Le prélèvement obtenu par la sonde OSIRIS-REx sur l'astéroïde Bennu est maintenant dans la capsule de retour d'échantillon. Il fallait l'y stocker au plus vite, car des morceaux collectés étaient en train de s'échapper dans l'espace.

Le précieux échantillon récupéré par OSIRIS-REx est désormais bien en sécurité dans la capsule de la sonde. La mission de la Nasa avait réussi à collecter un prélèvement de l’astéroïde Bennu (ou Bénou), mais il fallait le ranger au plus vite, car la sonde était en train de perdre des morceaux dans l’espace. Le 28 octobre 2020, la Nasa a confirmé qu’il n’y avait plus lieu de s’en inquiéter.

« Hier, j’ai réussi à placer la tête du collecteur d’échantillon dans la capsule de retour d’échantillon. C’est bien verrouillé ! », peut-on lire dans un tweet du compte officiel @OSIRISREx, qui prête une voix à la sonde spatiale. « Prochaine étape : déconnecter le tube de gaz et le bras TAGSAM. Ensuite je serai prêt à sceller le SRC. » Le SRC, pour « Sample Return Capsule », est la capsule qui doit permettre de ramener le prélèvement jusque sur Terre (avec la tête du système de prélèvement TAGSAM, pour « Touch-And-Go Sample Acquisition Mechanism »).

La tête du système de prélèvement dans le SRC. // Source : NASA/Goddard/University of Arizona/Lockheed Martin (photo recadrée)

L’image visible ci-dessus, qui montre la tête du système de prélèvement fixée sur la capsule de retour d’échantillon, a été obtenue par un autre instrument d’OSIRIS-REx, la caméra StowCam. Cette caméra couleur a été spécifiquement installée sur la sonde pour vérifier que l’échantillon est bien stocké dans la capsule de retour.

Après avoir placé la tête du système de collecte dans l’anneau de capture du SRC, le vaisseau a réalisé une manœuvre, consistant à retirer le bras TAGSAM de la capsule, indique la Nasa. L’objectif était de tirer sur la tête du système de prélèvement afin de s’assurer qu’elle est bien fixée par les loquets. Les équipes de la mission ont pu confirmer que le système de collecte est bien fixé à la capsule.

Et maintenant ?

Il reste encore des étapes avant de sceller la capsule contenant l’échantillon. Le bras TAGSAM va devoir être déconnecté du tube qui a permis de transporter l’azote sous forme gazeuse jusqu’à la tête du système de collecte. Cet azote a servi à perturber la surface de l’astéroïde Bennu lors du contact, pour aider à récolter le prélèvement. Ce n’est qu’une fois que les équipes auront reçu la confirmation que le tube est bien déconnecté, et que la tête du collecteur est séparée du bras de la sonde, que la capsule pourra être définitivement scellée.

Le retour de la capsule contenant l’échantillon est prévu pour septembre 2023. Les données recueillies doivent servir à mieux comprendre la manière dont le système solaire s’est formé et a évolué.

Partager sur les réseaux sociaux

La suite en vidéo