Et si le meilleur jeu multijoueur en ligne du moment n’était ni multijoueur, ni en ligne ? C’est la chronique de Numerama du 2 juin 2023 dans l’émission Le Meilleur des mondes, de France Culture.

Je vais vous parler du jeu qui remplit mes soirs et mes weekends, un tout petit jeu vidéo très confidentiel, il s’appelle Zelda: Tears of the Kingdom.  Je rigole bien sûr, le jeu vidéo de Nintendo, qui est sorti à la mi-mai 2023 n’a rien de discret, c’est un immense phénomène, qui s’est écoulé à 10 millions d’exemplaires en 72 heures

Avec ces nouvelles aventures de Link, le soldat au service de la princesse Zelda, Tears of the Kingdom est tout simplement, pour moi, le meilleur jeu multijoueur en ligne du moment. Évidemment je sais qu’en disant ça, je vais faire se soulever de nombreux sourcils inquisiteurs.

Je sais bien qu’un jeu multijoueurs en ligne permet par définition à des gamers de se retrouver au même moment dans un jeu, chacun derrière un personnage, et de collaborer ou s’affronter en ligne. On peut citer World of Warcraft ou Fortnite

Or le nouveau Zelda, tout comme l’ancien Breath of the Wild, se joue en solo sans besoin d’une connexion à Internet. Vous allez me dire que je suis hors sujet, mais détrompez-vous. Je ne me suis jamais sentie aussi connectée aux autres joueurs et joueuses qu’avec Tears of the Kingdom.

C’est bien simple, il ne se passe pas une journée sans que je n’aille explorer les groupes sur Facebook, les conversations sur Reddit et les fils sur Twitter. On y trouve des conseils, des éloges sur la beauté des graphismes (ou leur laideur, ça dépend des goûts) et beaucoup, beaucoup de blagues.

The Legend of Zelda: Tears of the Kingdom // Source : Capture Twitter
De nombreux ponts dans Legend of Zelda: Tears of the Kingdom // Source : Capture Twitter

Un jeu conçu pour générer des discussions

Les communautés dans le jeu vidéo sont bien sûr très actives, mais le nouveau Tears of the Kingdom semble avoir été conçu précisément pour générer des discussions (et visiblement, pour maltraiter des korogus). Non seulement l’aventure se déroule en monde ouvert, mais le héros dispose de pouvoirs qui permettent de manipuler le décor à l’infini. Ce qui signifie qu’aucune joueuse et joueur ne vivra la même expérience. C’est bien ce qui pousse à aller chercher le contact d’autrui.

Il y a quelques années, quand j’étais perdue dans un jeu vidéo, j’allais sur un site d’astuces, on me donnait l’unique solution et je partais finir ma quête. Avec le nouveau Zelda, il n’y a pas une seule bonne réponse, les possibilités sont infinies et la créativité illimitée. 

Comme quoi, il n’y a pas forcément besoin de jouer ensemble au même moment pour partager une expérience communautaire. Ceci étant dit, si Nintendo venait à créer une version multijoueurs de son œuvre, je ne serai probablement pas la dernière à aller l’essayer.

Réécouter l’émission du 2 juin mars du Meilleur des mondes sur France Culture

L’émission Esport : les coulisses d’une industrie spectaculaire est à réécouter en entier sur la plateforme sur France Culture.

https://open.spotify.com/embed/episode/1la6EG9l2ONI56sYEwOfC3?utm_source=generator&theme=0

Découvrez les bonus

+ rapide, + pratique, + exclusif

Zéro publicité, fonctions avancées de lecture, articles résumés par l'I.A, contenus exclusifs et plus encore.

Découvrez les nombreux avantages de Numerama+.

S'abonner à Numerama+

Vous avez lu 0 articles sur Numerama ce mois-ci

Il y a une bonne raison de ne pas s'abonner à

Tout le monde n'a pas les moyens de payer pour l'information.
C'est pourquoi nous maintenons notre journalisme ouvert à tous.

Mais si vous le pouvez,
voici trois bonnes raisons de soutenir notre travail :

  • 1 Numerama+ contribue à offrir une expérience gratuite à tous les lecteurs de Numerama.
  • 2 Vous profiterez d'une lecture sans publicité, de nombreuses fonctions avancées de lecture et des contenus exclusifs.
  • 3 Aider Numerama dans sa mission : comprendre le présent pour anticiper l'avenir.

Si vous croyez en un web gratuit et à une information de qualité accessible au plus grand nombre, rejoignez Numerama+.

S'abonner à Numerama+

Abonnez-vous à Numerama sur Google News pour ne manquer aucune info !