Le 21 juin 2019 marque la date du solstice d'été dans l'hémisphère nord. L'événement ne tombe pas toujours ce jour-là, selon les années. Voici pourquoi.

C’est enfin l’été (du moins, sur le calendrier) : le 21 juin 2019 est le jour du solstice d’été dans l’hémisphère nord. Cet événement astronomique aura précisément lieu à 17h54. Certaines années, cet événement ne se produit pas le 21 juin, mais le 20 (ce sera le cas en 2020) par exemple. Pourquoi ?

Pour le comprendre, il faut d’abord rappeler ce qui se passe dans le ciel lors du solstice de juin. Ce terme désigne le moment où l’hémisphère nord de la Terre est dirigé vers le Soleil (lors du solstice d’hiver, c’est l’hémisphère sud). Le schéma suivant permet de mieux comprendre la position de notre planète, qui est elle-même inclinée, par rapport au Soleil.

Les solstices et équinoxes sur l’orbite terrestre. // Source : Wikimedia/Duduf

Lors du solstice d’été, le Soleil passe au zénith du tropique du Cancer (Capricorne pour le solstice d’hiver). Le zénith désigne le point imaginaire qui se trouve à la verticale au dessus de nos têtes, à 90° de n’importe quel point sur l’horizon. Attention, le zénith ne désigne pas le point le plus haut d’un astre qui parcourt une trajectoire dans le ciel : dire que le Soleil atteint son zénith quand il est haut dans le ciel est un abus de langage. Dans ce cas, on parle de point culminant.

Pourquoi un décalage est-il possible ?

Revenons maintenant au calendrier. Comme l’explique l’Institut de mécanique céleste et de calcul des éphémérides de l’Observatoire de Paris, les dates des solstices d’été ne tombent pas forcément un 21 juin. L’institut a dressé la liste des dates du solstice d’été de 1583 à 2999 : certains tombent le 20 juin, comme en 2016 et comme ce sera le cas en 2020. Dans le futur, l’institut anticipe même que l’événement aura lieu le 19 juin (mais pas avant 2488). Le solstice d’été est tombé un 22 juin en 1975 et cela ne se reproduira pas avant 2203.

Pourquoi ce décalage ? Il vient de notre calendrier grégorien, introduit officiellement en 1582. Ce calendrier a instauré une année bissextile tous les 4 ans. En effet, une année civile dure 365 jours, ce qui ne correspond pas tout à fait au temps qu’il faut à la Terre pour faire une révolution autour du Soleil (soit 365 jours, 5 heures et 48 minutes). Les années bissextiles tentent de corriger l’écart entre ce temps de révolution et le calendrier adopté.

Ce 21 juin 2019, l’hémisphère nord entrera officiellement dans l’été. Vu de Paris, le Soleil se lèvera à 5h47 et se couchera à 21h58.

Partager sur les réseaux sociaux