéton. Son orbite ressemble davantage à celle d’une comète que d’un astéroïde. Le radiant des Géminides est logé dans la constellation des Gémeaux.

En observant les Géminides, on peut espérer voir approximativement 120 météores par heure, dans de bonnes conditions et pendant le maximum. À noter que ces météores peuvent prendre une coloration jaune.

Partager sur les réseaux sociaux

La suite en vidéo