Le réalisateur de Diablo 4, un lead designer et le designer de World of Warcraft ont quitté Blizzard. Ces départs arrivent alors qu’Activision Blizzard est attaquée en justice pour harcèlement sexuel et discrimination.

Après le départ de J. Allen Brack de la tête de Blizzard, c’est au tour de trois nouvelles personnes de quitter l’entreprise, actuellement attaquée en justice pour harcèlement et discrimination. Le réalisateur de Diablo 4, Luis Barriga, le lead designer Jesse McCree, et le designer de World of Warcraft, Jonathan LeCraft, ne font plus partie de Blizzard.

Selon Kotaku, qui a révélé leur départ et qui l’a confirmé avec deux sources différentes, Blizzard n’a pas précisé la raison de leur départ. Il n’a pas non plus été précisé s’ils avaient été licenciés ou s’ils avaient démissionné.

« Nous pouvons vous confirmer que Luis Barriga, Jesse McCree, et Jonathan LeCraft ne font plus partie de l’entreprise, a répondu Activision Blizzard à Kotaku. Nous avons un groupe de gens très talentueux en place et de nouveaux chefs ont été nommés là où ils étaient nécessaires. Nous avons pleinement confiance dans notre capacité à progresser, à proposer des expériences incroyables à nos joueurs, et à garantir un environnement de travail sain pour tous ».

Blizzcon blizzard
Blizzard

Une plainte pour « harcèlement sexuel permanent »

Le contexte autour des départs de Luis Barriga, Jesse McCree et Jonathan LeCraft est on ne peut plus tendu. Activision Blizzard a été attaquée en justice aux États-Unis pour « harcèlement sexuel permanent  » et « discriminations  ». La plainte a été déposée par le Department of Fair Employement and Housing Agency de l’État de Californie après une enquête de deux ans, qui a révélé des pratiques et une culture d’entreprise malsaines et très discriminante contre les femmes.

Les réactions d’Activision Blizzard à l’affaire ont également été très critiquées — les employés ont organisé une grève. Depuis, le groupe a promis des changements et assure que les allégations sont prises au sérieux, mais beaucoup jugent que cela n’est pas assez. L’un des actionnaires d’Activision Blizzard, le fonds d’investissement SOC Investment Group a notamment rédigé une lettre publique dans laquelle il demande plus de changement de la part de l’entreprise. Pour l’instant, Activision Blizzard n’a pas officiellement répondu à la lettre, ni aux demandes de son actionnaire.

Partager sur les réseaux sociaux

La suite en vidéo