Même si elle n’est pas toujours bien appliquée (certains ont réussi à la contourner en se déclarant en vacances ou se reconnectant), la fin du partage de compte a eu l’effet escompté pour Netflix. Le géant du web a annoncé gagner plus d’abonnés qu’il n’en perd, avec un gain net de 5,9 millions de personnes entre avril et juin.

Dites aux utilisateurs de payer, et ils payeront ? À en croire les derniers résultats financiers de Netflix, la menace de la fin du partage de compte a eu l’effet escompté pour l’entreprise américaine. Comme l’avait pressenti le cabinet d’analystes Antenna, Netflix gagne effectivement des abonnés depuis l’entrée en vigueur de cette pratique, surtout dissuasive aujourd’hui. 5,9 millions de personnes se sont abonnées à Netflix entre avril et juin 2023, dont 1,17 million aux États-Unis et 2,43 millions en Europe. Ces marchés étaient pourtant très stables ces derniers trimestres, ce qui laisse penser que le changement de politique est responsable de ce joli gain.

Faire peur, une stratégie gagnante

Lancée dans plus de 100 pays en mai 2023, la fin du partage de compte est désormais étendue à l’ensemble des territoires où se trouve Netflix. Dans son document financier, Netflix indique que « les inscriptions dépassent déjà les résiliations », ce qui confirme que les utilisateurs sont plus nombreux à payer qu’à partir. L’entreprise réalise un trimestre très encourageant.

Les utilisateurs sont nombreux à succomber au charme de l’abonnement additionnel (un profil à part pour 5,99 euros par mois), alors qu’il est possible de contourner l’interdiction de Netflix en se déclarant en vacances ou en se déconnectant, avec un code envoyé par mail pour prouver son identité. Tout ceci illustre bien que les personnes qui ont payé sont surtout celles qui ont eu peur, ce qui laisse encore une belle marge de progression à Netflix. S’il durcit les règles dans le futur, Netflix pourra peut-être capter encore plus de nouveaux millions de clients.

Une image partagée sur la page support de Canal.
Une image partagée sur la page support de Canal. // Source : Assistance Canal

En plus des sous-comptes, Netflix dit avoir remarqué que beaucoup d’anciens « squateurs » ont pris une formule entière, boostant encore plus ses revenus. Bref, même s’il est allé contre ses principes originels, Netflix a bien fait d’écouter ses investisseurs. Économiquement, cette décision paye déjà. Tant pis si l’image en a pris un coup.

Source : Montage Numerama

Vous voulez tout savoir sur la mobilité de demain, des voitures électriques aux VAE ? Abonnez-vous dès maintenant à notre newsletter Watt Else !