Shadowlands aura droit à un ultime gros patch : La Fin de l'Éternité. Cette mise à jour de contenu, numérotée 9.2, sera la dernière pour l'extension. Le studio se concentrera ensuite sur la suivante. Shadowlands aura connu une trajectoire difficile.

La nouvelle est tombée en début de soirée, le 11 novembre : Shadowlands recevra encore une mise à jour majeure, avant d’être progressivement délaissée par Blizzard, afin que le studio puisse mobiliser davantage de ressources sur la prochaine extension de World of Warcraft. Tel est le message que le studio américain a fait passer entre les lignes, en dévoilant La Fin de l’Éternité.

Ce patch de contenu de Shadowlands, dont la date de sortie n’est pas encore rendue publique, fera passer le célèbre jeu de rôle massivement multijoueur (MMORPG) en version 9.2. Mais ce sera aussi l’occasion pour l’entreprise de tourner la page de cette extension, en refermant un cycle scénaristique dont les origines remontent à Warcraft III : Reign of Chaos, un jeu qui date de 2002, avant que WoW n’existe.

Cette mise à jour « sera la dernière mise à jour de contenu majeure de Shadowlands, et apportera une conclusion épique à son histoire, alors que les héros d’Azeroth tentent de contrecarrer les plans du Geôlier d’anéantir la réalité », commente Blizzard dans un communiqué. Elle doit apporter « une conclusion épique à l’histoire de l’extension » et, on le devine, ouvrir des perspectives pour la suite.

Lorsque La Fin de l’Éternité (qui est le nom donné par Blizzard à cette mise à jour) sera disponible, les joueurs et les joueuses pourront découvrir un nouveau raid à vaincre en groupe (nommé le Sépulcre des Fondateurs), une nouvelle région à parcourir (appelée Zereth Mortis), de nouveaux équipements (notamment des ensembles vestimentaires pour chaque classe du jeu) et de nouvelles quêtes.

L’une des particularités du patch est qu’elle offrira une zone d’exploration beaucoup plus apaisante en termes d’ambiance, par rapport à l’Antre, qui est l’une des zones centrales de Shadowlands, ou Korthia, qui est le nouveau lieu d’activité de WoW depuis le patch 9.1. Son ambiance tranche avec l’Ombreterre, avec un environnement mêlant onirisme et nature. Mais bien sûr, le coin ne sera pas sans danger.

Une trajectoire compliquée

Au-delà du jeu lui-même, cette ultime mise à jour pour Shadowlands va marquer la fin d’une extension qui a connu une trajectoire compliquée, pour des raisons à la fois endogènes et exogènes. Annoncée le 1er novembre 2019 lors de la BlizzCon, qui est la grand-messe annuelle du studio, cette évolution de WoW devait sortir au départ le 27 octobre 2020, avant de connaître un retard d’un mois.

À l’époque, l’entreprise justifiait ce décalage de quelques semaines par la nécessité « d’apporter les dernières finitions, et pour équilibrer et itérer sur certaines mécaniques de jeu qui sont liées — en particulier celles pour le haut niveau. […] Le défi de régler le jeu à haut niveau a été aggravé par le fait que l’équipe devait travailler à la maison », confiait John Hight, le producteur exécutif de WoW.

L’intéressé assurait néanmoins que le jeu était globalement prêt, que ce soit en termes de récit, de quêtes, de montée en niveau, de la campagne ou des fonctions propres à l’extension, comme les congrégations et la tour des Damnés, qui propose des challenges croissants à mesure que l’on franchit les étages. Mais comme pour les autres MMO, c’est surtout le haut niveau qui importe, une fois que les joueurs et joueuses ont atteint le niveau maximal, afin de les occuper longtemps.

Shadowlands wow warcraft
Un aperçu de la nouvelle zone de jeu dans Shadowlands. // Source : Blizzard

Comme n’importe quelle autre entreprise, Blizzard a évidemment pâti de la pandémie de coronavirus qui s’est propagée dans le monde entier tout au long de l’année 2020, et en particulier aux États-Unis. 2020 était pourtant l’année de la dernière ligne droite pour le développement de Shadowlands. La bascule générale en télétravail a permis de maintenir le projet sur les rails,  mais a entraîné des cahots et des retards.

La société Blizzard a aussi fait face à des accusations très graves de harcèlement sexuel. Les faits qui ont été remontés par plusieurs employées ont souligné l’inaction de la direction ou, à tout le moins, l’insuffisance de son action pour mettre un terme aux attitudes et gestes mis en cause. L’affaire a conduit au départ de plusieurs cadres, dont le PDG, et le designer senior de WoW.

Ces affaires qui ont éclaté au grand jour ont donné lieu à des plaintes outre-Atlantique, mais aussi à des mobilisations de la part d’une partie du personnel du studio, ainsi qu’à une enquête fédérale. Des mesures ont certes été prises, mais celles-ci n’ont pas été jugées suffisantes — certaines ont paru même dérisoires face à la nature du problème. L’attitude initiale du studio a aussi été dénoncée, les critiques lui reprochant d’avoir fait la sourde oreille pendant des années et de ne pas saisir l’ampleur du problème.

De nombreux départs ont été enregistrés dans le cadre de cette crise — plus de vingt en lien avec les faits de discrimination et de harcèlement sexuel, selon Activision Blizzard. La remplaçante du PDG de Blizzard, qui devait codiriger l’entreprise avec un autre cadre, a elle aussi fini par partir. Plus généralement, la société semble ne pas réussir à stopper le départ de ses développeurs, qui s’en vont pour diverses raisons.

Cette instabilité interne a mécaniquement des conséquences sur l’organisation de Blizzard et la poursuite de ses projets. Cela s’est ressenti dans le cycle développement des patchs pour Shadowlands : il a fallu attendre sept mois entre la sortie de l’extension et celle du premier patch de contenu additionnel. C’est beaucoup trop long et ne peut entraîner que des résiliations d’abonnements, pour cause d’ennui.

wow warcraft shadowlands
De nouveaux défis attendent les joueurs et joueuses. // Source : Blizzard

Shadowlands est sortie le 24 novembre, et le premier petit patch (9.0.5) n’est arrivé qu’au début du mois de mars 2021. Il concernait essentiellement des équilibrages. Le tout premier vrai patch (9.1) n’est arrivé qu’au mois de juin. Un autre patch mineur (9.1.5) est arrivé début novembre, avec là encore des modifications sur les classes et certains effets en jeu. Et maintenant, il y a La Fin de l’Éternité.

On ne sait encore rien de la future extension de World of Warcraft, qui sera la neuvième du MMORPG. On sait toutefois que Blizzard anticipe toujours quelques extensions d’avance pour savoir à peu près dans quelle direction aller. La transition a d’ailleurs déjà commencé, à en croire les différentes interviews de l’équipe de développement. Le studio ne tient simplement pas à en parler en détails maintenant.

Cette prochaine extension pourrait être dévoilée à la fin de l’année 2022, pour une sortie l’année suivante.

Partager sur les réseaux sociaux

La suite en vidéo