En 2023, les aficionados de l’actualité spatiale auront plusieurs grands rendez-vous. Des vols inauguraux de fusées, des retours de missions scientifiques et le départ de sondes. Voici les évènements les plus notables, actuellement.

À vos agendas : le calendrier de la conquête spatiale pour l’année 2023 contient quelques évènements notables à retenir. Outre le vol inaugural de plusieurs nouvelles fusées (Ariane 6, New Glenn, Vulcan Centaur), les douze prochains mois seront rythmés par le départ de missions scientifiques. Aussi, par le retour de l’une d’entre elles, après sept ans d’odyssée spatiale.

Initialement, certaines missions devaient survenir en 2022. Mais, il est courant de voir les agences spatiales revoir leur planning. Les entreprises privées ne sont pas non plus immunisées face aux retards : SpaceX doit aussi réviser ponctuellement ses plans. Dans ces conditions, gardez en tête que ce calendrier est susceptible de bouger au fil des mois.

Mars 2023 : Polaris Dawn

Début 2022, SpaceX annonçait le programme spatial Polaris. La première mission, baptisée Polaris Dawn (l’aube de Polaris) doit se dérouler au mois de mars 2023 — elle était attendue initialement pour la fin d’année 2022. L’objectif ? Organiser la toute première sortie extravéhiculaire par une entreprise privée — SpaceX — avec que des civils à bord de la capsule Crew Dragon.

Polaris Dawn
Un visuel pour Polaris Dawn. // Source : SpaceX

Avril 2023 : Juice met le cap vers Jupiter et ses lunes

JUICE (JUpiter ICy moons Explorer) est une mission d’exploration pilotée par l’Agence spatiale européenne. Son but ? Envoyer une sonde vers Jupiter, la plus grosse planète du système solaire. Plus précisément, ce sont ses lunes glacées qui intéressent l’Esa, à savoir Ganymède, Callisto. C’est un long voyage qui attend JUICE. Arrivée prévue vers 2030.

Septembre 2023 : retour des échantillons d’Osiris-Rex

La mission OSIRIS-REx rentre au bercail. Sept ans après son départ de la Terre, la sonde doit rallier la planète bleue en septembre 2023 pour y larguer son caisson contenant des échantillons de l’astéroïde Bennu. L’agence spatiale américaine prévoit une étude approfondie des roches collectées sur Bennu, jusqu’à un niveau moléculaire.

Représentation d'OSIRIS-REx en septembre 2017. // Source : Flickr/CC/Kevin Gill (photo recadrée)
Représentation d’OSIRIS-REx en septembre 2017. // Source : Flickr/CC/Kevin Gill (photo recadrée)

Octobre 2023 : Départ de la mission Psyché vers un astéroïde métallique

La mission Psyché est une sonde spatiale devant rejoindre un astéroïde métallique — l’agence spatiale américaine en parle comme un « monde de métal », parce que sa structure contient un alliage mêlant du fer et de nickel. La mission était espérée au départ en 2022, mais elle a été repoussée à 2023. À cette occasion, SpaceX, qui assure le décollage, utilisera fusée Falcon Heavy.

Courant 2023 : Vol inaugural de la fusée lourde européenne Ariane 6

On l’espérait en 2020, 2021 et 2022. Finalement, le baptême du feu d’Ariane 6 est fixé à 2023. Ce lanceur lourd de nouvelle génération opérera depuis le port spatial européen de Kourou, en Guyane. La fusée intègre des améliorations notables, notamment dans sa motorisation et sur l’étage supérieur, capable de manœuvrer en orbite, grâce à sa capacité de rallumage.

Courant 2023 : survol habité de la Lune avec SpaceX

En théorie, SpaceX doit procéder en 2023 à une mission habitée autour de la Lune. À bord du Starship, un vaisseau spatial qui n’a pas encore effectué son vol orbital sur Terre, on retrouvera notamment l’homme d’affaires japonais Yusaku Maezawa. On trouvera aussi une dizaine d’autres personnalités, des artistes, dans le cadre du projet Dearmoon.

Starship Lune
Le survol de la Lune par un vaisseau Starship (vue d’artiste). // Source : SpaceX

Courant 2023 : Vol inaugural de la fusée lourde New Glenn

Espéré en 2022, le vol inaugural de New Glenn est maintenant planifié pour 2023. Il s’agit d’un lanceur de nouvelle génération assemblé par l’entreprise américaine Blue Origin. Dévoilée en 2016, elle affiche des caractéristiques exceptionnelles, la faisant entrer dans les fusées super-lourdes, comme Saturn V ou le Space Launch System (SLS). Son premier étage sera réutilisable.

Courant 2023 : Vol inaugural de la fusée Vulcan Centaur

Afin de remplacer ses deux lanceurs actuels, Atlas V et Delta IV, la coentreprise United Launch Alliance (ULA), qui réunit Lockheed Martin et Boeing, construit sur un nouvel engin : Vulcan Centaur. L’engin doit répondre à des besoins pour le secteur privé, comme des opérateurs satellitaires, mais aussi satisfaire des envois pour la Nasa et le Pentagone.


Abonnez-vous à Numerama sur Google News pour ne manquer aucune info !